Ecofin Mines

Tanzanie : les dettes fiscales d’Acacia Mining évaluées à 190 milliards $

(Agence Ecofin) - Acacia Mining a déclaré lundi avoir reçu de la Tanzania Revenue Authorithy (TRA) une série d’avis évaluant à 190 milliards $ la somme totale due par deux de ses filiales, en termes d’impôts impayés, pénalités et intérêts. Les filiales en question sont Bulyanhulu Gold Mine (BGML) et Pangea Minerals (PML), propriétaires et exploitants respectifs des mines Bulyanhulu et Buzwagi.

Selon les nouvelles évaluations, qui interviennent dans le cadre des allégations selon lesquelles Acacia sous-déclarait ses recettes d’exportation, BMGL doit au total à l’Etat tanzanien, sur la période allant de 2000 à 2017, environ 154 milliards $, et PML sur celle allant de 2007 à 2017, 36 milliards $. 40 milliards $ compteraient pour les impôts impayés et 150 milliards $ pour les pénalités et intérêts dûs.

Comme pour les deux précédents audits commandés par le gouvernement en mai et juin dernier, Acacia a une fois encore réfuté les résultats et réitéré qu’il est en règle concernant la déclaration de recettes d’exportation. La compagnie, qui indique n’avoir toujours pas reçu les copies des rapports des deux audits, a déclaré que les différentes accusations ont été mentionnées dans le cas soumis par ses filiales à un arbitrage international.

Pour rappel, la semaine dernière, le président tanzanien John Magufuli a menacé de fermer toutes les mines d’or du pays si les compagnies minières retardent les pourparlers visant à résoudre les problèmes concernant les allégations d’évasion fiscale.

Louis-Nino Kansoun

Lire aussi :

06/07/2017 - L’industrie minière réagit aux nouvelles réformes adoptées par la Tanzanie

03/07/2017 - Acacia Mining a payé 184 millions $ de taxes dans les pays où elle opère en 2016

13/06/2017 - Bras de fer entre la Tanzanie et Acacia Mining : de nouvelles accusations contre la compagnie minière


Ecofin Mines     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Mines