Le Nigeria veut peser de tout son poids pour faire aboutir rapidement le projet de libre échange continental

(Agence Ecofin) - Au cours de cette semaine, le ministre nigérian de l’industrie, du commerce et de l’investissement, Okechukwu Enelamah (photo), se rendra au Rwanda pour débattre avec des responsables des autres pays africains de l’accord portant sur la Zone de Libre Echange Continental (CFTA).

« En vertu de la position et du statut du Nigéria, ces négociations sont un impératif géostratégique. Accroitre le commerce entre pays africains est vital surtout quand on constate que l’économie mondiale est de plus en plus protectionniste. Les discussions sur le CFTA permettront, si concluantes, d’améliorer la croissance économique et la prospérité des pays africains. Dans le même temps, nous continuerons à prendre connaissance des difficultés auxquelles font face notre marché local et mettrons en place diverses mesures pour protéger notre économie, » indique le ministre Enelamah dans un communiqué.

Selon la conseillère en communication stratégique du ministre de l’industrie, Constance Ikokwu, l’équipe qui accompagnera M. Enelamah sera chargée de convaincre les responsables présents à la rencontre d’adopter le projet d’accord du CFTA.

Le délai fixé par l’Union africaine pour l’adoption du CFTA arrivera à son terme en décembre 2017. Une fois entré en vigueur, cet accord permettra de booster le commerce sur le continent et appuiera l’initiative du président nigérian qui a pour but de créer un environnement d’affaires favorable au Nigéria.

Anita Fatunji


Ecofin Gestion Publique     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance

GESTION PUBLIQUE TV

BoutonRS