Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Au Mali, Jokkolabs et Webforce3 s’allient pour proposer des cursus de formation aux métiers du numérique et favoriser l’accès à l’emploi.

  • Date de création: 17 janvier 2017 10:05

(JOKKOLABS) - Jokkolabs, réseau d’espaces d’innovation actif dans neuf pays d’Afrique et Webforce3, école de formation des métiers du web basée à Paris, ont noué un partenariat pour le développement d’écoles spécialisées dans les métiers du numérique en Afrique : « Webforce3 with Jokkolabs ». Le Mali a été choisi comme pays de lancement de cette initiative montée en partenariat avec l’École Supérieure de Communication et de Technologie (ESCT) de Bamako. Le partenariat a été signé samedi 14 janvier dans le cadre du Sommet de Bamako pour le Partenariat, la Paix et l’Émergence.

En formation intensive d’une durée de 490 heures réparties sur trois mois et demi, le cursus permet aux participants d’acquérir les compétences nécessaires pour devenir développeurs-intégrateurs-web en agence de création de sites Internet, dans les grandes entreprises, les PME ou les start-ups. Ouvert à toute personne cherchant une formation appliquée, le cursus doit déboucher sur un accès direct à l’emploi. Des interactions régulières avec les entreprises qui recrutent sont par ailleurs prévues ainsi qu’un accès privilégié aux activités Jokkolabs dans les autres pays d’implantation. « WebForce3 with Jokkolabs » proposera en plus des offres de formation continue en soirée à destination des professionnels en poste. En France, Webforce3 est labélisé « Grande école du numérique » depuis 2015 et répond aux besoins croissants du marché de l’emploi en compétences numériques pour garantir des formations de qualité qui débouchent réellement vers un emploi.

Pour établir les conditions favorables à l'instauration d'une économie numérique performante au Mali et se positionner dans la chaîne de valeur mondiale qui connaît déjà une pénurie de main-d’œuvre dans ce domaine, il faut permettre au plus grand nombre d’acquérir rapidement des compétences numériques. La formation correspond aux priorités nationales du Mali fixées par le Président Ibrahim Boubacar Keïta et qui ont pour objectif de créer 200 000 emplois.

6


De gauche à droite : 
Seydou Sy, Lead Jokkolabs Bamako
Gilles Babinet, Digital Champion (European Commission)
Olivier Bréchard, Directeur Exécutif de WebForce3
Laura Maclet, Lead France & Cluster Education - Jokkolabs
Amadou Diawara, Directeur Général de l'entreprise FAMIB Mali
Cheick Omar Ouedraogo, Lead Jokkolabs Ouagadougou
Karim Sy, Fondateur et Chief Catalyst de Jokkolabs


« Cette collaboration avec Webforce3 répond à la mission que s’est fixée Jokkolabs, à savoir l’émergence d’une culture numérique et entrepreneuriale en Afrique. Les métiers du web devraient accélérer la création de nombreux emplois d’ici 2020 sur le continent et la formation est l’une des clés pour résoudre l’équation du chômage endémique des jeunes africains », explique Karim Sy, fondateur de Jokkolabs.

« Webforce3 s’inscrit dans un dispositif global de lutte contre le chômage. Notre mission est double : offrir une solution alternative et très concrète, notamment aux personnes peu ou pas diplômées et pallier le manque de main-d’œuvre qualifiée. L’école se positionne comme un tremplin pour l’emploi et répond aux besoins croissants de talents des entreprises confrontées à la transition digitale », affirme Olivier Bréchard, directeur général de Webforce3.

La première promotion sera opérationnelle au mois de mars 2017 et accueillera une vingtaine d'étudiants. Plusieurs centres de formation sont prévus à l’horizon 2018 dans les pays où Jokkolabs est présent.


À propos de JOKKOLABS
Initiative privée à but non lucratif, Jokkolabs a ouvert à Dakar (Sénégal) en 2010 l’un des premiers espaces d’innovation du continent africain et est un acteur majeur de l’émergence d’une culture numérique et entrepreneuriale en Afrique. Jokkolabs est aujourd’hui un réseau de l’innovation ouverte, un environnement unique pour catalyser l’entrepreneuriat avec l’organisation de centaines d’événements qui ont permis de toucher des centaines de milliers de participants en six ans dans une dizaine de pays. Jokkolabs dispose d’un réseau d’espaces d’innovation dans neuf pays : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gambie, Maroc, Mali, Sénégal et France 
Pour plus d’informations : http://jokkolabs.net/

À propos de WEBFORCE3
Depuis sa création en 2014, Webforce3 propose une alternative aux cursus existants (Bac+3, +5) pour les métiers du web. En formant au code en trois mois et demi, l’école jette un pont entre des jeunes talentueux et motivés en recherche d’emploi et les métiers issus de la révolution numérique. Le groupe forme des centaines de personnes de tous horizons aux métiers du web grâce au développement en France et à l’international d’un réseau de partenaires déployant au plus près des territoires son modèle d’école innovante, tournée vers l’employabilité. En 2017, WebForce3 formera ainsi 1500 personnes en France. L’école  a débuté depuis décembre 2015 son développement à l’international, au Luxembourg, en Tunisie, et désormais en Afrique subsaharienne (Mali).
Pour plus d’information : http://www.wf3.fr/

8


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Le Cap-Vert table sur une croissance économique à 5% en 2019 et 2020

Les mécanismes de financement durable ont permis la mobilisation de 1000 milliards $ en 12 ans

Côte d’Ivoire : 5 milliards $ d’investissements touristiques promis à l’issue de la table ronde de Dubaï

Afrique du Sud: les plans de sauvetage des entreprises publiques menacent d'accroître considérablement le déficit budgétaire en 2020

 
FINANCE

En près de 20 ans, la fortune de la minorité la plus riche du monde a atteint les 158 300 milliards $ à la mi-2019 (+300%)

Dette des entreprises publiques au Cameroun : une ardoise de plus de 4 milliards $ qui fragilise les finances publiques

Nigeria : African Capital Alliance réalise sa sortie sur un investissement immobilier, en s'offrant un rendement de 25,6% en dollars américains

Une entité fondée par le milliardaire George Soros, a soutenu Cepheus Growth Capital Partners avec un apport de 10 millions $

 
AGRO

Tchad : le FIDA lance un projet de renforcement de la productivité des exploitations agropastorales

Côte d’Ivoire : toute la production nationale de noix de cajou a été écoulée au cours de la campagne 2019, selon le GIE-GEPPA

Afrique du Sud : la province de Mpumalanga veut attirer 277 millions $ dans l’agriculture

Lesotho : l’industrie du mohair reprend ses activités après plus d’un an de blocage

 
ELECTRICITE

Soudan : l’absence de réglementation retarde l’inclusion des énergies renouvelables dans la production électrique

Afrique du Sud : l’éolien sera la technologie dominante de la prochaine décennie (IRP)

Nigeria : la Banque mondiale alloue 3 milliards $ pour l’extension du réseau de transmission

Sahel : l’Alliance Sahel ambitionne de doubler le taux d’électrification de la région en 3 ans

 
HYDROCARBURES

L’Afrique du Sud envisage de s’appuyer sur le gaz de schiste pour réduire le taux de chômage dans la région de Karoo

Le Nigeria première victime du vol de pétrole à travers le monde (Etude)

Shell prévoit de vendre ses actifs d’exploration dans le désert occidental égyptien

En 2020, Total se dotera d’un navire ravitailleur au GNL

 
MINES

Mali : la firme Hatch examinera la viabilité d’un traitement en aval de produits de lithium à Goulamina

Ghana : la mine Asanko atteint une production record au troisième trimestre

Tanzanie : l’Etat et Barrick créent une nouvelle entité pour gérer les mines Bulyanhulu, North Mara et Buzwagi

Togo : la Société Générale des Mines exploitera le gisement de manganèse de Nayéga

 
FORMATION

RDC : Kinshasa Digital lance les inscriptions en vue de l’ouverture de sa première école de codage en janvier 2020

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

Le programme sur la gouvernance et le développement en Afrique ouvre les candidatures pour 2020

 
COMM

Kenya : une série télévisée chinoise arrive sur la télévision publique grâce à un accord entre les deux pays

Nigeria : les autorités veulent mettre fin à l’hégémonie de MultiChoice sur le contenu sportif

Nigeria : lancement prochain du premier rapport analysant l’impact des publicités audiovisuelles

Tunisie : le régulateur de l’audiovisuel lance une brigade anti-infox

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom