Barrage de Grande Renaissance : les pourparlers progresseront, affirment les dirigeants

(Agence Ecofin) - Les leaders éthiopien et égyptien ont promis, le dimanche 10 juin, de régler leurs différends sur le barrage de Grande Renaissance, actuellement en construction par Addis Abeba.

Les négociations en cours entre les parties sur les modalités de réalisation d’une étude de l’impact de l’infrastructure sur l’approvisionnement en eau de l’Egypte, stagnent depuis plusieurs mois. Un blocage que le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi ont annoncé avoir levé.

« Nous revenons de loin dans le processus de construction d’une  coopération bilatérale forte basée sur la confiance mutuelle », a affirmé M. Sissi.

Le responsable éthiopien a, pour sa part, juré devant Dieu, sur la demande du président égyptien, qu’aucune atteinte ne sera portée à l’approvisionnement en eau de l’Egypte. « Nous ferons attention au fleuve de manière à préserver votre part et nous travaillerons, le président Sissi et moi à l’accroitre », a affirmé le Premier ministre éthiopien.

Rappelons que le remplissage des réservoirs du barrage de Grande Renaissance, d’une capacité de 55,5 milliards de mètres cubes, a démarré en octobre 2017.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité