Afrique du Sud: le président ordonne une enquête sur la mauvaise gestion présumée de la Public Investment Corporation

Afrique du Sud: le président ordonne une enquête sur la mauvaise gestion présumée de la Public Investment Corporation

(Agence Ecofin) - Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa (photo), a ordonné l’ouverture d’une enquête judicaire sur la mauvaise gestion présumée de la Public Investment Corporation (PIC), l’entité qui gère le fonds de pension des fonctionnaires sud-africains, selon un avis publié le 18 octobre dans le Journal officiel de la république.

L’enquête fait suite à des « rapports négatifs persistants sur des allégations d'irrégularités dans les investissements » réalisés par gestionnaire du plus important fonds de pension en Afrique, a-ton ajouté de même source.

Un rapport sur les conclusions de l’enquête devrait être publié d’ici avril 2019 au plus tard.

La PIC, qui détient des participations importantes dans de grandes entreprises en Afrique du Sud et dans d’autres pays d’Afrique subsaharienne, a été accusée par une formation d’opposition, le Mouvement démocratique Uni (UDM), d’avoir  mal géré des fonds et pris des décisions d’investissement inappropriées.

Le directeur général de l’institution, Dan Matjila, a nié ces allégations. En 2017, il avait été déjà innocenté par un comité d'audit interne qui a enquêté sur de précédents soupçons de corruption.

La PIC dispose de 2080 milliards de rands (147 milliards de dollars) d’actifs sous gestion, détient des participations importantes dans de grandes entreprises en Afrique du Sud, dont le groupe minier Anglo American Platinum, la banque Barclays Africa ou l’enseigne de grande distribution Shoprite.

Lire aussi:

02/10/2018 - Les actifs du fonds de pension des fonctionnaires sud-africains ont atteint 147 milliards $ durant l’exercice clos le 31 mars

18/06/2018 - Afrique du Sud: Capitec, Nedbank et Public Investment Corporation short-listées pour le rachat de Mercantile Bank

11/04/2018 - Public Investment Corporation prend une participation dans ZAR X, le 2è marché boursier sud-africain

18/10/2017 - La Public Investment Corporation pose ses conditions pour financer le sauvetage de la South Africa Airways

08/11/2016 - Public Investment Corporation demande le feu vert de la Banque centrale pour augmenter ses parts dans Barclays Africa


Ecofin Gestion Publique     


Player