Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Hydrocarbures : le Cameroun a perdu 374 milliards FCFA de recettes en 2017

Hydrocarbures : le Cameroun a perdu 374 milliards FCFA de recettes en 2017
  • Date de création: 13 novembre 2019 08:00

(Agence Ecofin) - En 2017, le Trésor public camerounais a été privé d’au moins 374,6 milliards FCFA de recettes dans le secteur des hydrocarbures. C’est ce qui ressort des rapports réalisés par la Société nationale des hydrocarbures (SNH) et le ministère des Finances (Minfi).

Deux principales causes sont à l’origine de cette perte de revenus pour l’Etat. Il s’agit des dépenses fiscales et des « engagements de la SNH », constitués des dépenses dites « associatives » et des « autres engagements ».

Exonérations fiscales

L’étude sur la dépense fiscale, réalisée par le Minfi, évalue le coût des mesures fiscales dérogatoires accordées aux entreprises et aux ménages au titre de l’exercice 2017 à 605,7 milliards FCFA, soit 23,4% des recettes fiscales non pétrolières mobilisées et 3% du produit intérieur brut (PIB). Et les premiers bénéficiaires de ces amabilités sont les sociétés pétrolières et gazières. Elles ont bénéficié d’exonération d’impôts d’une valeur de 196,8 milliards FCFA.

Le gouvernement explique que cette manne fiscale est destinée « à favoriser la prospection et l’investissement dans le secteur pétrolier et gazier ». Mais cet abandon de ressources qui pourraient servir au financement de certains projets sociaux, laisse plusieurs analyses sceptiques.

A titre de comparaison, ces exonérations représentent le triple des dépenses fiscales consacrées à l’accès aux services de santé, à la promotion de la production agropastorale et de la transformation locale du bois, à la facilitation de l’accès à l’électricité, l’eau potable et l’éducation, au développement du logement social et d’autres types de services sociaux.

Le Fonds monétaire international (FMI), avec qui le Cameroun met en œuvre, depuis juin 2017, un programme d’ajustement économique, questionne aussi ce choix du gouvernement. « Les exonérations fiscales demeurent élevées et il faudrait s’y attaquer résolument à compter du budget 2020, tout en veillant à continuer de protéger les populations pauvres et vulnérables », recommande l’institution, dont une équipe vient de séjourner à Yaoundé dans le cadre de la 5e revue dudit programme.

Dépenses obscures

Dans son rapport annuel 2017, la SNH, qui gère les intérêts de l’Etat dans le secteur des hydrocarbures, affirme avoir vendu la quote-part de la production revenant à l’Etat à 526,9 milliards FCFA. Mais, selon le même document, seuls 349 milliards ont été transférés au Trésor public. Les 177,8 milliards FCFA restants représentent « les engagements de la SNH ». Il s’agit de dépenses dites « associatives » (141,3 milliards FCFA) et d’« autres engagements » (36,5 milliards FCFA).

Mais des organisations de la société civile, comme le Centre régional africain pour le développement communautaire et endogène (Cradec), remettent en cause la pertinence de ces dépenses et demandent plus de transparence.

Tout juste, consent à indiquer la SNH dans son rapport annuel, la première catégorie d’engagements est constituée de lignes telles que coûts opératoires, exploitation/développement, appréciation/développement, développement et redevances. Et la seconde regroupe des rubriques telles que projets gaziers, frais d’inspection, stocks de sécurité, Association des producteurs de pétrole africains (APPA), sécurisation des opérations pétrolières, autres provisions pour remise en état des sites, pipeline Tchad/Cameroun, autres charges.

Enjeux

Malgré une relative diversification de son économie, le secteur pétro-gazier demeure important pour la réussite des objectifs de consolidation budgétaire du Cameroun. Dans son analyse du profil pays en octobre 2019, l'agence de notation Moody’s estime que la baisse des volumes et des revenus pétroliers devrait être compensée par de meilleurs résultats dans le secteur gazier. Mais, selon les données du 2e trimestre, produites par la SNH, ce sont les partenaires à la production qui se taillent, pour l’instant, la part du lion.

La session budgétaire qui s’est ouverte le 8 novembre 2019 permettra de connaitre jusqu’où la question préoccupe le gouvernement ; lui qui s’est engagé, lors du débat d’orientation budgétaire, à « trouver le juste équilibre entre le besoin d’élargissement de l’assiette fiscale et la nécessité de continuer à soutenir l’investissement privé en tant que moteur de la croissance économique, ainsi qu’à faire jouer pleinement à la fiscalité sa fonction redistributive et de réduction des inégalités ». Mais entre déficit de compréhension des enjeux, discipline de parti, élections… il n’est pas sûr que les parlementaires aient le cœur à l’ouvrage.

Aboudi Ottou





 
FINANCE

Le nigérian Jiji lève 21 millions $ pour renforcer son activité de petites annonces en ligne

Le groupe bancaire sud-africain Absa Bank cible une expansion de ses services de banque d'investissement en Chine

Le britannique Prudential prend le contrôle de Beneficial, dans l’ensemble de ses marchés en Afrique occidentale et centrale

Crise anglophone au Cameroun : les entreprises ont perdu 800 milliards FCFA, en trois ans

 
AGRO

Éthiopie : l’exécutif envisage une réduction des droits d’accise appliqués à l’industrie sucrière

Éthiopie : l’autosuffisance en blé prévue pour 2022 pourrait ne pas être atteinte

Burkina Faso : l’OFID débloque 20 millions $ en faveur de la promotion des filières agricoles

Liberia : Sime Darby cèdera ses concessions de palmier à huile à l’entreprise locale Manco

 
ELECTRICITE

Electrification rurale : 5 millions $ d’Exim Bank India pour fournir l’énergie solaire à 50 villages, au Niger

Côte d’Ivoire : signature du contrat de concession de la plus grande centrale biomasse d’Afrique de l’Ouest

Burkina Faso : Lancement d’un projet visant le raccordement annuel de 250 000 clients au réseau électrique

Afrique du Sud : l’activité minière significativement ralentie par les délestages en cours

 
HYDROCARBURES

Cinq ans après son retrait de Libye, la société pétrolière russe Tatneft y reprend ses activités

Cameroun : la SNH double sa production de gaz domestique destiné au marché local

Angola : Total s’offre les services d’Ocean Infinity pour une meilleure compréhension de la géologie des blocs 32 et 17

Égypte : SDX atteint un plateau de production stabilisé de 50 millions de pieds cubes/jour, trois mois avant les prévisions

 
MINES

Cameroun : nouvelle campagne de détection des sites miniers dans cinq régions du pays, avec le soutien de la Banque mondiale

Sénégal : Teranga Gold acquiert le projet Massawa pour près de 430 millions $

Zambie : Arc Minerals acquiert une participation majoritaire de la coentreprise Zaco Limited

Le Togo va se doter d’une politique de réinstallation des populations affectées par les exploitations minières

 
TELECOM

Mahamudu Bawumia affirme que le Ghana poursuivra sa numérisation pour terrasser la corruption

Afrique du Sud : Altron a acquis Ubusha Technologies pour 24,5 millions $

Mali : l’opérateur télécoms algérien Mobilis a obtenu un titre provisoire de licence télécoms globale

Ouganda : Loon LCC obtient l’accord de l'Autorité de l’aviation civile pour déployer ses ballons télécoms

 
TRANSPORT

Congo Airways commande deux Embraer E175, avec option d’achat pour deux autres au prix catalogue de 194,4 millions USD

Côte d'Ivoire : en 2020, la Société des transports abidjanais va se doter de 500 nouveaux bus

Transnet signe un accord de coopération ferroviaire avec Ghana Railway Company Ltd et Ghana Railway Development Authority

Aviation : le Gabon sort de la liste noire de l’Union européenne, mais 11 autres pays africains y demeurent

 
FORMATION

Le Rwanda abritera un centre de formation de lutte contre la corruption

Guinée Conakry : l’Organisation internationale pour la migration propose des formations aux acteurs des médias et de la société civile

Les Emirats arabes unis annoncent un programme de bourses pour les étudiants sénégalais à compter de l’année prochaine

Seules deux universités africaines sont représentées dans le classement mondial des performances MOOC

 
COMM

Namibie : l’association des auteurs et compositeurs de musique réclame une créance de 114 000 USD au radiodiffuseur public

Egypte : la plateforme d’affichage intérieur Adzily a levé 12,2 millions USD

BGFIBank RDC, partenaire officiel du forum « Les Héroïnes 2019 »

Ghana : la Fédération ghanéenne annule son accord de diffusion d’une valeur de 17,9 millions USD conclu avec StarTimes

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance