Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Les États-Unis face à un choix décisif pour l’économie mondiale (Huawei)

Les États-Unis face à un choix décisif pour l’économie mondiale (Huawei)
  • Date de création: 18 mai 2020 08:54

(HUAWEI ) - Alors que le monde est touché de manière globale par la pandémie de covid-19, les déclarations successives des autorités américaines pour modifier les règles du commerce international risquent de perturber durablement un monde se rapprochant déjà dangereusement des abîmes.

Les États-Unis ont en effet exprimé leur volonté d’imposer aux entreprises qui utilisent des équipements américains de fabrication de puces électroniques de se plier à leur liste noire, en modifiant la règle sur les produits étrangers directs. Cette règle soumettrait à la réglementation américaine certains produits fabriqués à l'étranger mais basés sur la technologie ou les logiciels américains. C’est le cas des produits fabriqués par le fondeur Taïwanais TSMC, qui fabrique des composants électroniques pour HiSilicon, une filiale de Huawei. Comme de nombreuses autres entreprises, cette règle viendrait donc impacter directement le groupe Huawei, en prenant contrôle des composants de ses smartphones et de son équipement téléphonique. Alors que Huawei est l'un des principaux fournisseurs mondiaux d'infrastructures et d'appareils intelligents dans le domaine des technologies de l'information et de la communication, cette politique américaine aurait des conséquences désastreuses sur tout le secteur des TIC. Dans cette logique, et afin de prendre notre indépendance par rapport à la production de TMSC, Huawei a déjà commencé à orienter une partie de sa production vers le plus grand fondeur chinois, le groupe SMIC (Semiconductor Manufacturing International Corporation).

Si l’administration américaine impose des restrictions arbitraires à l'utilisation d'équipements déjà vendus, elle portera gravement atteinte aux principes fondamentaux du commerce international. Cela finira par éroder la confiance dans la chaîne d'approvisionnement mondiale, annulant du jour au lendemain les normes et réglementations établies.  Au-delà de cette guerre commerciale voulue par le Président Trump, c’est toute l'industrie des semi-conducteurs qui serait confrontée à une énorme incertitude si de nouvelles restrictions apparaissaient entre l’Amérique et la Chine. À la sortie de la crise actuelle, l'économie mondiale aura un besoin urgent d'une chaîne de valeur mondiale ouverte, collaborative et stable. En envisageant cette décision, à un moment aussi critique de notre histoire commune, les États-Unis nuisent à la confiance de l'industrie et entravent sérieusement la reprise de l'économie mondiale. Huawei deviendrait alors une nouvelle fois une victime collatérale des relations actuellement difficiles entre les États-Unis et la Chine. Pourtant, faut-il le rappeler inlassablement, Huawei est une société privée entièrement détenue par ses employés, et sa création comme sa dynamique de croissance ne sont en aucun cas liés à un pouvoir étatique.

Cette décision serait également contre-productive pour les entreprises américaines, ce qui explique sans doute que le décret présidentiel entérinant la décision n’ait toujours pas été signé. Dans une étude publiée en mars 2020, intitulée « How Restricting Trade with China Could End US Semiconductor Leadership », le Boston Consulting Group a analysé les impacts d'un découplage USA - Chine sur l'industrie des semi-conducteurs. Le rapport considère qu'à moyen et long terme, la part mondiale des entreprises américaines de semi-conducteurs passerait de 48% à environ 30% et les États-Unis perdraient leur position de leader mondial dans ce secteur. 

Pire encore, cette règle aurait pour conséquence indirecte de priver nos économies largement touchées par la crise du covid-19 des opportunités créées par les Technologies de l’Information et de la Communication pour aider le monde à se remettre de la récession économique. Nous pouvons déjà le constater, les TIC sont un puissant vecteur de transformation dans les secteurs de la santé, de l'éducation, et pour le télétravail. Elles seront un élément essentiel du développement économique des prochaines années et une opportunité unique de sortir par le haut de cette crise sanitaire et économique inédite. Huawei souhaite ainsi réitérer sa volonté de coopérer de manière ouverte et engagée avec les acteurs majeurs du secteur des TIC, afin de développer les technologies de demain. La sortie par le haut de la crise économique imposée par le covid-19 ne pourra se faire que par une coopération accrue de notre secteur d’activité. L’administration américaine doit dès lors se poser la question suivante : souhaite-t-elle priver l’économie mondiale de telles opportunités ? 

Philippe Wang, Vice-Président Exécutif de la région Afrique du Nord – Huawei

HUAWEI


 
GESTION PUBLIQUE

Covid-19 : le Conseil présidentiel pour l’Afrique appuie les initiatives innovantes africaines et de la diaspora

Réforme du Franc CFA : les parlements africains ne seront pas consultés sur un point essentiel

Le Togo déploie des laboratoires mobiles à l'intérieur du pays pour dépister les cas d’infection

Les femmes et la « gig economy » digitale : mêmes problèmes, mêmes inégalités

 
FINANCE

Covid-19 : 54% des directeurs financiers de sociétés africaines craignent jusqu’à 50% de baisse des chiffres d’affaires

African Guarantee Fund apporte une réponse aux impacts économiques du COVID-19

En réponse au coronavirus, le FMI a déjà augmenté la dette de l'Afrique de 13 milliards $ supplémentaires

HSBC et la SFI mobilisent 474 millions $ pour l’adaptation au changement climatique dans les pays en voie de développement

 
AGRO

Cargill va mettre en place une traçabilité complète de sa chaîne d’approvisionnement de cacao au Cameroun

Kenya : l’industrie floricole reprend progressivement ses activités

Afrique du Sud : la volaille américaine poursuit sa percée

Criquets pèlerins : la Banque mondiale apporte un soutien de 500 millions $ aux pays affectés

 
ELECTRICITE

Le Niger recadre l'attribution des licences dans le secteur de l'énergie électrique

EIG Global Energy Partners crée un fonds de 1,1 milliard $ pour le développement des énergies renouvelables

Zambie : la Power China construira 600 MW de centrales solaires pour 548 millions $

Algérie : les autorités prévoient de construire 3 milliards $ de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Les producteurs nigérians de baryte accusent les compagnies pétrolières de sabotage économique

Côte d’Ivoire : PGS publie les résultats d’une étude sismique améliorée du bloc pétrolier CI-706

Afrique du Sud : Sasol s’attend à une baisse d’au moins 20 % de ses bénéfices pour l’ensemble de l’année

Selon un juge londonien, l’Angleterre n’est pas compétente pour statuer sur l’affaire OPL 245

 
MINES

Zambie : Volt Resources acquiert un nouveau projet aurifère pour 4 millions de dollars

Ghana : Golden Star place 60 employés en quarantaine après la découverte de deux cas positifs au coronavirus

Botswana : Galileo Resources finalise l’acquisition de plusieurs actifs de cuivre

Namibie : Deep South publie une « solide » évaluation économique préliminaire pour le projet de cuivre Haib

 
TRANSPORT

Le Rwanda va injecter 152 millions de dollars pour soutenir la compagnie aérienne nationale

Air France relance ses vols commerciaux vers le Cameroun dès le 25 mai

L’Angola et la Chine signent l’addenda au contrat de construction du nouvel aéroport international de Luanda

Le Cameroun automatise 14 de ses 44 postes de péage routier

 
ENTREPRENDRE

Une start-up nigériane réussit à réaliser 1 million de dollars de revenus avec l’exportation de déchets plastiques

Au Gabon, une jeune entrepreneure réussit à créer une start-up de jus de fruits avec 25 000 FCFA

Côte d’Ivoire, Rita Dro installe des mini-bibliothèques dans les rues pour promouvoir la culture littéraire

La Gabonaise Imoni Romba fait de la confiture d’oseille de Guinée, une plante d’Afrique Centrale et Occidentale

 
MULTIMEDIA

A la rencontre de René Téwou, entrepreneur et évangéliste de l'exode citadin (Vidéo)

Un dispositif automatique de lavage des mains made in Cameroun (Vidéo)

Le marché de la tomate au Nigéria - (Infographie)

Le Bénin est le premier producteur africain de coton - (Infographie)

 
FORMATION

Maroc : inauguration de la première académie virtuelle dans le domaine de la santé

Guinée : INTEGRA lance un programme de formation en ligne pour 200 jeunes

Tchad : l’UNESCO forme les enseignants-chercheurs à l’ingénierie pédagogique en ligne

Tunisie : Gomycode et Tunisia Jobs lancent le programme « Re-skill, Up-skill » pour former 2000 développeurs

 
COMM

Sénégal : une minisérie prend le pari de sensibiliser la population sur la pandémie

Afrique francophone subsaharienne : le Discop va organiser un marché virtuel pour les acteurs du secteur audiovisuel de la région

Un fonds d’aide à la presse divise les journalistes gabonais

Afrique du Sud : l'éditeur musical Sheer Music Publishing racheté