Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Guinée: la CEDEAO hausse le ton sans faire plier Mamady Doumbouya

Guinée: la CEDEAO hausse le ton sans faire plier Mamady Doumbouya
  • Date de création: 18 septembre 2021 15:34

(Agence Ecofin) - Le président en exercice de la CEDEAO Akufo-Addo et son homologue ivoirien Alassane Ouattara ont effectué une brève visite à Conakry pour discuter avec les responsables du CNRD. Des sanctions ont été prises contre les membres de la junte, notamment le gel des avoirs et l’interdiction de voyage. La CEDEAO exige une transition d’au plus 6 mois, et la tenue d’élections.

Alors qu’elle s’était jusqu’ici contentée de suspendre la Guinée de ses instances, la CEDEAO a pris le jeudi 16 septembre des sanctions plus marquées contre le colonel Mamady Doumbouya et ses acolytes. Les membres de la junte putschiste se sont ainsi vu interdire de voyager et d’utiliser leurs biens pécuniaires en banque. Ils ont aussi été enjoints d’organiser des élections présidentielles et législatives sous 6 mois maximum, sans possibilité d’y participer eux-mêmes.

Ce sont les présidents Akufo-Addo du Ghana et Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire qui sont venus en personne porter le message hier vendredi à Conakry. Ils affirment avoir eu des échanges « francs et fraternels » avec le nouveau maître de Guinée, et avoir vu Alpha Condé qui « va bien » et avec qui ils « garderont le contact ».

Cette courte visite fait suite à une première mission dépêchée 7 jours plus tôt par l’organisation, et qui laissait pourtant présager une évolution positive des rapports entre les deux parties.

Car si le CNRD est demeuré silencieux face aux sanctions et injonctions de la CEDEAO, il ne semble pas envisager la perspective d’une transition courte. « Le seul calendrier qui vaille est celui du peuple guinéen qui a tant souffert » avait déclaré Mamady Doumbouya le mardi, au démarrage des journées de concertation où il doit rencontrer toutes les couches sociales et les forces vives de la nation.

Le CNRD a également fait savoir que le président renversé Alpha Condé (qui refuse toujours de démissionner) ne quitterait pas la Guinée, et qu’aucune pression ne changerait sa décision. « Il bénéficiera d’un traitement humain digne de son rang dans son pays ».

Feriol Bewa

Fériol BEWA

Banner LNG Gestion et Economie

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Le talent suffit-il pour devenir un entrepreneur à succès ?