Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

L’Algérie s’apprête à réviser la règle 51/49 % régissant l’investissement étranger

L’Algérie s’apprête à réviser la règle 51/49 % régissant l’investissement étranger
  • Date de création: 21 février 2019 13:34

(Agence Ecofin) - L’Algérie s’apprête à réviser la règle 51/49 % régissant l’investissement étranger avec un partenaire local en Algérie, selon la presse algérienne. Le site d’information Alg 24 a précisé dans ce cadre que le projet de révision de cette règle controversée qui ne permet pas aux investisseurs étrangers de détenir plus de 49% dans des entreprises algériennes, «entre dans le cadre des engagements du président de la République, véhiculés dans sa lettre-programme», indiquant que la révision vise principalement à attirer des banques étrangères qui refusent jusqu’ici, d’être minoritaires quand elles s’implantent en Algérie.

Citant le ministre de l’Industrie Youcef Yousfi, le journal Algérie Focus  a également indiqué que cette règle sera bientôt supprimée dans plusieurs secteurs d’activités économiques.

 «La règle 51/49% n’est pas un texte sacré, et ce n’est pas du coran.», a  déclaré le ministre, ajoutant que «l’État est disposé à la revoir dans le fonds, si l’intérêt de l’Algérie le dictait ».

La règle 51/49 % régissant l’investissement étranger, qui avait été adoptée au moment de la crise financière mondiale de 2008, est de plus en plus considérée par les opérateurs économiques algériens et les partenaires économiques du pays comme un frein aux investissements étrangers, même dans le secteur des hydrocarbures.

Pour rappel, en juin 2014, le ministre algérien de l'Industrie et des Mines d’alors, Abdesselam Bouchouareb avait annoncé que la règle 51/49 %  « est appelée à disparaître en 2020, année de l'entrée en vigueur de la disparition des barrières tarifaires et l'établissement de la zone de libre-échange, conformément à l'Accord d'association avec l'Union européenne».

Lire aussi:

14/09/2016 - Algérie: la règle 51/49 régissant l’investissement étranger ne concernera plus les banques  

17/07/2014 - Algérie: la règle 51/49% régissant l’investissement étranger sera supprimée en 2020

07/06/2014 - L’Algérie demande à l’OMC 4 à 5 ans avant de revoir la règle du 51/49 sur l’investissement étranger

21/05/2014 - L’Algérie va aménager la règle 51/49% régissant les investissements étrangers


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Oragroup annonce des résultats 2018 en forte progression et la nomination d’un nouveau DG

Le gestionnaire sud-africain Investec Asset Management devient le premier actionnaire du fournisseur de logiciels wiGroup

MTN Nigeria est déjà en bourse, mais le grand public devra encore patienter pour acquérir ses actions

Cameroun: 15 milliards FCFA de dividende pour les actionnaires du groupe SABC au compte de l'exercice 2018

 
AGRO

Sénégal : les producteurs de la région de Kaffrine mieux outillés grâce à l’information climatique

Afrique du Sud : le bénéfice d’exploitation d’Astral Foods dégringole sur le premier semestre 2019

Kenya : les importations de vêtements d'occasion ont atteint 170 millions $ en 2018

Côte d'Ivoire: le volume de noix de cajou transformé prévu pour atteindre 130 000 tonnes en 2019

 
ELECTRICITE

La Namibie désire satisfaire elle-même 80% de sa demande électrique d’ici 2022

La Banque mondiale exclut pour 15 mois, la compagnie Sieyuan Electric pour fraudes

Le marché africain du solaire photovoltaïque pourrait peser 30 GW d’ici 2030 selon une étude allemande

L’initiative Power Africa a aidé à la mobilisation financière de 121 projets de 10 000 MW de capacité totale

 
HYDROCARBURES

Nigeria : la police de l’Etat de Rivers révèle que cinq travailleurs du secteur pétrolier ont été enlevés

Libye : la Sirte Oil Company achève avec succès un programme de tests de puits sur le champ Istiklal

L’Italie s’engage à importer du gaz naturel algérien jusqu'en 2027

Tanzanie : le retard du projet de GNL pourrait amenuiser les chances du pays d’attirer des IDE (Deloitte)

 
MINES

Afrique du Sud : l’AMCU n’obtient pas l’annulation de la transaction entre Sibanye et Lonmin  

Madagascar : Denham Capital veut investir dans le projet de zircon Beravina

Guinée : le milliardaire Robert Friedland envisagerait d’investir dans le secteur du fer

Namibie : Debmarine investira 468 millions $ pour construire un septième navire de récupération de diamants  

 
TELECOM

Les Seychelles envisagent une stratégie pour développer la technologie financière

Ouganda: MTN remporte le marché de fourniture de l’accès à Internet aux députés, évalué à 16,5 millions de shillings par mois

Côte d’Ivoire : les MTNers se sont enjaillés à la Djossy Party

Kaspersky Lab ouvrira un bureau au Rwanda, avec l’ambition d’étendre sa présence en Afrique de l’Est

 
COMM

L’Etat camerounais est désormais propriétaire d’Afrimedia SAS, le diffuseur d’Africa 24

Côte d’Ivoire : au Discop, les acteurs de l’audiovisuel veulent penser l’avenir du secteur

Nigeria : le ministre de l’information aurait validé, dans le cadre du passage à la TNT, un paiement à l’origine d’un scandale de corruption

Côte d’Ivoire-TNT : le gouvernement plafonne les prix du décodeur et de l’antenne UHF

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance