Tanzanie : après les environnementalistes, le barrage de Stiegler’s Gorge inquiète la Banque mondiale

(Agence Ecofin) - La Banque mondiale suggère à la Tanzanie de suspendre son projet de construction de la centrale hydroélectrique de Stiegler’s Gorge, d’une capacité de 2 100 MW. L’institution craint, en effet, que l’infrastructure n’induise une pénurie en eau.

Dans une publication intitulée : « Gestion éclairée de l’eau : le besoin urgent d’améliorer la gestion des ressources hydrauliques en Tanzanie», la Banque mondiale affirme que bien que le pays pourrait s’engager dans l’augmentation de ses centrales hydroélectriques, il peine déjà à faire fonctionner les barrages existants, à cause du manque d’eau.

« A moins qu’un système viable de gestion de l’eau ne soit précautionneusement mis en place, l’exploitation optimale de ces centrales hydroélectriques pourrait être compromise, selon qu’elles soient en amont ou en aval par rapport aux autres grands utilisateurs des ressources hydriques.», peut-on lire dans la publication.

La mise en place du barrage de Stiegler’s Gorge avait déjà soulevé un tollé dans la communauté des environnementalistes parce que l’infrastructure sera implantée au cœur de la Réserve nationale de Selous Game. Inquiétude à laquelle le président John Magufuli avait répondu que l’infrastructure n’occuperait que 3% de la superficie de la réserve.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité