Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Doraleh : le Gouvernement de Djibouti annonce la nationalisation des actions de Port de Djibouti SA

  • Date de création: 10 septembre 2018 10:54

(REPUBLIQUE DE DJIBOUTI ) - Le 22 février 2018, l’État djiboutien a mis fin de manière anticipée à la concession du terminal à conteneurs de Doraleh, attribuée en 2006 à la société Doraleh Container Terminal (DCT), entreprise contrôlée de facto par l’actionnaire minoritaire (à hauteur de 33,33%) DP World.

L’exécution de ce contrat de concession portait un préjudice grave aux intérêts fondamentaux de la République de Djibouti, aux impératifs de développement du pays et au contrôle de son infrastructure la plus stratégique.

Au regard de la fin anticipée du contrat de concession, le Port de Djibouti SA (PDSA), actionnaire majoritaire à hauteur de 66,64% de DCT, a résilié le 27 juillet dernier le pacte d’actionnaires (joint-venture) conclu avec DP World. Ce pacte d’actionnaires cédait de fait tous les pouvoirs à l’actionnaire minoritaire et transformait le majoritaire en simple observateur. Cette résiliation du pacte d’actionnaires a été prise dans le plus strict respect du droit djiboutien qui gouverne le pacte et les statuts de la société DCT.

Par un communiqué de presse en date du 5 septembre 2018, DP World a indiqué qu’une juridiction anglaise, la High Court of Justice of England and Wales, aurait imposé le respect du pacte d’actionnaires et fait interdiction à PDSA de révoquer les administrateurs de DCT.

Cette décision a été obtenue par DP World à l’insu de PDSA, sans que ce dernier ait été préalablement averti de l’introduction de cette procédure et sans qu’aucun débat contradictoire n’ait lieu. La communication de DP World ne souligne pas, évidemment, que la décision du tribunal britannique relève d’une simple mesure provisoire qui n’est de ce fait ni définitive, ni assortie de l’autorité de la chose jugée.

En réalité, la société DCT est aujourd’hui instrumentalisée, via le pacte d’actionnaires, à la seule fin de servir les intérêts du groupe DP World, « décidé de revenir à Doraleh coûte que coûte », et engagé dans une guérilla judiciaire et médiatique contre la République de Djibouti.

Aussi, pour préserver les intérêts fondamentaux de la Nation, protéger les intérêts légitimes de ses partenaires et mettre la situation de la société DCT (qui n’exploite plus le Port de Doraleh depuis la résiliation) en adéquation avec la réalité, la République de Djibouti, suivant Ordonnance du Président de la République en date du 9 septembre 2018, a décidé, avec effet immédiat, de nationaliser l’ensemble des actions et droits sociaux de PDSA dans la société DCT. Les représentants de l’État dans les organes sociaux de la société seront nommés par décret.

DP World n’aura donc plus qu’un seul interlocuteur, l’État djiboutien, avec lequel il devra discuter des conséquences de la résiliation de la concession.

PDSA, pour sa part, entend faire valoir ses droits au sein de la juridiction compétente et démontrera que la décision de résiliation du pacte d’actionnaires prise avant la nationalisation de sa participation était légitime et justifiée en droit et en fait.

La République de Djibouti entend, une fois encore clairement réaffirmer que le terminal à conteneurs de Doraleh ne saurait, en aucune circonstance, « revenir » sous le contrôle de DP World. Le contrat de concession a été résilié, le personnel et les actifs de la concession ont été transférés à une entreprise publique spécifiquement créée à cet effet et qui gère désormais cette infrastructure. La SGTD, société avec l’État Djiboutien comme unique actionnaire, a repris avec succès l’exploitation du terminal à conteneurs de Doraleh.

La « stratégie » de DP World qui consiste à tenter de s’opposer à la volonté d’un État souverain est irréaliste et la démarche vouée à l’échec. En tout état de cause, la multiplication des procédures juridiques, les campagnes de « fake news », les tentatives d’intimidations de l’État djiboutien et de ses partenaires stratégiques et commerciaux ne mènent nulle part. C’est la raison pour laquelle, dans cette affaire, seule une issue indemnitaire équitable en faveur de DP World, conforme aux principes du droit international, est envisageable.

20704 drapeau




 
FINANCE

Biogaran, le premier laboratoire générique français, poursuit son développement en Afrique avec le lancement de ses activités au Gabon

La reprise des parts de FirstRand, le groupe bancaire le plus valorisé d'Afrique, semble ne pas intéresser les investisseurs 

Botswana : Grit Real Estate Income Group monte à 30 % dans le capital de la société immobilière Letlole La Rona Limited

Au Nigeria, la plateforme de recrutement de chauffeurs professionnels Drivers NG reçoit un investissement de GreenTec Capital

 
AGRO

Cameroun : nouvelle hausse du prix du cacao camerounais à 1250 FCFA le kilogramme

L’Algérie plafonne ses importations de blé tendre à 4 millions de tonnes par an

L’Égypte veut doubler sa superficie plantée en soja en 2019/2020

Côte d’Ivoire : Cargill investira 7,7 millions $ dans ses programmes de production durable du cacao sur 3 ans

 
ELECTRICITE

L’Éthiopie confie à l’Allemand Voith l’optimisation de la centrale hydroélectrique Gilgel Gibe II

Afrique du Sud : l’Eskom a besoin de 12 milliards $ pour satisfaire aux normes sur la qualité de l’air

Togo : Eranove signe l’accord de financement de 65,4 milliards de FCFA avec la BOAD et Oragroup pour la centrale électrique de Kékéli

Zambie : la BAD et le Fonds vert pour le climat mettent à disposition 154 millions $ pour installer 100 MW d’énergie propre

 
HYDROCARBURES

Ces dernières années, la Chine a investi plus de 75 milliards $ dans le secteur pétrolier de la région MENA

Le gouvernement nigérian achève les plans visant à lancer un nouveau cycle de licences pétrolières à la mi-2020

Nigéria : arrestation à Dubaï de l’ancien procureur général Mohammed Adoke dans le cadre de l’affaire OPL 245

Algérie : Sonatrach signe avec le groupe français Engie des accords de livraison de gaz naturel et de GNL

 
MINES

Au Niger, le gouvernement renouvelle le permis d'exploitation aurifère de Samira-Libiri

Guinée : l’État confie à Sycamore Mining le développement d’une ancienne mine d’or de Semafo

Namibie : Namdeb Holding cherche à obtenir des allégements fiscaux pour développer ses activités

Côte d’Ivoire : Endeavour augmente la capacité de l’usine CIL d’Ity

 
TELECOM

RD Congo : la société Varioedge France Sarl veut prendre part aux chantiers numériques du pays

La société technologique irlandaise Openet ouvre un bureau en Afrique du Sud

Cameroun : le PCA accuse le DG de l’Agence de régulation des télécommunications de détournement de fonds

Commerce illicite : le Cameroun se dote d’outils technologiques pour tracer des produits manufacturés

 
TRANSPORT

Modèle d’efficacité énergétique en Afrique, l’aéroport international d’Abidjan renouvelle pour la 3e année consécutive son accréditation carbone

Kenya : le port sec de Naivasha, d’un coût de 68 millions USD, sera achevé d’ici la fin d’année

La Guinée va se doter de 650 km de voies ferrées et d’un port en eau profonde dans le cadre d'un contrat d’exploitation minière

La réhabilitation de l’axe Bouaké-Ferké qui relie le centre et le nord de la Côte d’Ivoire se poursuit

 
FORMATION

Sénégal : bientôt la création d’un centre de formation pour la promotion de la biomasse grâce à un partenariat avec la Chine

L’initiative du gouvernement américain, TechWomen propose une formation aux femmes des domaines scientifiques en Afrique

Au Maroc, 37% des chefs d’entreprises estiment que le système de formation professionnelle ne correspond pas à leur besoin en ressources humaines

La communauté en ligne d’entrepreneurs VC4A, lance un cours à distance destiné aux professionnels africains du secteur des affaires

 
COMM

Discop Johannesburg 2019 : une première journée dédiée aux nouveaux contenus et à la monétisation

Match Cameroun-Rwanda : l’Union africaine de radiodiffusion dément les accusations de la CRTV

Prix Orange de l’entrepreneur social 2019 : une couveuse néonatale d’invention camerounaise remporte la palme

Cameroun : près de 400 journalistes francophones réunis à Yaoundé, dans le cadre des 48e assises de l’UPF

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance