La RDC confie le développement exclusif du barrage Inga III (11 000 MW) à un consortium sino-espagnol

La RDC confie le développement exclusif du barrage Inga III (11 000 MW) à un consortium sino-espagnol

(Agence Ecofin) - Le gouvernement de la République démocratique du Congo a confié le développement exclusif de la centrale hydroélectrique d’Inga au consortium formé par les groupes Chine Inga 3 et ProInga.

Les deux entités étaient les seules encore en lice en juin 2017 pour la construction du barrage. Le gouvernement congolais leur a demandé de se réunir au sein d’un groupement conjoint afin de présenter une offre unique. Les deux consortiums ont donc accédé à cette demande.

En outre, le gouvernement congolais a réévalué la puissance de l’infrastructure à mettre en place, la faisant passer de 4 800 MW à 11 000 MW. Une telle modification permettra de répondre à la croissance de la demande énergétique dans le temps, tout en rendant possible des économies d’échelle afin d’avoir un tarif électrique assez bas.

Il est également convenu que les deux entités prendront en compte le financement des études de faisabilité de l’infrastructure dont le coût global a été estimé à 14 milliards $.

Le groupement Chine Inga 3 est constitué par ChinaThree Gorges International Corporation, State Grid International Development Co., Ltd , Power Construction Corporation of China Ltd, Chang Jiang Survey, Planning, Design and Research Co., Ltd, China Gezhouba Group Co. Ltd, et Dongfang Electric Corporation Limited. 

ProInga quant à lui réunit CobraInstalaciones y Servicios S.A. et AEE Power Holding S.L.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité