Le Nigeria va céder des actifs pour financer ses budgets

Le Nigeria va céder des actifs pour financer ses budgets

(Agence Ecofin) - Au Nigeria, le salut pourrait venir de la privatisation. Le casse-tête né du financement du budget du gouvernement fédéral serait en train de trouver un dénouement. 

En effet, Abuja vient de finaliser des plans de cession de certaines centrales électriques, dans le cadre du programme national intégré de production d’électricité (NIPP). Les fonds mobilisés devraient, conformément au discours du président Muhammadu Buhari (photo) au parlement plus tôt ce mois, servir à financer les budgets nationaux sur les trois prochaines années (2018-2020). 

« Nous prévoyons de financer le déficit en partie par de nouveaux emprunts estimés à 1 699 milliards de nairas. Environ 50% de ces emprunts proviendront de l’extérieur, tandis que le reste proviendra de l’intérieur du pays. Le solde du déficit de 306 milliards de nairas devra être financé à partir du produit de la privatisation de certains actifs non pétroliers par le Bureau des entreprises publiques (BPE).», avait déclaré le président nigérian. 

Selon Ben Akabueze, le Directeur général du bureau du Budget du Nigeria, les centrales électriques construites par la société Niger Delta Power Holding (NDPHC) dans le cadre du NIPP, pour le compte du gouvernement, seront privatisées. Seront également vendues, entre autres, les centrales électriques  d’Alaoji (1 074 mégawatts) dans l’Etat d’Abia, de Calabar (561 mégawatts), d’Egbema, de Geregu II dans l’Etat de Kogi, (434 mégawatts). 

D’autres propriétés de l’Etat fédéral devront également tomber dans les mains des investisseurs privés. Il s’agit notamment des intérêts moins importants comme les maisons et les propriétés dans le secteur minier. 

Mais selon les médias locaux, certains actifs nationaux comme la Place Tafawa Balewa (TBS) et le Théâtre national des arts, tous à Lagos, devraient également quitter le patrimoine public. 

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Gestion Publique     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance

GESTION PUBLIQUE TV

BoutonRS