Ecofin Hydrocarbures

Nigéria : en 2015, les revenus pétroliers ont chuté de 55% pour atteindre 24,8 milliards de dollars (Rapport)

(Agence Ecofin) - Selon un rapport de l’initiative pour la transparence des industries extractives au Nigéria (NEITI), publié jeudi, les recettes pétrolières et gazières du Nigéria sont passées de 54,5 milliards de dollars en 2014 à 24,8 milliards de dollars en 2015.

Au même moment, la production d’or noir est passée de 798 millions de barils en 2014 à 776 millions de barils en 2015, soit une baisse de 2,7%. « Cette chute des recettes est due à une réduction drastique du prix unitaire du pétrole brut sur le marché mondial. », a indiqué le rapport.

Il faut rappeler que le prix moyen annuel du baril de pétrole brut a chuté de 101,91 $ en 2014, à 52,16 $ en 2015.

Quant à la chute de la production, le rapport indique qu’elle est due au vol de pétrole et aux activités des militants armés dans le delta du Niger, le principal bassin de production du pays.

Toutefois, la production de gaz naturel a augmenté de 20,23% en 2015, passant de 2 593 090 mmscf en 2014 à 3 250 667 mmscf en 2015. Elle s’explique par l’effet conjugué de l'augmentation de l'utilisation du gaz et de la réduction du gaz torché.

En outre, le document précise que « le volume de pétrole brut déclaré perdu par 18 opérateurs en 2015 était de 27,1 millions de barils. Bien que cela ne représentait que 3,5% de la production totale de pétrole, la perte était évaluée à 1,4 milliard de dollars. Ceci, ajouté à une perte de brut d’une valeur de 25 millions de dollars, porte le total des pertes déclarées à 1,45 milliard de dollars. »

Cependant, seuls 8,7 millions de barils ou 5,6% du pétrole brut destiné à la consommation domestique, ont été livrés aux raffineries en 2015 en raison de l'état défectueux des raffineries.


Ecofin Hydrocarbures     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas