Ecofin Telecom

Au Cameroun, le régulateur télécoms recense « en moyenne une trentaine de coupure de fibre optique par mois »

Au Cameroun, le régulateur télécoms recense « en moyenne une trentaine de coupure de fibre optique par mois »

(Agence Ecofin) - Le 3 octobre 2018, de nombreux abonnés à la téléphonie mobile sur le territoire camerounais ont été privés de la possibilité d’effectuer des appels téléphoniques sur certains réseaux pendant plusieurs minutes, tandis que la connexion Internet, elle, a été interrompue durant une bonne partie de l’après-midi.

Après le retour à la normale de la situation, en fin d’après-midi, l’on a pu apprendre de bonnes sources que ce désagrément a été une nouvelle fois causé par une coupure de la fibre optique. D’ailleurs, dans un communiqué rendu public le 3 octobre 2018, l’ART, le régulateur du secteur des télécoms au Cameroun, dénonce «les multiples coupures de la fibre optique», qui sont «la principale cause de la dégradation de la qualité de service» dans le secteur des télécoms dans le pays.

Cette situation est d’autant plus alarmante que, révèle l’institution en charge de la régulation du secteur des télécoms au Cameroun, l’on enregistre «en moyenne une trentaine de coupure de la fibre optique par mois» sur le territoire nationale.

Selon Camtel, l’opérateur public des télécoms, à qui revient la charge exclusive de la gestion de l’infrastructure à fibre optique, ces multiples coupures «sont occasionnées par les travaux de réhabilitation des infrastructures routières» actuellement en cours sur le territoire camerounais.

«En tenant compte de la place de cette infrastructure, l’ART a demandé à Camtel d’assurer un meilleur maillage de son réseau, en tenant compte des besoins en redondance, pour garantir une qualité de service offerte par cette infrastructure essentielle.», peut-on lire dans le communiqué rendu public le 3 octobre 2018 par le directeur général de l’ART, Philémon Zo’o Zame (photo).

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

28-09-2018 - Au Cameroun, le provider de l’Internet satellitaire émirati Yahsat, ambitionne de «libérer le potentiel des entreprises et du service public »

25-05-2018 - Au Cameroun, une bataille franco-belge s’annonce sur le marché de l’internet par satellite


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom