Algérie : les autorités de Tipasa veulent mettre fin à la spéculation foncière

(Agence Ecofin) - A Tipasa, dans le nord de l’Algérie, la spéculation foncière et les constructions anarchiques prennent une telle proportion que le wali, Moussa Ghelai (photo), a décidé de sonner la fin de la récréation. C’est ce que rapporte Algérie Presse Service (APS).

« Le phénomène des constructions anarchiques et des atteintes au foncier forestier, maritime et agricole de la wilaya, est allé crescendo, ces dernières années, à tel point que le wali de Tipasa n’a pas hésité à le qualifier de véritable catastrophe. Une situation qui a poussé les autorités à entrer dans une véritable confrontation avec "la mafia du foncier", à travers une batterie de mesures, ayant pour finalité la démolition de tout ce qui a été construit illégalement », souligne notamment l’agence de presse.

Le phénomène est, en effet, d’autant plus préoccupant pour les autorités locales que la majorité des constructions anarchiques sont des édifices immobiliers à usage commercial ou touristique. Une « escroquerie » contre laquelle des démolitions sont déjà intervenues et les premières condamnations judiciaires tombées.


Ecofin Gestion Publique     


Player