Ecofin Droits

Togo : le gouvernement annonce des mesures d’apaisement dans l’espoir d’un dialogue politique

(Agence Ecofin) - Le gouvernement togolais a décidé de libérer 42 personnes interpellées, jugées et condamnées par diverses juridictions dans le cadre des récentes manifestations. Il a également ordonné la restitution des motocyclettes saisies à Lomé lors de la manifestation du 07 septembre dernier et la levée de la mesure de contrôle judiciaire de M. Jean Pierre Fabre, chef de file de l’opposition.

Des dispositions seront également prises pour l’ouverture, dans la capitale, d’un dialogue avec l’ensemble de la classe politique togolaise. Le gouvernement espère que l’ensemble de ces mesures, « pousseront les acteurs politiques à la retenue et au sens des responsabilités afin de sauvegarder la paix et la cohésion nationale ».

Ces derniers mois, l’actualité du Togo a été marquée par une succession de manifestations de l’opposition réclamant le retour à la Constitution de 1992, en parallèle à un processus de réformes constitutionnelles initié par l’exécutif, qui devrait aboutir à un référendum.

Dans un communiqué rendu public ce lundi 6 novembre, le gouvernement rappelle les mesures prises à l’issue des rencontres d’échanges des 30 et 31 octobre derniers avec l’ensemble des acteurs politiques nationaux. La mise en place d’un service d’ordre interne aux organisateurs de l’opposition qui coopérera étroitement avec les forces de l’ordre, la présence des organisations de défense des droits de l’homme pour le recensement des éventuels cas de violences et de débordements.   

Player


Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android