Afrique du Sud: démission du ministre des Finances après sa mise en cause dans une enquête pour corruption

Afrique du Sud: démission du ministre des Finances après sa mise en cause dans une enquête pour corruption

(Agence Ecofin) - Le ministre sud-africain des Finances, Nhlanhla Nene (photo), a démissionné le 9 octobre, après sa mise en cause dans une enquête pour corruption impliquant un trio de sulfureux hommes d'affaires proches de l'ex-président Jacob Zuma.

La démission a été annoncée par le président Cyril Ramaphosa qui a fait de la lutte  contre la corruption, l’une de ses priorités. «Il m'a fait parvenir ce matin une lettre de démission dans laquelle il me demande de le relever de ses fonctions (...) j'ai décidé d'accepter cette démission.», a-t-il déclaré à la presse.

Cette démission intervient juste après l'annonce de l'ouverture d'une enquête administrative visant M. Nene, qui avait reconnu la semaine dernière avoir rencontré des membres de la famille Gupta, accusée d'utiliser sa proximité avec Jacob Zuma pour obtenir des contrats gouvernementaux.

Le ministre a cependant catégoriquement nié les accusations d'un parti d'opposition, les Combattants pour la liberté économique (EFF, gauche radicale) relatives à des arrangements douteux avec les Gupta lorsqu'il était vice-ministre des Finances puis patron du Fonds de pension des fonctionnaires (PIC).

«Ce témoignage l'a détourné de son important devoir de servir le peuple d'Afrique du Sud au moment où nous travaillons précisément à rétablir la confiance du public envers son gouvernement.», a indiqué M. Ramaphosa. Il a toutefois indiqué que Nhlanhla Nene «n'a été directement impliqué dans aucun méfait» et a «toujours défendu la cause de la bonne gestion financière et de la gouvernance propre».

M.Nene a occupé le poste de ministre des Finances en 2014 avant d’être écarté en décembre 2015. Il a retrouvé le même poste il y a huit mois, nommé par le successeur de M. Zuma, Cyril Ramaphosa.

Quelques heures seulement après l’annonce de la démission de M. Nene, l’ancien gouverneur de la Banque centrale, Tito Mboweni, a été nommé à la tête du ministère des Finances.

Lire aussi:

27/02/2018 - Afrique du Sud: remaniement gouvernemental marqué par le retour des respectés Nhlanhla Nene et Pravin Gordhan

10/12/2015 - Afrique du sud: limogeage de Nhlanhla Nene, la dernière acrobatie politico-financière de Jacob Zuma

05/10/2018 - Afrique du Sud : des analystes prédisent une reprise du rand face au dollar US, soutenu par des investisseurs locaux

02/10/2018 - L’Afrique du Sud pourrait avoir besoin d’une assistance du FMI, selon la commission nationale de planification


Ecofin Gestion Publique     


Player