Imprimer cette page
jeudi, 18 juillet 2019 14:16

La BAD accorde 55 millions $ pour la pêche et l'aquaculture en Guinée équatoriale

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Banque africaine de développement (BAD) débloquera 55,5 millions d’euros en faveur du Projet d’appui au développement des chaînes de valeurs du secteur de la pêche et de l’aquaculture (PASPA) qui sera mis en œuvre en Guinée équatoriale.

D’un coût d’environ 70 millions d’euros, cette initiative sera lancée à partir de janvier 2020 et durera 5 ans.

Le PASPA a pour objectif d’accroître et de valoriser la production piscicole grâce au développement durable de la pêche industrielle, artisanale ainsi que de l’aquaculture.

Il entend aussi contribuer à la réduction de la facture liée aux importations de poissons congelés et à l’exportation de produits halieutiques vers des pays de la sous-région.

S’agissant des principales retombées, environ 50 micro, petites et moyennes entreprises (MPME) sont prévues pour être créées grâce à l’initiative.

En outre, un volume additionnel de 19 000 tonnes de poissons devrait être commercialisé sur le marché intérieur et 300 coopératives seront formées.

Le PASPA devrait profiter à plus de 920 000 habitants d’une manière directe et indirecte.

D’après la BAD, la Guinée équatoriale dispose d’une zone exclusive économique (ZEE) couvrant 314 000 km² et 644 km de côtes.

Le pays possède des ressources halieutiques exploitables estimées à 74 000 tonnes de poissons.

Espoir Olodo

Informations supplémentaires

  • communiques: Non
  • couleur: N/A
Lu 944 fois Dernière modification le jeudi, 18 juillet 2019 14:35