Ethiopie : Power China et GE Hydro France remplaceront MetEC sur le barrage de la Grande Renaissance

Ethiopie : Power China et GE Hydro France remplaceront MetEC sur le barrage de la Grande Renaissance

(Agence Ecofin) - L’Ethiopian Electric Power vient d’allouer à deux compagnies, chinoise et française, le marché de fourniture de 13 turbines électriques au profit du projet de construction du barrage de la Grande Renaissance. Les entités bénéficiaires de ces commandes sont Power China et GE Hydro France qui viennent remplacer la Metals & Engineering Corporation (MetEC), la compagnie éthiopienne qui n’a pas su tenir ses engagements.

Les deux entités fourniront respectivement 11 et 2 turbines électriques au projet. En plus de la fourniture des turbines, la compagnie asiatique a obtenu un contrat de construction de la structure métallique du barrage, estimée à 125,6 millions $. La GE Hydro, pour sa part, a signé un autre contrat de 62 millions $ pour la fourniture de cinq générateurs électriques.

Le barrage de la Grande Renaissance, d’une capacité de 6 450 MW, est construit par l’Ethiopie sur le Nil, ce qui a entraîné une inquiétude chez ses voisins, l’Egypte notamment. Les deux pays ont convenu de réaliser une étude pour évaluer l’impact de l’infrastructure sur la fourniture en eau de l’Egypte. Mais alors que le barrage d’une valeur de 4 milliards $ construit sur fonds propres est achevé à plus de 70%, les résultats de cette étude n’ont pas encore été communiqués.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité