Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Approvisionnement des raffineurs : en 2020, le Cameroun importera 90 000 tonnes d’huile de palme brute

Approvisionnement des raffineurs : en 2020, le Cameroun importera 90 000 tonnes d’huile de palme brute
  • Date de création: 19 mai 2020 09:53

(Agence Ecofin) - Bien qu’étant affectés par la crise du Coronavirus, les producteurs des huiles végétales raffinées et de savon au Cameroun semblent déjà préparer l’après-crise sanitaire. En effet, en dépit des effets de la Covid-19, qui ont provoqué une baisse d’activité de 40% dans ce secteur, selon les opérateurs, ces derniers vont importer une cargaison de 90 000 tonnes d’huile de palme brute au cours de l’année 2020, afin de garantir l’approvisionnement des usines de raffinage en matière première.

Selon une source autorisée, telle est la décision que vient de prendre le Comité de régulation de la filière des oléagineux. Les cargaisons à importer pourraient venir du Gabon, pays devenu fournisseur d’huile de palme au Cameroun depuis quelques années, à la faveur de la réalisation d’un projet agro-industriel par la firme singapourienne Olam, avec le concours de l’État gabonais.

Les importations annoncées devraient pouvoir bénéficier des facilités habituelles, telles que l’exonération de la TVA et le droit de douane à 5%. Une requête a déjà été adressée au gouvernement à cet effet, apprend-on de sources autorisées.

Explosion de la demande

Pour rappel, selon les opérateurs de la filière, depuis plusieurs années, le Cameroun fait face à un déficit structurel dans la production de l’huile de palme, de l’ordre de 130 000 tonnes, chaque année.

« Le déficit structurel de 130 000 tonnes dont nous parlons souvent est un déficit nominal, qui est différent du déficit réel. Ce déficit nominal est calculé sur la basse de 50% des capacités des entreprises de transformation. Sur la base des capacités réelles des transformateurs, le déficit est effectivement beaucoup plus important », avait expliqué Emmanuel Koulou Ada, le président du Comité de régulation de la filière des oléagineux.

En effet, explique l’Association des raffineurs des oléagineux (Asroc), grâce aux avantages prévus par la loi de 2013 (révisée en 2017) portant incitations à l’investissement privé en République du Cameroun, les transformateurs (huiles raffinées, savons de ménage et de toilette, etc.) ont accéléré les investissements dans cette filière.

Selon Jacquis Kemleu Tchabgou, cette accélération des investissements dans la transformation a occasionné une augmentation substantielle de la demande d’huile de palme, ces dernières années.

Cette demande, apprend-on de la même source, est actuellement estimée à plus d’un million de tonnes. Pourtant, à en croire les pointages du ministère de l’Agriculture, l’offre locale d’huile de palme est passée de 343 000 tonnes en 2014 à 413 000 tonnes en 2018, et est projetée à 450 000 tonnes en cette année 2020. Toute chose qui révèle toujours un important gap entre les besoins réels des transformateurs et la production nationale.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

14-04-2020 - Huile de palme : le Nigeria, un marché d’avenir pour l’agro-industriel camerounais Pamol

 24-03-2020 - Huile de palme, catalyseur de la hausse des prix des produits agricoles exportés par la Cemac au 4e trimestre 2019

 15-02-2019 - « La commande du Cameroun au Gabon est évaluée à 50 000 t d’huile par an», dixit Calixte Mbeng

06-12-2018 - Cameroun : l’accélération des investissements par les raffineurs fait exploser la demande d’huile de palme, à plus d’un million de tonnes


 
GESTION PUBLIQUE

Emeutes raciales : les Etats-Unis s’embrasent

COVID-19 : la BAD mobilise 22 millions de dollars pour les pays à faible revenu de la zone CEDEAO

Pour booster la production locale, le Ghana interdit l’importation des véhicules de plus de 10 ans

Quand l’Afrique observe avec consternation les dérives de la gouvernance américaine

 
FINANCE

Hong Kong : la 3e place financière mondiale menacée par le conflit entre les Etats-Unis et la Chine

La filiale marocaine de BNP Paribas réalise un mauvais démarrage au premier trimestre 2020

Investir sur les actions Airtel Africa permettrait de réaliser un gain de 59,8%, selon des analystes basés au Nigéria

Au Zimbabwe, la Bourse des valeurs mobilières est devenue un refuge contre l'inflation galopante

 
ELECTRICITE

Eolien : 63 GW de nouvelles centrales eoliennes ont été installées en 2019 (Global Wind Energy Council)

Nigeria : le gouvernement débloque un premier financement pour le projet de 25 000 MW de Siemens

Afrique du Sud : Une entité publique propose à l’Eskom de convertir 5 milliards $ d’obligations en actions

Côte d’Ivoire : la production électrique a crû de 6 % en 2019 par rapport à 2018

 
HYDROCARBURES

Pour faire face à la crise, le Nigéria va réduire à 10 dollars le coût de production du baril de pétrole

Ghana : le gaz de pétrole liquéfié produit au niveau local est plus cher que celui importé, dénoncent les consommateurs

Chevron va réduire de 10 à 15 % ses effectifs mondiaux

La société publique angolaise du pétrole exécute un accord d’amodiation sur un bloc important à Cuba

 
MINES

Burkina Faso : l’État veut générer des recettes de près de 150 milliards de francs CFA grâce à deux mines d’or

Angola : Orelogy Consulting réalisera l’étude de faisabilité définitive du projet de phosphate Cabinda

Congo : une nouvelle étude réduit l’investissement nécessaire pour l’exploitation du minerai de fer de Zanaga

Cameroun : le groupe britannique BWA élargit son portefeuille d’exploration minière

 
TELECOM

Nigéria : MTN veut lever 50 milliards de nairas pour soutenir ses opérations

Cameroun : après un préavis de grève, Nexttel appelle son personnel à se concentrer sur la performance de l’entreprise

Afrique du Sud : les autorités offrent 30 Go gratuits d’internet aux étudiants pour une période de 3 mois

En Afrique, l'Algérie, le Nigeria et la Tunisie trustent la tête des cyberattaques sur mobile au 1er trimestre 2020

 
TRANSPORT

Côte d’Ivoire : les aéroports de Bouaké et Korhogo vont recevoir 25 milliards FCFA de la BOAD pour leur réhabilitation

Rwanda : dès le 1er juin à Kigali, le paiement par Mobile Money pour le transport public à moto sera obligatoire

Le Ghana suspend indéfiniment les frais d’atterrissage sur ses aéroports

Cameroun : l’aéroport de Douala va augmenter ses capacités de 1,5 à 2,5 millions de passagers par an

 
ENTREPRENDRE

Un entrepreneur sénégalais crée un système de localisation des lieux sans adresse de rue

Kenya : La start-up Amitruck propose une plateforme de mise en relation des acteurs du transport logistique

Ghana : Isaac Sesi, 27 ans, conçoit un appareil qui limite les pertes après récolte

Au Burkina Faso, une famille de fermiers associe fruits et légumes sur un même sol pour cultiver sans pesticides

 
MULTIMEDIA

Bien que critiquées, les mesures économiques prises par le Cameroun semblent être les plus réalistes (Vidéo)

Au Rwanda, des robots en renfort dans la lutte contre la COVID-19 (Vidéo)

Professeur dans un village enclavé, il est sacré meilleur enseignant au monde ! (Vidéo)

Les chiffres de l'industrie du mobile money en Afrique (2019) - Infographie

 
FORMATION

Digital Africa lance l’édition 2020 de son programme de formation pour les entrepreneurs africains

Kenya : l’Iran envisage de créer un centre de nanosciences à Nairobi

Le projet de mobilité en génie biomédical africain propose des bourses aux étudiantes et personnel des universités

Maroc : le gouvernement s’engage avec IBM pour offrir des formations aux chercheurs d’emploi

 
COMM

Algérie : deux films documentaires provoquent une brouille avec la France

Une start-up française veut former les scénaristes nigérians de Séries TV à partir de mars 2021

Mozambique : le projet chinois visant à fournir la télévision satellite est achevé

Nigeria : le régulateur sanctionne trois radios pour avoir diffusé de fausses informations sur la Covid-19