Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Elec

Confusion au Caire à propos du barrage ‘’Grand Renaissance’’ ?

  • Date de création: 24 août 2016 17:50

(Agence Ecofin) - En Egypte, la position du gouvernement à propos du ‘’Grand Renaissance’’ parait confuse.

Il n’y a pas d’inquiétude à avoir sur l’impact du barrage car toutes les infrastructures implantées sur le fleuve font l’objet d’une simulation. C’est ce qu’a affirmé Mohamed Abdel Aaty, le ministre égyptien des ressources hydrauliques et de l’irrigation, lors d’une intervention sur le stress hydrique que subit son pays.

Selon le responsable, cette pénurie d’eau est en grande partie due à l’augmentation de la population égyptienne au cours de ces dernières années, ce qui a d’ailleurs eu un impact sur l’utilisation des eaux du fleuve par le pays. « Les Egyptiens consomment bien plus que leur part des eaux du Nil. L’Egypte consomme environ 80 milliards de mètres cubes par an, pour une part de 55 milliards de mètres cubes.», a affirmé M. Abdel Aaty.

Ces déclarations surviennent alors qu’Abou Zaid, le porte-parole du ministère égyptien des affaires étrangères, vient d’annoncer que son gouvernement signera, en septembre prochain, un contrat avec un cabinet d’études régional pour l’évaluation de l’impact du barrage hydroélectrique sur l’Egypte.

Mais selon Nader Nour El-Din, un professeur en ressources hydrauliques, ces études qui démarreront en décembre prochain, et qui dureront au moins 11 mois, ne porteront pas grand fruit puisque le barrage qui est déjà réalisé à 70%, sera probablement achevé avant. « Il s’agit d’un cabinet régional pas d’un bureau avec une autorité internationale. Au lieu de dépenser de l’argent dans des études inutiles, l’Egypte devrait poursuivre les négociations avec l’Ethiopie afin de préserver sa part des eaux du Nil.», a affirmé le professeur, avant de conclure que l’Ethiopie essaie de gagner du temps en conviant les pays à effectuer des études pendant qu’elle continue la construction du barrage.

« Nous sommes prêts à réduire tout effet négatif du barrage qui sera prouvé par une étude.», a d’ailleurs affirmé, à ce propos, Ato Motuma Mekassa, le ministre éthiopien de l’eau qui a tenu à préciser que les travaux se poursuivraient concomitamment à la réalisation de l’étude.

La construction par l’Ethiopie du barrage ‘’Grand Renaissance’’, d’une capacité de 6 000 MW, sur le Nil, a été la principale pomme de discorde entre les deux pays, au cours de ces trois dernières années. L’Egypte craignait, en effet, que la construction du barrage ne réduise sa part des eaux du fleuve dont elle dépend principalement pour son approvisionnement en eau potable.

Au terme de plusieurs mois de négociations entre les deux protagonistes et le Soudan, deux cabinets d’audit ont été choisis pour déterminer l’impact du barrage sur l’Egypte. Les études sont actuellement en cours alors que le barrage est déjà achevé à plus de 70%.

Ce qui n’a pas empêché le président égyptien de solliciter l’aide d’Israël dans cette affaire.

Gwladys Johnson


Ecofin Electricité     


 
GESTION PUBLIQUE

La BAD exclut Lutoyilex Construct Ltd et son directeur général pour une durée de 36 mois pour pratiques frauduleuses

L'Ouganda va lancer une usine d'assemblage de véhicules à 263 millions $

Afreximbank lance le premier système de paiement numérique à l'échelle continentale

Nigeria : le gouvernement obtient 15 millions $ du GEF pour la gestion des déchets électroniques

 
FINANCE

Zambie : Stanbic Bank recevra un prêt de 15 millions $ de la SFI pour soutenir des PME dirigées par des femmes

La Banque européenne d'investissement envisage d'investir 33,7 millions $ dans des PME en Angola

Le britannique AgDevCo annoncé dans un investissement dans le secteur agroalimentaire en Tanzanie

Augmentation de capital pour BGFIBank Côte d’Ivoire

 
AGRO

Algérie : le gouvernement suspend le responsable de l’OAIC pour des soupçons de corruption

Afrique du Sud : Tongaat Hulett négocie un gel des paiements de dettes à 10 créanciers

LA FAO sonne l’alerte sur la progression de la faim dans le monde en 2018

L’insécurité alimentaire a augmenté de 28% en 2019/2020 dans la région de la SADC (rapport)

 
HYDROCARBURES

Afrique du Sud : une politique énergétique de plus en plus tournée vers le gaz naturel

Le Nigérian Mohammed Barkindo reconduit au poste de secrétaire général de l’OPEP

L’AIE prédit une nouvelle surabondance de l’offre pétrolière pour 2020

Libye : l’une des plus grandes centrales électriques du pays va opérer un switch du pétrole vers le gaz

 
MINES

Botswana : Kavango acquiert une nouvelle licence de prospection à Ditau

Tanzanie : la durée de vie de la mine New Luika prolongée jusqu’en 2025

Namibie : la mine d’uranium Rössing est désormais une propriété chinoise

Afrique du Sud : MC Mining obtient un financement de 245 millions de rands pour le projet Makhado

 
TELECOM

Ghana : 2000 coupures de fibre optique et 600 vols d’équipements, seulement pour le 1er semestre 2019

Rapport de TM Forum sur le processus d’appel d’offres : vers la fin d’un système obsolète ?

Togo : Lomé dispose désormais du haut débit accessible via la fibre optique, à domicile pour 15 000 FCFA

Zimbabwe : le gouvernement souhaite privatiser TelOne et NetOne d’ici la fin de l’année

 
FORMATION

L’Université inter-Etat Cameroun-Congo va ouvrir ses portes en octobre 2019

Maroc : le gouvernement lance une plateforme de formation en ligne

L’Afrique doit former 300 000 personnes chaque année jusqu'en 2023 pour combler son déficit en ingénieurs (Etienne Ehouan Ehilé)

La Russie décide d’octroyer 60 bourses aux étudiants béninois

 
COMM

Seychelles : les autorités s’engagent à protéger la liberté de la presse

Sénégal : l’université virtuelle proposera bientôt une formation pour les professionnels africains des médias

Données personnelles : le régulateur américain de la concurrence inflige une amende de 5 milliards de dollars à Facebook

Zambie : l’agence de communication Boomtown remporte le budget média de Lafarge

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité