Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Elec

Cameroun : le Groupe AFD signe un financement de 150 millions d'euros pour la construction de la centrale hydroélectrique de Nachtigal

  • Date de création: 08 novembre 2018 18:53

(Agence Ecofin) - Proparco a signé aujourd'hui, au nom du Groupe AFD, un prêt de 150 M€ à Nachtigal Hydro Power Company (NHPC) afin de financer la conception, la construction, l'exploitation et la maintenance d'une centrale hydroélectrique au fil de l'eau de 420MW sur le site de Nachtigal, au Cameroun. Cette centrale permettra de fournir à terme près de 30 % de la production d'électricité du pays.

Tirer parti du potentiel hydraulique du pays

Pour faire face à la pénurie d'électricité qui pèse sur le Cameroun depuis plusieurs années, le pays doit recourir à des contrats de production d'urgence très coûteux. La demande en électricité augmente en moyenne de 7% par an et devrait continuer à augmenter. L'insuffisance de la production contraste avec l'immense potentiel hydroélectrique du pays, exploité aujourd'hui à hauteur de 5%.

Le bassin de la Sanaga constitue le plus grand potentiel hydroélectrique du pays. Le projet Nachtigal se situe donc sur la rivière Sanaga, à 65 km au nord-est de Yaoundé. Il comprend la conception, la construction, l'entretien, l'exploitation et la maintenance pendant 35 ans d'un barrage au fil de l'eau et de la centrale hydroélectrique de 420MW associée. Le projet intègre également les lignes de transmission et des postes de transformation nécessaires à l'évacuation de l'électricité jusqu'au poste de transformation de Nyom 2, au nord de Yaoundé.

Ce projet hydraulique est un jalon clé du Plan de Développement du Secteur de l'Electricité élaboré en 2014 par le gouvernement du Cameroun avec le soutien de la Banque mondiale. Il constitue à ce jour l'option la moins coûteuse pour répondre à la forte croissance des besoins en électricité du pays et ayant le moins d'impacts environnementaux et sociaux.

La centrale de Nachtigal produira de façon stable et fiable de l'électricité puisqu'elle bénéficiera de la régulation du débit de la Sanaga favorisée par les réservoirs en amont de Mbakaou et de Lom Pangar, co-financés par l'AFD, qui permettent d'assurer un débit suffisant, même en période de saison sèche.

À sa mise en service en 2023, la centrale produira plus de 2 900 GWh/an, soit près de 30 % de la production d'électricité du pays.

Une infrastructure stratégique pour le Cameroun

La centrale de Nachtigal permettra d'améliorer et de sécuriser l'accès à l'électricité des populations tout en contribuant à la transition bas carbone du pays.

Le projet permettra également de diminuer le coût moyen de production de l'électricité dans le pays, sans alourdir significativement l'endettement de l'Etat, grâce au recours à un partenariat public privé permettant de mobiliser des capitaux privés.

Enfin, l'augmentation des capacités de production d'électricité du pays permettra au Cameroun de devenir exportateur d'électricité dans la sous-région à moyen/long terme.

Des bailleurs européens coordonnés par Proparco

Le projet est développé par le gouvernement du Cameroun, EDF International et la SFI, à travers une SPV dédiée, Nachtigal Hydro Power Company S.A. (“NHPC”).

L'électricité produite par la centrale sera intégralement achetée par ENEO, la société de production et distribution nationale, partenaire de Proparco depuis 2006.

Le coût total du projet est estimé à 1,26 milliard d'euros. Il sera financé à 24 % par des capitaux propres et à 76% par de la dette sénior. Celle-ci est portée à 15% par des prêts de banques locales garantis par la Banque mondiale et à 61% par des prêts d'institutions de financement du développement, dont l'AFD (90M€) et Proparco (60M€). Proparco a mené les négociations de l'opération pour le compte de l'AFD, de la DEG (35 M€) et du FMO (30 M€) dans le cadre de leur facilité de cofinancement.

En complément des institutions bilatérales européennes emmenées par Proparco, le reste de la dette émanant d'autres institutions de développement est apporté par l'AFC, la BAD, la BEI, CDC, EAIF, OFID, et la SFI.

24871 in Electricite barrage hydrolectrique nachtigal


Ecofin Electricité     


 
GESTION PUBLIQUE

La Gambie et les Emirats arabes unis signent un accord de protection mutuelle de leurs investissements

La CEDEAO veut adopter un plan d’action pour rapatrier les biens culturels africains détenus à l’étranger

Ghana : le Fonds vert pour le climat octroie 20 millions $ à la résilience des femmes aux changements climatiques

La BAD exclut Lutoyilex Construct Ltd et son directeur général pour une durée de 36 mois pour pratiques frauduleuses

 
FINANCE

Afrique du Sud : le rand continue sa résistance face au dollar, soutenu par la conviction d'une baisse future des taux aux Etats-Unis

Zambie : Stanbic Bank recevra un prêt de 15 millions $ de la SFI pour soutenir des PME dirigées par des femmes

La Banque européenne d'investissement envisage d'investir 33,7 millions $ dans des PME en Angola

Le britannique AgDevCo annoncé dans un investissement dans le secteur agroalimentaire en Tanzanie

 
AGRO

L’Inde maintiendra ses subventions au secteur sucrier malgré les griefs du Brésil et de l’Australie

Algérie : le gouvernement suspend le responsable de l’OAIC pour des soupçons de corruption

Afrique du Sud : Tongaat Hulett négocie un gel des paiements de dettes à 10 créanciers

LA FAO sonne l’alerte sur la progression de la faim dans le monde en 2018

 
HYDROCARBURES

Mauritanie : Expro remporte un contrat pour mettre hors service le champ pétrolier Chinguetti II

Ghana : un ancien patron de la GNPC soulève le manque de transparence dans les récents accords de GNL

Nigeria : la NNPC publie des lettres d’attribution des nouveaux swaps pétroliers

Afrique du Sud : une politique énergétique de plus en plus tournée vers le gaz naturel

 
MINES

Botswana : Kavango acquiert une nouvelle licence de prospection à Ditau

Tanzanie : la durée de vie de la mine New Luika prolongée jusqu’en 2025

Namibie : la mine d’uranium Rössing est désormais une propriété chinoise

Afrique du Sud : MC Mining obtient un financement de 245 millions de rands pour le projet Makhado

 
TELECOM

Ouganda : la taxe sur les réseaux sociaux n’a généré que 17,4 % de la somme annuelle escomptée en 2018

Zimbabwe: le ministre des télécoms demande aux ambassadeurs de vendre la vision TIC du pays à l’étranger

Ghana : 2000 coupures de fibre optique et 600 vols d’équipements, seulement pour le 1er semestre 2019

Rapport de TM Forum sur le processus d’appel d’offres : vers la fin d’un système obsolète ?

 
FORMATION

La Fondation Mondiale contre la Faim propose des bourses aux jeunes Africains dans le domaine de l'alimentation et de l'agroalimentaire

L’Université inter-Etat Cameroun-Congo va ouvrir ses portes en octobre 2019

Maroc : le gouvernement lance une plateforme de formation en ligne

L’Afrique doit former 300 000 personnes chaque année jusqu'en 2023 pour combler son déficit en ingénieurs (Etienne Ehouan Ehilé)

 
COMM

Tchad : les réseaux sociaux sont de nouveau accessibles

Seychelles : les autorités s’engagent à protéger la liberté de la presse

Sénégal : l’université virtuelle proposera bientôt une formation pour les professionnels africains des médias

Données personnelles : le régulateur américain de la concurrence inflige une amende de 5 milliards de dollars à Facebook

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité