Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Entre la lutte contre le virus et la survie économique, les choix sont difficiles pour une Afrique abandonnée

Entre la lutte contre le virus et la survie économique, les choix sont difficiles pour une Afrique abandonnée
  • Date de création: 23 mars 2020 11:04

(Agence Ecofin) - Alors que le nombre de cas détectés a déjà franchi le cap de 1000 personnes, partout les yeux se tournent vers l’Afrique, notamment subsaharienne, où la catastrophe sanitaire vient s’ajouter aux foyers d’insécurité et à la précarité. La crainte la plus répandue est celle de la capacité des structures de santé publique de la région à faire face à une grosse propagation. L’Afrique du Sud qui dispose du meilleur système de santé publique dans la zone, est déjà débordée. Des pays à forte concentration de populations, comme l’Ouganda, le Kenya qui ont chacun plus de 40 millions d’habitants, seront à suivre. Dans les pays du Sahel, comme le Burkina Faso, le Mali ou le Niger, les attaques de groupes terroristes ont détruit des centaines de centres de santé. 

Des solutions d’ailleurs, difficiles à adapter dans la region

Face à cette situation, plusieurs gouvernements locaux, parfois sous la pression de leurs opinions publiques ou de leurs partenaires au développement, ont pris la décision de fermer les frontières de leurs pays. Désormais on leur demande pour la prochaine étape, de confiner des zones ou de limiter les activités économiques à l’intérieur de leurs frontières. Une décision difficile à prendre sur le continent.

Contrairement à de nombreux pays européens où ce type de décision a été soutenue par un ensemble de mesures d’accompagnement financier, les pays d’Afrique subsaharienne ne peuvent se permettre un tel luxe, et cela pour plusieurs raisons.

Déjà ce nouveau choc extérieur qu’ils encaissent, s’ajoute à celui de la baisse des prix des matières premières, principales sources de revenus de leurs économies.

Il ne faudra donc pas s’attendre à voir des pays subsahariens, faire des annonces de la même ampleur que celles faites par la Réserve Fédérale américaine, le président Trump, la Banque Centrale Européenne ou encore les pays européens individuellement. Le Coronavirus arrive sur un continent qui dépend fortement des importations pour subvenir à ses besoins de consommation, et qui a besoin de réserves de monnaies étrangères pour y satisfaire. Toute injection massive des capitaux dans l’économie, risque d’entraîner une augmentation incontrôlée des prix sur les marchés.

La deuxième contrainte qui se poserait à des injections de cash, est le fort niveau d’informel au sein des économies africaines. La création de revenus au jour le jour pour des centaines de millions de personnes de la région, dépend de petites activités de commerce ou de services, qui ne sont pas toujours identifiés et identifiables. Dans plusieurs pays, le couvre feu a, comme conséquence immédiate, l’arrêt des activités pour des millions de travailleurs de la nuit. Si ces mesures se prolongeaient dans le temps, le défi du coronavirus serait remplacé par une explosion de la précarité et par la suite, de l’insécurité.

Des marges budgétaires très faibles pour un continent abandonné

Enfin, dans l’hypothèse forte où les banques centrales d’Afrique subsaharienne ne pourraient pas créer de l’argent comme celles des USA ou de la zone Euro, il leur faudrait couper dans leurs budgets pour trouver des solutions. Or dans un rapport publié le 15 août 2019, l’agence américaine de notation Moody’s prévenait déjà que cette flexibilité fiscale était très faible pour les pays de la région. Le Ghana, l’Afrique du Sud, le Nigéria ou encore l’Angola, qui ont tous signalé des cas de coronavirus, apparaissaient dans le rapport comme ceux qui auraient du mal à réajuster leurs budgets.

Le monde craint pour l’Afrique subsaharienne, mais personne ne bouge le petit doigt. Les 15 milliards $ de la Banque Mondiale ajoutés aux 50 milliards $ annoncés par le Fonds Monétaire International pour les pays en développement, sont déjà insignifiants, si on les compare aux milliers de milliards $ dépensés par la Chine, les USA et l’Union Européenne, pour contenir la maladie et ses conséquences.

Une lueur d’espoir tout de même, c’est que le continent noir semble jusqu’ici relativement épargné par la pandémie. On ne parvient toujours pas à expliquer comment malgré son exposition à la Chine, qui est son premier partenaire commercial, on n’y a vu apparaître les premiers cas que lorsque l’épicentre a migré vers l’Europe.

Aussi, on garde à l’esprit, que jusqu’ici, le Coronavirus a touché quelques 280 000 personnes, pour 14 000 tués dans le monde, et près de 90 000 guérisons. Ce sont des chiffres qui interpellent, mais qu’on peut mettre en parallèle avec les 3000 enfants en bas âge, qui décèdent chaque jour en Afrique en raison de la tuberculose, une maladie tout aussi contagieuse, selon des données de 2018 fournies par l’UNICEF.

Idriss Linge


 
FINANCE

Le Covid-19 rappelle à l'Afrique d’en finir avec les avantages fiscaux accordés aux entreprises des pays riches

Côte d’Ivoire : Atlantic Business International remet un chèque de 200 millions de FCFA au Fonds de Solidarité Covid 19

Algérie : des banques reportent pour 6 mois des échéances de crédits

Après la suspension de sa licence de négociant en devises, Absa Bank Kenya va répondre à la Banque centrale

 
AGRO

Le Burkina Faso prend des mesures pour faire face à une éventuelle invasion de criquets pèlerins

En Afrique de l’Ouest, le travail infantile reste encore largement répandu dans la filière cacao (rapport)

Cameroun : Pamol construit une nouvelle huilerie pour booster sa production annuelle à 28 000 t, d’ici 2022

Zimbabwe : le PAM veut mobiliser 130 millions $ pour mener ses opérations d’urgence jusqu’en août

 
ELECTRICITE

Mozambique : lancement de l’appel d’offres international pour la construction de la ligne Temane-Maputo (563 km)

Tanzanie : le gouvernement a consacré 10 millions $ au dédommagement des populations touchées par l’un de ses projets

Guinée : la BAD alloue 762 000 € pour accompagner l’électrification rurale au solaire off-grid

Après maints reports, Hydromine projette d’entamer les travaux du barrage de Grand Eweng au Cameroun, en 2023

 
HYDROCARBURES

Nigéria : une fois les raffineries pétrolières réhabilitées, la NNPC se désengagera de leur gestion

Sénégal/Mauritanie : Kosmos réduit ses investissements de 75 millions $, y compris les coûts liés au projet GTA

L’OPEP, la Russie et leurs alliés s’accordent sur une réduction de leur production de 20 millions de barils/jour

Les marchés sont tellement inondés de pétrole que le segment du stockage est déjà saturé à 80 %

 
MINES

Madagascar : NextSource collaborera avec des partenaires asiatiques pour construire une usine d’anodes de batteries

Burkina Faso : Roxgold a produit 32 380 onces d’or à Yaramoko au premier trimestre

Maroc : vers l’obtention d’un permis d’exploitation minière pour le projet de potasse Khemisset ?

Zimbabwe : Caledonia Mining enregistre une performance en hausse à la mine Blanket au premier trimestre

 
TELECOM

Avec AirEngine Wi-Fi 6 de Huawei, l’Université tunisienne Esprit se tourne vers une éducation plus connectée

Ouganda: le point d’échange Internet national signe avec Raxio Data Centre pour améliorer son trafic

Mauritanie : CSS et Forsway renforcent leur coopération pour fournir le haut débit par satellite en Afrique de l’Ouest

Covid-19 : Huawei s’engage aux côtés des étudiants tunisiens

 
TRANSPORT

Covid-19 : le Togo octroie une aide financière mensuelle de 20 000 FCFA aux conducteurs de taxi-moto

Transgabonaise : le gouvernement donne son quitus au contrat de partenariat relatif au réaménagement de ce corridor

Covid-19 : Au Ghana, la compagnie Africa World Airlines (AWA) fait un don de $100 000 au gouvernement

Guinée : le Covid-19 hâte la reprise du transport passager sur le train Conakry Express, à l’arrêt depuis 7 mois

 
ENTREPRENDRE

Au Burkina Faso, Léonie Kaboré propose des arômes naturels aux épices locales

Le Kenyan Dysmus Kisilu conçoit un réfrigérateur solaire pour les agriculteurs des zones non fournies en électricité

Un dispositif contre les risques d’incendie dans les communautés défavorisées en Afrique du Sud

Sénégal : La start-up Sen Or’Dur donne une seconde vie aux déchets plastiques

 
MULTIMEDIA

Comment est financée la riposte au Covid-19 et quelles perspectives pour l’Afrique ? (Vidéo)

« La crise est peut-être l’occasion de réfléchir sur la gouvernance politique mondiale » -  Mahamadou Issoufou (Vidéo)

Et si le Coronavirus n'était pas nouveau en Afrique ? (Vidéo)

Le Pr Raoult juge « possible » que le Covid-19 fasse moins de dégâts en Afrique Subsaharienne

 
FORMATION

L’Université polytechnique Mohammed VI offre 15 bourses de formation aux femmes entrepreneures d’Afrique

L’Université de Twente aux Pays-Bas lance la bourse Kipaji pour le compte de l’année académique 2020-2021

L'AUF lance un appel à candidatures aux professionnels de la santé pour une Maîtrise d’études avancées (MAS)

Maroc : une coopération établie avec la Hongrie pour améliorer la gestion de la ressource hydrique

 
COMM

Covid-19: les autorités sénégalaises lancent un service d’information instantané sur WhatsApp

Zambie : les autorités retirent la chaîne privée Prime TV de la plateforme TNT

Afrique : Tencent va lancer son service de streaming musical Joox

Covid-19: WhatsApp limite la fonctionnalité de transfert de messages pour lutter contre la désinformation