Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Biogaran, le premier laboratoire générique français, déploie ses activités au Mali et renforce sa présence en Afrique

De gauche à droite : Dr Badra Aliou Wade (Président de l’Inter-ordre de la santé du Mali), M. Sidy Diallo (Chef de cabinet du Ministre de la Santé et des Affaires sociales), Pr. Hamar Alassane Traoré (Conférencier), M. Valery Alves (Chef du Service Économique de l’Ambassade de France au Mali), Dr. Cheickna Hamala Fofana (Directeur régional Mali de Biogaran) De gauche à droite : Dr Badra Aliou Wade (Président de l’Inter-ordre de la santé du Mali), M. Sidy Diallo (Chef de cabinet du Ministre de la Santé et des Affaires sociales), Pr. Hamar Alassane Traoré (Conférencier), M. Valery Alves (Chef du Service Économique de l’Ambassade de France au Mali), Dr. Cheickna Hamala Fofana (Directeur régional Mali de Biogaran)
  • Date de création: 24 février 2020 15:01

(BIOGARAN ) - Biogaran, filiale du groupe Servier spécialisée dans les médicaments génériques, a officiellement lancé ses activités commerciales au Mali. La cérémonie inaugurale s’est déroulée le vendredi 21 février à l’hôtel Sheraton de Bamako en présence de 140 invités parmi lesquels Sidy Diallo, Chef de Cabinet du Ministre de la Santé et des Affaires sociales, Valery Alves, Chef de Service Économique de l’Ambassade de France au Mali, le Dr. Aliou Badra Wade, Président de l’Inter-ordre de la santé du Mali et le Dr. Cheickna Hamala Fofana, Directeur Régional Mali de Biogaran.

Au Mali, Biogaran met désormais à disposition des patients 22 médicaments génériques bioéquivalents issus de 6 aires thérapeutiques distinctes, couvrant des pathologies communes telles que l’hypertension, le diabète, les infections bactériennes ou encore les diarrhées. En fournissant aux patients du Mali ces médicaments génériques bioéquivalents importés de France à un prix abordable, Biogaran contribue à répondre aux enjeux d’accessibilité des médicaments au Mali, considérés comme une priorité par le gouvernement malien dans son Plan Décennal de Développement Sanitaire et Social 2014-2023. Le laboratoire a également pour objectif de commercialiser 10 nouveaux médicaments chaque année afin d’accroître la disponibilité des médicaments essentiels et de qualité sur le territoire.

Par ailleurs, Biogaran s’engage à accompagner les professionnels de santé et les patients dans la délivrance et la prise en charge du traitement. En outre, une pharmacienne basée à Abidjan est disponible pour recueillir les cas de pharmacovigilance et transmettre aux professionnels de santé une information médicale de qualité sur les médicaments Biogaran. De plus, des outils d’éducation thérapeutique seront mis à disposition des patients afin de les informer et de les accompagner dans la prise en charge de leur traitement.

L’implantation de Biogaran au Mali vise également à lutter contre la prolifération des médicaments contrefaits, majoritairement présents en Afrique subsaharienne où ils sont la cause de près de 100 000 décès chaque année, selon l’OMS. Dans ce contexte, le laboratoire Biogaran s’engage à fournir aux patients du Mali des médicaments génériques abordables et sûrs, directement importés de France, où ils traitent chaque jour 27 millions de patients. Aussi, son packaging inviolable garantit aux patients la prise d’un médicament de qualité, fabriqué dans le strict respect des normes européennes.

Le Dr. Cheickna Hamala Fofana, Directeur Régional Mali de Biogaran a déclaré : « En proposant aux patients du Mali des médicaments bio-équivalents identiques à ceux que nous proposons chaque jour à nos 27 millions de patients en France, nous espérons contribuer à la lutte contre les médicaments contrefaits tout en favorisant la démocratisation des médicaments génériques de qualité. Notre engagement pour un accès universel à des soins de qualité prend sens à mesure que nous renforçons notre présence en Afrique de l’Ouest et centrale. »

Le Chef de Cabinet du Ministre de la Santé et des Affaires sociales Sidy Diallo a ajouté : « L’accès aux médicaments de qualité est un impératif au Mali. Nos pouvoirs publics ont saisi l’ampleur du problème des faux médicaments, un enjeu sanitaire public auquel nous sommes décidés à répondre d’une manière ferme, résolue, et efficace. Dans cette tâche que nous nous sommes fixés, l’appui du laboratoire Biogaran est le bienvenu et nous les soutiendrons dans leur développement sur notre territoire, pour le bien-être des patients du Mali. »

L’année 2019 a été marquée par le développement des activités du laboratoire Biogaran en Afrique de l’Ouest et Centrale, et plus particulièrement en Côte d’Ivoire, au Congo-Brazzaville et au Gabon. Cette phase d’expansion en Afrique, initiée en 2017 avec le rachat du laboratoire Swipha au Nigéria et poursuivie en 2020 avec le déploiement de ses activités commerciales au Sénégal puis au Mali, témoigne de la volonté de Biogaran de fournir aux patients d’Afrique subsaharienne des soins de qualité à un prix juste et qu’ils pourront utiliser en toute sécurité.

À propos de Biogaran

Biogaran est un laboratoire pharmaceutique français spécialisé dans les génériques, filiale du groupe Servier et dont le siège se trouve à Colombes (France). Fondé en 1996, il est aujourd’hui numéro un français des génériques. Sur l’exercice 2019, Biogaran a réalisé un chiffre d’affaires brut de 1,360 milliards d’euros avec plus de 300 millions d’unités vendues. À l’international, le groupe est notamment présent au Brésil à travers la société Pharlab. Avec le rachat au Nigeria de Swipha en 2017, laboratoire de médicaments génériques, il réalise sa première implantation en Afrique. Plus d’informations : www.biogaran.fr

BIO copy copy


 
GESTION PUBLIQUE

RDC : Vital Kamerhe, premier allié politique du président Tshisekedi, a été placé en détention

La Beac propose 829 millions $ de liquidités dans le système bancaire de la Cemac, en 14 jours

Chloroquine et coronavirus : une nouvelle étude chinoise suscite l’espoir

Face au covid-19, le Maroc mobilise 3 milliards $ auprès du FMI

 
AGRO

Le Kenya introduit une taxe de 10 % sur les importations de produits laitiers

Ouganda : les producteurs appelés à lancer les ensemencements malgré la menace des criquets pèlerins

Afrique du Sud : l’exécutif accordera 64 millions $ aux petits agriculteurs affectés par le coronavirus

La Tanzanie anticipe une récolte de tabac en baisse de 20 % en 2020

 
ELECTRICITE

Cameroun : la BAD alloue 244 millions $ pour le projet d’interconnexion électrique avec le Tchad

Ile Maurice : le confinement a fait baisser la consommation électrique de 50 %

Burkina Faso : le gouvernement prend des mesures sociales pour accompagner les populations en temps de Covid-19

Tanzanie : le barrage Julius Nyerere (2 115 MW) sera achevé en juin 2020 comme prévu, rassure le gouvernement

 
HYDROCARBURES

Égypte : SDX découvre un important gisement de gaz et de condensats bruts sur South Disouq

COVID-19 : au Nigéria, l’industrie pétrolière va construire des hôpitaux et des centres diagnostic de classe mondiale

L’OPEP+ devrait convenir d’une réduction de 4,3 millions de barils par jour de la production de pétrole (JP Morgan)

Sénégal/Mauritanie : l’unité flottante FLNG Gimi ne sera pas livrée en 2022, comme initialement prévu

 
MINES

Tanzanie : Katoro Gold cède un projet d’exploration aurifère à Lake Victoria Gold

Guinée : Predictive Discovery acquiert quatre nouveaux permis d’exploration aurifère

La RDC obtient une aide de 1,5 million $ de Barrick Gold pour combattre le Covid-19

Afrique du Sud : Eastplats autorisée à reprendre ses activités avant la fin du confinement

 
TELECOM

Covid-19 : Huawei s’engage aux côtés des étudiants tunisiens

Coronavirus : la start-up camerounaise House Innovation crée une application d’auto-diagnostic

Angola : le ministère des TIC et celui des Communications fusionnent

L’Afrique subsaharienne a généré 64,15% des transactions mondiales par Mobile Money en 2019

 
TRANSPORT

Covid-19 : Ethiopian Airlines a enregistré 550 millions USD de pertes de revenus et a suspendu 91 lignes internationales

Bolloré Transport & Logistics Sénégal et Dakar Terminal offrent du matériel au personnel soignant de Dakar pour lutter contre le COVID-19

Covid-19 : le Congo suspend tous les transports les mercredis et dimanches

Réduction des émissions de CO2 dans l’aviation : le Bénin devient le 13e pays africain à adhérer au projet CORSIA

 
ENTREPRENDRE

La Fondation Jack Ma lance la 2ème édition de Africa’s Business Heroes pour les entrepreneurs africains

Togo : L’entrepreneur Christophe Accoh propose de fabriquer les emballages alimentaires localement

Un couple d’entrepreneurs burkinabés produit de l’oignon en saison des pluies

Au Ghana, des femmes conductrices de poids lourds dans le secteur de la logistique

 
MULTIMEDIA

A la rencontre de Jacques Jonathan Nyemb, administrateur au sein du patronat Camerounais (Vidéo)

A la rencontre de Logou Minsob Jules, inventeur du Foufoumix, la machine à Foufou (Vidéo)

Le pharmacien camerounais Tebimosa veut produire des anticancéreux pour le marché local (Vidéo)

Retrouvez le classement de l’opacité financière des pays africains (Infographie)

 
FORMATION

L’Université de Twente aux Pays-Bas lance la bourse Kipaji pour le compte de l’année académique 2020-2021

L'AUF lance un appel à candidatures aux professionnels de la santé pour une Maîtrise d’études avancées (MAS)

Maroc : une coopération établie avec la Hongrie pour améliorer la gestion de la ressource hydrique

Un cours en ligne de l’Université Harvard pour renforcer le leadership face au covid-19

 
COMM

Afrique : Tencent va lancer son service de streaming musical Joox

Covid-19: WhatsApp limite la fonctionnalité de transfert de messages pour lutter contre la désinformation

Ghana : les autorités créent une chaîne de télévision pour permettre aux lycéens confinés de continuer à étudier

« Entrez dans le game avec Agent », la nouvelle série Canal+ Original en Afrique