Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Doraleh : le Gouvernement de Djibouti annonce la nationalisation des actions de Port de Djibouti SA

  • Date de création: 10 septembre 2018 10:54

(REPUBLIQUE DE DJIBOUTI ) - Le 22 février 2018, l’État djiboutien a mis fin de manière anticipée à la concession du terminal à conteneurs de Doraleh, attribuée en 2006 à la société Doraleh Container Terminal (DCT), entreprise contrôlée de facto par l’actionnaire minoritaire (à hauteur de 33,33%) DP World.

L’exécution de ce contrat de concession portait un préjudice grave aux intérêts fondamentaux de la République de Djibouti, aux impératifs de développement du pays et au contrôle de son infrastructure la plus stratégique.

Au regard de la fin anticipée du contrat de concession, le Port de Djibouti SA (PDSA), actionnaire majoritaire à hauteur de 66,64% de DCT, a résilié le 27 juillet dernier le pacte d’actionnaires (joint-venture) conclu avec DP World. Ce pacte d’actionnaires cédait de fait tous les pouvoirs à l’actionnaire minoritaire et transformait le majoritaire en simple observateur. Cette résiliation du pacte d’actionnaires a été prise dans le plus strict respect du droit djiboutien qui gouverne le pacte et les statuts de la société DCT.

Par un communiqué de presse en date du 5 septembre 2018, DP World a indiqué qu’une juridiction anglaise, la High Court of Justice of England and Wales, aurait imposé le respect du pacte d’actionnaires et fait interdiction à PDSA de révoquer les administrateurs de DCT.

Cette décision a été obtenue par DP World à l’insu de PDSA, sans que ce dernier ait été préalablement averti de l’introduction de cette procédure et sans qu’aucun débat contradictoire n’ait lieu. La communication de DP World ne souligne pas, évidemment, que la décision du tribunal britannique relève d’une simple mesure provisoire qui n’est de ce fait ni définitive, ni assortie de l’autorité de la chose jugée.

En réalité, la société DCT est aujourd’hui instrumentalisée, via le pacte d’actionnaires, à la seule fin de servir les intérêts du groupe DP World, « décidé de revenir à Doraleh coûte que coûte », et engagé dans une guérilla judiciaire et médiatique contre la République de Djibouti.

Aussi, pour préserver les intérêts fondamentaux de la Nation, protéger les intérêts légitimes de ses partenaires et mettre la situation de la société DCT (qui n’exploite plus le Port de Doraleh depuis la résiliation) en adéquation avec la réalité, la République de Djibouti, suivant Ordonnance du Président de la République en date du 9 septembre 2018, a décidé, avec effet immédiat, de nationaliser l’ensemble des actions et droits sociaux de PDSA dans la société DCT. Les représentants de l’État dans les organes sociaux de la société seront nommés par décret.

DP World n’aura donc plus qu’un seul interlocuteur, l’État djiboutien, avec lequel il devra discuter des conséquences de la résiliation de la concession.

PDSA, pour sa part, entend faire valoir ses droits au sein de la juridiction compétente et démontrera que la décision de résiliation du pacte d’actionnaires prise avant la nationalisation de sa participation était légitime et justifiée en droit et en fait.

La République de Djibouti entend, une fois encore clairement réaffirmer que le terminal à conteneurs de Doraleh ne saurait, en aucune circonstance, « revenir » sous le contrôle de DP World. Le contrat de concession a été résilié, le personnel et les actifs de la concession ont été transférés à une entreprise publique spécifiquement créée à cet effet et qui gère désormais cette infrastructure. La SGTD, société avec l’État Djiboutien comme unique actionnaire, a repris avec succès l’exploitation du terminal à conteneurs de Doraleh.

La « stratégie » de DP World qui consiste à tenter de s’opposer à la volonté d’un État souverain est irréaliste et la démarche vouée à l’échec. En tout état de cause, la multiplication des procédures juridiques, les campagnes de « fake news », les tentatives d’intimidations de l’État djiboutien et de ses partenaires stratégiques et commerciaux ne mènent nulle part. C’est la raison pour laquelle, dans cette affaire, seule une issue indemnitaire équitable en faveur de DP World, conforme aux principes du droit international, est envisageable.

20704 drapeau


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

La SFI et Water.org envisagent de mobiliser 100 millions $ pour soutenir des banques commerciales kényanes

L'américain Warburg Pincus en voie d'entrer dans la distribution des antirétroviraux en Afrique du Sud

Après le Kenya, la firme égyptienne Swvl prévoit d’étendre ses opérations au Nigeria, d’ici fin 2019

La société zambienne Yalelo reçoit un investissement de 6 millions $ de Finnfund pour accroître sa production

 
AGRO

Ghana : signature d’un accord pour l’édification d’une usine de transformation de cacao à Sefwi-Wiawso

À l’initiative d’Afruibana, les producteurs ACP de bananes lancent l’Appel d’Abidjan

L’Egypte signe un accord avec l’Italie pour l’installation de 10 silos à blé verticaux

Le Gabon va évaluer ses stocks halieutiques avec l’aide de l’Institut d’océanographie d’Espagne

 
ELECTRICITE

Sénégal : la Senelec et les mairies songent au solaire pour régler le problème des endettements croisés

Côté d’Ivoire : un régime fiscal et douanier incitatif pour Eranove, dans la construction de CIPREL 5 (390 MW)

Le Kenya a attiré 1,4 milliard $ d’investissements dans les énergies renouvelables en 2018  

Les réseaux électriques de l’Afrique australe et orientale seront interconnectés, d’ici trois ans

 
HYDROCARBURES

Egypte : nouvelle découverte de pétrole pour SDX Energy dans le permis West Gharib

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

Europa Oil & Gas bénéficie d’une importante licence d’exploration de pétrole au large du Maroc

Botswana : Strata-X Energy s’active pour le financement de son projet de méthane de houille de Serowe

 
MINES

Giyani Metals quitte l’Afrique du Sud pour se concentrer sur ses projets botswanais

Zimbabwe : Prospect Resources fait son entrée sur la bourse de Francfort

Zambie : vers un rachat de First Quantum Minerals ?

Ouganda : le gouvernement cherche des investisseurs pour rouvrir les mines de Kilembe

 
TELECOM

Juniper Intakes Limited a fourni au Kenya les solutions TIC pour le recensement général de la population

L’Afrique à l’honneur lors de la 4ème édition de Huawei Connect, le grand rendez-vous de l’intelligence artificielle à Shanghai

Togo : Atlantique Telecom Togo et NSIA lancent le premier service d’assurance via Mobile Money pour les Zémidjans

Nigeria : MTN veut lever 272,6 millions $ via une émission en bourse de billets de trésorerie

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : la Foire de l’enseignement supérieur américain se tiendra le 21 septembre 2019

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

Le Cradat, institution africaine de formation en administration du travail, en session ordinaire à Yaoundé, en quête d’un nouveau souffle

Guinée : l’enseignement de l’anglais est désormais officiel dans les écoles

 
COMM

Le Rwandais Arthur Asiimwe plaide pour l’accélération de la migration numérique de la radiodiffusion en Afrique

Suspendu par Gabon Télécom, le site d’information Gabon Review invite ses lecteurs à utiliser un VPN

Fort Boyard Afrique, la première émission d’aventure africaine sur Canal + en Afrique

L’Advertising Week Africa est reportée au premier semestre 2020

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance