Ecofin Hydrocarbures

Le Nigeria somme brusquement plusieurs compagnies pétrolières de lui verser des redevances et taxes de 20 milliards $

Le Nigeria somme brusquement  plusieurs compagnies pétrolières de lui verser des redevances et taxes de 20 milliards $

(Agence Ecofin) - Au Nigeria, un service de recouvrement de la société publique du pétrole (NNPC) a adressé une lettre à Royal Dutch Shell, Chevron, Exxon Mobil, Eni, Total et Equinor pour exiger le paiement de ce qu’il a  appelé des redevances et taxes impayées pour la production de pétrole et de gaz. Le montant total demandé est de 20 milliards de dollars et chaque entreprise devrait verser entre 2,5 et 5 milliards de dollars, rapporte des sources proches du dossier.

Selon Reuters, ces 20 milliards doivent être versés aux Etats des régions de production du pétrole. Il faut rappeler que plus tôt cette année, le gouvernement fédéral et les Etats concernés ont conclu un accord selon lequel, les Etats bénéficieront d’une meilleure redistribution de la manne pétrolière et que ces fonds leurs seront versés par Abuja.

Mais certains observateurs pensent que l’origine de cette lettre arrivée précipitamment est liée à la grogne populaire dans le Delta du Niger où les militants du Niger Delta Avengers (NDA) menacent à nouveau de réduire à néant la production. Les attaques ont commencé la semaine dernière.

Une source proche d'une autre compagnie a déclaré que cela ressemble à un différend interne entre le gouvernement fédéral et les administrations locales. Et d’ajouter que le gouvernement central essaie simplement de transférer aux compagnies pétrolières internationales, l'argent qu'il doit.

Dans un communiqué cité par l’agence de presse Reuters, Equinor estime que cette injonction « n’a aucun mérite ». De son côté, Exxon Mobil dit être entrain d’examiner la question.

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas