Afrique du Sud : l’ANC veut modifier la constitution pour exproprier les propriétaires fonciers blancs

Afrique du Sud : l’ANC veut modifier la constitution pour exproprier les propriétaires fonciers blancs

(Agence Ecofin) - Le congrès électif de l’African National Congress (ANC) qui s’est achevé, ce 20 décembre 2017, à Johannesburg, ne s’est pas borné à porter Cyril Ramaphosa (photo) à la tête du parti au pouvoir en Afrique du Sud. Il a également permis d’entériner une mesure qui divise aussi bien en interne que dans l’opinion publique : l’expropriation sans compensation des propriétaires de terres agricoles blancs, au profit de la majorité noire du pays.

Sans évoquer une réforme agraire à la zimbabwéenne, l’Afrique du Sud s’oriente, en effet, vers une simplification des procédures d’expropriation des Blancs, au moyen d’une révision constitutionnelle. Une mesure soutenue récemment par le président Jacob Zuma, alors en désaccord avec la ligne officielle de l’ANC, et désormais reprise par celui qu’on présente comme son successeur potentiel.

« L’expropriation sans compensation doit faire partie des mécanismes à la disposition du gouvernement, mais sans déstabiliser la production agricole ou l’économie », a notamment confié M. Ramaphosa à l’AFP.

Cette situation inquiète déjà dans les cercles économiques. Le CEO de la Chambre des affaires agricoles (Agbiz), Dr John Purchase, a notamment exprimé son « incompréhension » et sa « profonde inquiétude » quant aux « conséquences économiques désastreuses » que pourrait entraîner cette réforme.


Ecofin Gestion Publique     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance

GESTION PUBLIQUE TV

BoutonRS