Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La Guinée équatoriale s’engage dans la diversification de son économie

  • Date de création: 18 juillet 2018 20:06

(Agence Ecofin) - La crise pétrolière en cours semble venir donner une nouvelle lecture économique à la Guinée équatoriale. En effet, suite aux déséquilibres macroéconomiques consécutifs à la baisse importante des cours du pétrole, amorcée depuis 2014, le pays se dit désormais prêt pour la concertation sur la diversification économique, en partenariat avec la Commission économique pour l'Afrique (CEA).

Lors du dialogue de haut niveau qui s’est tenu à Malabo le 12 juillet dernier, les membres du gouvernement, technocrates publics, acteurs du secteur privé et acteurs non étatiques ont convenu avec les responsables de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), que les difficultés macroéconomiques du pays, liées à la chute des cours du pétrole, doivent inspirer au pays l’industrialisation et la diversification de sa base de production comme alternatives sûres pour le développement durable.

Selon la CEA, cet engagement découle d’une mission de cadrage en Guinée équatoriale pour une concertation politique de haut niveau sur la diversification de l’économie, conjointement organisée par le ministère des Finances, de l’Economie et de la Planification du pays, et le Bureau sous-régional de la CEA pour l’Afrique centrale.

Au cours de cette mission, les experts ont également appelé à la poursuite d’une politique industrielle dynamique et même « agressive », continue et évolutive, et à l’acquisition des technologies requises pour la transformation des produits sur place.

Un auditoire fort de 100 experts nationaux, issus de l’ensemble des ministères et des agences en charge du développement dans le pays, du secteur privé et de la société civile, a systématiquement passé en revue les raisons des balbutiements de la « Vision pour l’émergence à l’horizon 2020 » de la Guinée équatoriale, et les actions à mener pour la promouvoir.

Il a ainsi été noté qu’avec l’avènement du pétrole au début des années 1990, le pays s’est rapidement engagé dans la révolution infrastructurelle qui devait être suivie par la diversification économique et la promotion des secteurs productifs. Ce deuxième segment a été mis hors course en raison du ralentissement des cours du pétrole, qui constituait l’essentiel des recettes budgétaires, appelant ainsi à une révision et à un recalibrage de la vision.

Le chef de la mission, Antonio Pedro, directeur du Bureau sous-régional de la CEA pour l’Afrique centrale, a présenté de manière détaillée les contours de la diversification économique.

« C’est pendant les périodes de ralentissement des cours des matières premières que les mesures contre-cycliques doivent être prises, parce qu’il devient alors évident pour tout le monde qu’un modèle de croissance tiré par les exportations et basé sur l’exportation des produits bruts expose les pays aux chocs externes », a-t-il souligné.

De l’autre côté, les participants au débat se sont associés aux réflexions de la CEA, selon lesquelles, le succès d’une politique industrielle requiert une approche pragmatique du développement, avec un solide pôle de coordination de l’industrialisation et de la diversification, contrôlé par les plus hautes autorités de l’Etat ; un gouvernement qui s’engage dans des partenariats avec les populations, mais qui a également la clairvoyance de créer l’environnement propice nécessaire pour la prospérité des affaires, garantit aux investisseurs la sécurité judiciaire et capitalise sur les avantages comparatifs locaux.

Des discussions ont aussi eu lieu avec les membres du gouvernement, qui ont eu des sessions spéciales avec l’équipe de la CEA. Ces échanges portaient sur la voie pratique à suivre par le pays. Ainsi, au terme de ce dialogue, le conseiller technique à la présidence, Rafael Tung Nsue Bilogo, a promis de porter les recommandations des débats aux plus hautes autorités de l’Etat pour appropriation et prise en compte dans les politiques et actions orientées vers la diversification de l’économie.

Pour le coordonnateur résident du système des Nations unies dans le pays, Coumba Mar Gadio : « l’engagement de la CEA à accompagner la Guinée équatoriale dans la voie de la diversification arrive à point nommé. Cette synergie sera développée avec les autres agences des Nations unies, avec les actions nécessaires pour fournir un appui consolidé au pays ».

Stéphane Billé


 
FINANCE

African Guarantee Fund apporte une réponse aux impacts économiques du COVID-19

En réponse au coronavirus, le FMI a déjà augmenté la dette de l'Afrique de 13 milliards $ supplémentaires

HSBC et la SFI mobilisent 474 millions $ pour l’adaptation au changement climatique dans les pays en voie de développement

Maroc: les banques sous pression, 34% des ménages affirment n’avoir aucune source de revenus avec le confinement

 
AGRO

Cargill va mettre en place une traçabilité complète de sa chaîne d’approvisionnement de cacao au Cameroun

Kenya : l’industrie floricole reprend progressivement ses activités

Afrique du Sud : la volaille américaine poursuit sa percée

Criquets pèlerins : la Banque mondiale apporte un soutien de 500 millions $ aux pays affectés

 
ELECTRICITE

Le Niger recadre l'attribution des licences dans le secteur de l'énergie électrique

EIG Global Energy Partners crée un fonds de 1,1 milliard $ pour le développement des énergies renouvelables

Zambie : la Power China construira 600 MW de centrales solaires pour 548 millions $

Algérie : les autorités prévoient de construire 3 milliards $ de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Afrique du Sud : Sasol s’attend à une baisse d’au moins 20 % de ses bénéfices pour l’ensemble de l’année

Selon un juge londonien, l’Angleterre n’est pas compétente pour statuer sur l’affaire OPL 245

Nigéria : l’armée démantèle des sites de raffinage illégal de pétrole d’une capacité de 14 434 b/j

Le Soudan propose au Soudan du Sud un échange carburant contre pétrole brut

 
MINES

Zambie : Volt Resources acquiert un nouveau projet aurifère pour 4 millions de dollars

Ghana : Golden Star place 60 employés en quarantaine après la découverte de deux cas positifs au coronavirus

Botswana : Galileo Resources finalise l’acquisition de plusieurs actifs de cuivre

Namibie : Deep South publie une « solide » évaluation économique préliminaire pour le projet de cuivre Haib

 
TELECOM

Le Rwanda se dote d’une agence spatiale dont l’entrée en service est prévue pour juillet

Zambie : MTN injecte 9,8 millions $ dans la mise à niveau de son réseau

Afrique du Sud : Naspers investit 100 millions de rands dans l'agritech

L’Angola accorde à Africell la 4e licence mobile du pays

 
TRANSPORT

Air France relance ses vols commerciaux vers le Cameroun dès le 25 mai

L’Angola et la Chine signent l’addenda au contrat de construction du nouvel aéroport international de Luanda

Le Cameroun automatise 14 de ses 44 postes de péage routier

20 millions de passagers ont été transportés entre la France et l’Afrique en 2019

 
ENTREPRENDRE

Une start-up nigériane réussit à réaliser 1 million de dollars de revenus avec l’exportation de déchets plastiques

Au Gabon, une jeune entrepreneure réussit à créer une start-up de jus de fruits avec 25 000 FCFA

Côte d’Ivoire, Rita Dro installe des mini-bibliothèques dans les rues pour promouvoir la culture littéraire

La Gabonaise Imoni Romba fait de la confiture d’oseille de Guinée, une plante d’Afrique Centrale et Occidentale

 
MULTIMEDIA

A la rencontre de René Téwou, entrepreneur et évangéliste de l'exode citadin (Vidéo)

Un dispositif automatique de lavage des mains made in Cameroun (Vidéo)

Le marché de la tomate au Nigéria - (Infographie)

Le Bénin est le premier producteur africain de coton - (Infographie)

 
FORMATION

Maroc : inauguration de la première académie virtuelle dans le domaine de la santé

Guinée : INTEGRA lance un programme de formation en ligne pour 200 jeunes

Tchad : l’UNESCO forme les enseignants-chercheurs à l’ingénierie pédagogique en ligne

Tunisie : Gomycode et Tunisia Jobs lancent le programme « Re-skill, Up-skill » pour former 2000 développeurs

 
COMM

Sénégal : une minisérie prend le pari de sensibiliser la population sur la pandémie

Afrique francophone subsaharienne : le Discop va organiser un marché virtuel pour les acteurs du secteur audiovisuel de la région

Un fonds d’aide à la presse divise les journalistes gabonais

Afrique du Sud : l'éditeur musical Sheer Music Publishing racheté