Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Zimbabwe: l’inflation a atteint son plus haut niveau en 10 ans en mai 2019, à 97,85% !

  • Date de création: 17 juin 2019 16:34

(Agence Ecofin) - Le spectre de l’hyperinflation s’approche à nouveau du Zimbabwe. L’inflation sur un an a enregistré une hausse de 97,85% en mai 2019 contre 75,86% le mois précédent dans ce pays d’Afrique australe, selon des données publiées ce lundi 17 juin par l'Institut national de la statistique (ZimStats).        

En glissement mensuel, les prix ont augmenté de 12,54% en mai dernier, a ajouté  Zimstats.

Durant plusieurs années, le Zimbabwe a connu une hyperinflation sans précédent, régulièrement supérieure à 1000% par an, liée à une grave crise économique qui a commencé avec la confiscation des terres des fermiers blancs au début des années 2000.

L’expropriation des fermiers blancs a en effet découragé les investissements étrangers et fait lourdement chuter les exportations, ce qui a incité l’ancien président Robert Mugabe à faire tourner à plein régime la planche à billet, au point que l’inflation a atteint un record de 500 milliards de pourcent en 2008, selon le FMI.  C’est dans ce contexte que le gouvernement a été contraint à abandonner en 2009 le dollar zimbabwéen, au profit du dollar américain. Mais les précieux billets verts se sont faits de plus en plus rares, au point d’étrangler l’économie.

Face à la pénurie de dollars américains, le gouvernement a introduit en 2016, les «bonds notes», des obligations de substitution de la même valeur que les billets verts.  Mais l’opération a échoué. La valeur des «bonds notes» s’est écroulée, provoquant une hausse de l’inflation et un retour des pénuries de produits de base comme le pétrole, le sucre ou la farine.

En février dernier, la Banque centrale du Zimbabwe avait annulé l’ancrage de son dollar électronique et de ses obligations de substitution à une valeur fixe au dollar américain. Elle a fusionné le tout dans une devise de transition de valeur inférieure appelée le dollar RTGS.

L’institut d’émission a également lancé une plateforme de négociation interbancaire permettant aux entreprises et aux particuliers d’acheter et de vendre des dollars américains. Mais les billets verts sont devenus de plus en plus rares sur le marché officiel, où un dollar américain se négocie actuellement à 3,4 dollars RTGS contre 6,3 dollars RTGS sur le marché noir. 

Cet écart énorme a poussé les entreprises et les particuliers à vendre leurs dollars sur le marché noir et à aggraver ainsi le manque de liquidités, ce qui a  entraîné une pénurie de carburant et de médicaments et la montée en flèche de l’inflation.   

Lire aussi:

29/05/2019 - Zimbabwe: le gouvernement accuse les exportateurs de conserver 900 millions de dollars dans des banques offshore

20/05/2019 - Le Zimbabwe mobilise 500 millions $ auprès de banques internationales pour réduire la pénurie de liquidités

05/05/2019 - Zimbabwe: l'économiste John Mangudya reconduit pour cinq ans à la tête de la Banque centrale

19/03/2019 - Le Zimbabwe mettra en vente cinq de ses sociétés publiques pour mobiliser 350 millions $


Ecofin Gestion Publique     




 
FINANCE

Biogaran, le premier laboratoire générique français, annonce le lancement de ses activités au Gabon

Tanzanie : annonce de la réouverture des discussions sur un projet d’investissement portuaire de 10 milliards $

Avec la reprise des activités de Diamond Bank CI, NSIA Banque Côte d’Ivoire devient un acteur de référence en Afrique de l’Ouest

L'Egypte ouvre davantage son marché obligataire local aux investisseurs étrangers grâce au partenariat avec Euroclear

 
AGRO

Tunisie : la BAD organise un séminaire d’achèvement du projet pilote d’utilisation des drones dans le secteur agricole

OCP Africa et l’ITFC signent un mémorandum pour le renforcement de la productivité agricole africaine

L’Angola adhère au Centre régional de contrôle et de surveillance des pêches de la SADC

Bénin : le gouvernement annonce la production d’un million de tonnes de riz d’ici 2022

 
ELECTRICITE

Gambie : 30 % de la population rurale électrifiée grâce aux solutions solaires off-grid d’ici à 2030

Cameroun : 20% des connexions au réseau électrique sont illégales

Mis en cause, l’IPTL s’oppose à la condamnation de la Tanzanie à verser 185 millions $ à la Standard Chartered

Afrique du Sud: l’Eskom poursuit Deloitte en justice pour pratiques anticoncurrentielles

 
HYDROCARBURES

Angola : Sonangol augmente sa participation dans la plus grande banque privée du Portugal

Egypte : au cours des 5 prochaines années, Dragon Oil va investir 1 milliard de dollars dans le golfe de Suez

CEMAC : les entreprises pétrolières vont devoir appliquer la nouvelle réglementation de change, avertit la BEAC

L’Afrique du Sud envisage de s’appuyer sur le gaz de schiste pour réduire le taux de chômage dans la région de Karoo

 
MINES

Sundance Resources espère conclure un nouvel accord avec le Cameroun sur le projet de fer de Mbalam avant juin 2020

De Beers maintient ses prévisions de production, malgré une performance en baisse au troisième trimestre

Mali : Hummingbird en passe d’atteindre son objectif de production annuelle à Yanfolila

Tanzanie : Armadale revoit à la hausse le potentiel du projet de graphite Mahenge Liandu

 
TELECOM

La Tanzanie fournira de la connectivité Internet à haut débit au Burundi

Cameroun : MTN, Orange et le consortium Arago-Epi Use se disputent le marché de la digitalisation de la fonction publique

Côte d’Ivoire : le secteur des télécoms a réalisé un chiffre d’affaires de 373 millions $ au 2e trimestre 2019 (-2%)

Le satellite égyptien de communications militaires TIBA-1 sera envoyé dans l’espace en novembre

 
FORMATION

L’Université virtuelle du Sénégal s’associe à l'Institut Pasteur pour proposer une formation en ligne sur la résistance aux agents antibactériens

Afrique du Sud : l’Université de Stellenbosch lance une formation d'ingénieurs de données, accréditée par le Conseil d'ingénierie

RDC : Kinshasa Digital lance les inscriptions en vue de l’ouverture de sa première école de codage en janvier 2020

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

 
COMM

Ghana : le régulateur des médias se défend d’empêcher la liberté d’expression

Russie-Afrique : les médias comme nouvel axe de collaboration

Cameroun : les éditeurs de la presse en ligne se regroupent en association

Burundi : les autorités vont-elles sanctionner l’hebdomadaire Iwacu et la radio Isanganiro ?

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance