Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Elec

Confusion au Caire à propos du barrage ‘’Grand Renaissance’’ ?

  • Date de création: 24 août 2016 17:50

(Agence Ecofin) - En Egypte, la position du gouvernement à propos du ‘’Grand Renaissance’’ parait confuse.

Il n’y a pas d’inquiétude à avoir sur l’impact du barrage car toutes les infrastructures implantées sur le fleuve font l’objet d’une simulation. C’est ce qu’a affirmé Mohamed Abdel Aaty, le ministre égyptien des ressources hydrauliques et de l’irrigation, lors d’une intervention sur le stress hydrique que subit son pays.

Selon le responsable, cette pénurie d’eau est en grande partie due à l’augmentation de la population égyptienne au cours de ces dernières années, ce qui a d’ailleurs eu un impact sur l’utilisation des eaux du fleuve par le pays. « Les Egyptiens consomment bien plus que leur part des eaux du Nil. L’Egypte consomme environ 80 milliards de mètres cubes par an, pour une part de 55 milliards de mètres cubes.», a affirmé M. Abdel Aaty.

Ces déclarations surviennent alors qu’Abou Zaid, le porte-parole du ministère égyptien des affaires étrangères, vient d’annoncer que son gouvernement signera, en septembre prochain, un contrat avec un cabinet d’études régional pour l’évaluation de l’impact du barrage hydroélectrique sur l’Egypte.

Mais selon Nader Nour El-Din, un professeur en ressources hydrauliques, ces études qui démarreront en décembre prochain, et qui dureront au moins 11 mois, ne porteront pas grand fruit puisque le barrage qui est déjà réalisé à 70%, sera probablement achevé avant. « Il s’agit d’un cabinet régional pas d’un bureau avec une autorité internationale. Au lieu de dépenser de l’argent dans des études inutiles, l’Egypte devrait poursuivre les négociations avec l’Ethiopie afin de préserver sa part des eaux du Nil.», a affirmé le professeur, avant de conclure que l’Ethiopie essaie de gagner du temps en conviant les pays à effectuer des études pendant qu’elle continue la construction du barrage.

« Nous sommes prêts à réduire tout effet négatif du barrage qui sera prouvé par une étude.», a d’ailleurs affirmé, à ce propos, Ato Motuma Mekassa, le ministre éthiopien de l’eau qui a tenu à préciser que les travaux se poursuivraient concomitamment à la réalisation de l’étude.

La construction par l’Ethiopie du barrage ‘’Grand Renaissance’’, d’une capacité de 6 000 MW, sur le Nil, a été la principale pomme de discorde entre les deux pays, au cours de ces trois dernières années. L’Egypte craignait, en effet, que la construction du barrage ne réduise sa part des eaux du fleuve dont elle dépend principalement pour son approvisionnement en eau potable.

Au terme de plusieurs mois de négociations entre les deux protagonistes et le Soudan, deux cabinets d’audit ont été choisis pour déterminer l’impact du barrage sur l’Egypte. Les études sont actuellement en cours alors que le barrage est déjà achevé à plus de 70%.

Ce qui n’a pas empêché le président égyptien de solliciter l’aide d’Israël dans cette affaire.

Gwladys Johnson


 
GESTION PUBLIQUE

Le président de la commission de l’Union Africaine critique la marginalisation de l'Afrique dans la gouvernance mondiale

Au Doha Forum 2019, une forte présence américaine suggère un changement de stratégie pour Trump au Moyen-Orient

Rwanda : la croissance économique a atteint 11,9% au troisième trimestre 2019 selon NISR

Talent2Africa organise la première édition de l’Abidjan Young Leadership Forum pour promouvoir l’employabilité des jeunes

 
FINANCE

Soroubat, une société béninoise de BTP ouvre une succursale au Niger

ONOMO Hotels acquiert 60,1 % de parts de BON Hotels et se renforce sur le marché de l’hôtellerie en Afrique

2,5 millions $ levés par la start-up sud-africaine 3X4 Genetics, spécialisée dans les tests génétiques

Le capital-risqueur Microtraction réalise son premier engagement au Ghana, au sein de la fintech Bit Sika

 
AGRO

Le Cameroun cherche des investisseurs pour un projet de riziculture sur plus de 10 000 hectares dans l’Extrême-Nord

Zimbabwe : la filiale locale de Schweppes suspend la fabrication de son jus Mazoe Orange Crush

Soudan du Sud : 5,5 millions de personnes sont menacées par la famine, d'après le PAM

Ghana : la Fondation OCP et le gouvernement s’associent pour l’élaboration de la carte de fertilité des sols

 
HYDROCARBURES

Nigéria : Vitol signe avec NLNG un contrat d’achat de 500 000 tonnes de GNL par an sur les 10 prochaines années

Le Liberia va offrir 9 blocs d’exploration pétrolière au marché, à partir d’avril 2020

Égypte : la région de la Haute-Égypte fera l’objet d’une imagerie gravimétrique avec la plus haute résolution au monde

En 2019, Trafigura a enregistré des performances record dans la commercialisation du pétrole et du gaz

 
MINES

Ghana : Resolute lance un examen stratégique en vue de remettre en service la mine Bibiani

Le prix du palladium bat le record historique du prix de l’or

Madagascar : l’étude de faisabilité définitive de Toliara confirme les estimations de la PFS

Côte d’Ivoire : IronRidge lance un programme de forage de 8 000 m sur son projet aurifère Zaranou

 
TELECOM

Le Togo abritera le siège de l’Agence francophone pour l’intelligence artificielle

Madagascar : « Airtel M’Lay » débarque à Diego

Ghana : le Service statistique s’associe à Vodafone Ghana et Flowminder Foundation dans le big data

Mali : le régulateur télécoms a procédé à une baisse des tarifs voix et SMS

 
TRANSPORT

Kenya : la construction du terminal de croisière de 3,5 millions USD du port de Mombasa est terminée

En 2020, les compagnies aériennes africaines perdront collectivement 200 millions USD (IATA)

Tunisie : la BERD accorde un financement de 45 millions EUR pour le renouvellement du parc automobile de la Société des transports de Tunis

Côte d’Ivoire : le Sénat adopte le budget 2020 du ministère des Transports qui s’élève à plus de 360 millions USD

 
FORMATION

Le RUFORUM veut lancer de nouveaux masters en agriculture dans les universités africaines dès mars 2020

Cameroun : le gouvernement autorise la création d’une école de mines et de technologies dans l’ouest du pays

Tunisie : les diplômés des systèmes d’information, du commerce et de la comptabilité sont les plus recherchés par les recruteurs

Accord entre les universités de Douala et de Kigali pour la formation au Cameroun, des étudiants rwandais en médecine

 
COMM

Coca-Cola lance la première bouteille d'eau en plastique 100 % recyclé d'Afrique du Sud

Zambie : changement à la tête du régulateur des médias

Ghana : MultiChoice ajoute trois radios locales à ses bouquets

MultiChoice ajoute la chaîne Trace Gospel aux bouquets DStv

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité