Ecofin Telecom

Afin de réduire les coûts d’accès au service, le Cameroun a mis en service ses deux premiers points d’échange internet en 2017

(Agence Ecofin) - Construits à partir de l’année 2016, les points d’échange internet de Yaoundé et de Douala, les deux principales villes du Cameroun, sont opérationnels depuis cette année 2017, apprend-on de sources internes au ministère des Postes et Télécoms.

Selon nos sources, l’Etat camerounais a investi 1,417 milliard de francs Cfa dans la mise en place de ces deux infrastructures dont l’objectif principal est de réduire les coûts d’accès au service internet dans le pays, en évitant désormais de transiter par des réseaux étrangers.

«La construction des points d’échange Internet permet de faire des économies de devises, mais également d’améliorer la qualité de service, tout en réduisant le temps de latence et le prix payé par l’utilisateur final», explique un expert des télécoms.

Au demeurant, cette petite révolution technologique n’est pas encore ressentie par les utilisateurs de l’internet au Cameroun, pays dans lequel, selon diverses études, le coût et la qualité du service de l’internet demeurent moins compétitifs, comparés à ceux des pays africains ayant le même niveau de développement.

BRM

Lire aussi:

06-09-2017 - Au Cameroun, les investissements dans les télécoms sont en hausse en dépit du ralentissement global de l’économie

08-10-2017 - Cameroun: Camtel restreint la capacité data sur fibre optique d’Orange pour une facture impayée d’1,6 milliard Fcfa


Ecofin Télécom     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android