Un arbuste africain produit la molécule anti-douleur du type Tramadol, dérivée de la morphine

(Agence Ecofin) - Le pêcher africain, très courant sur le continent, était déjà connu de la médecine traditionnelle pour ses propriétés anti douleurs et utilisé pour soigner les fièvres, le palu ou même l’épilepsie. Ceci jusqu’à ce qu’un jeune Camerounais contacte Michel De Waard, neurobiologiste à l’Institut de neurosciences de Grenoble.

« Nous avons constaté que cette molécule ne nous était pas inconnue. Elle était identique au Tramadol, un médicament de synthèse mis au point dans les années 1970 et utilisé couramment dans le traitement de la douleur » a déclaré le scientifique.

Les racines de Nauclea latifolia, nom scientifique du pêcher africain, contiennent ainsi du Tramadol et à des taux de 0,4 à 3,9 %, « soit des niveaux très élevés de principe actif », affirment les chercheurs. 20 grammes de la plante contiendrait l'équivalent d'une pilule de Tramadol. L’Afrique pourrait ainsi produire des quantités suffisantes du médicament antidouleur pour ses populations africaines qui en manquent cruellement.


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro