Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Dominique Attias, « investie d’une nouvelle mission, celle d’ambassadrice du Gabon à Paris »

  • Date de création: 04 mai 2016 19:28

(Agence Ecofin) - En marge des travaux de formation et de renforcement des capacités à l’intention du Conseil de l’ordre national des avocats du Gabon qui se tient actuellement à Libreville le président de la Cour constitutionnelle, Madeleine Mborantstouo, a reçu hier en audience, Dominique Attias, vice-présidente au barreau de Paris, avec, au menu de leur échange, des questions liées à la justice et à l’Etat de droit.

Accompagnée par son collègue du barreau du Gabon, Me Akumbu M'Oluna Jean-Pierre, Dominique Attias a pu apprécier le travail abattu par la Haute Cour et le barreau du Gabon pour la consolidation de l’Etat de droit et la démocratie au Gabon. « L’effectivité de l’existence d’une véritable démocratie peut se ressentir à travers le fait que tout citoyen peut saisir la Cours constitutionnelle, et avoir une décision rendue, est une avancée majeure », a révélé Dominique Attias.

Un environnement politique et démocratique auquel Dominique Attias s’est résolument engagée à devenir désormais l’interprète, partout où besoin se fera sentir. « Au sortir de cet entretien avec Mme Mborantstouo, je ressens encore plus de force. Je me sens investie d’une nouvelle mission, celle de d’ambassadrice du Gabon à Paris, afin de présenter l’état de la démocratie gabonaise en ce qui concerne le débat politique, l’Etat de droit, et de la cour constitutionnelle pour ne citer que ceux-là ».

C’est avec l’espoir de multiplier ce genre de rencontres que les magistrats se sont séparés.

André Owona

Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits