Ecofin Hydrocarbures

L’Algérie et la Bolivie signent un accord de coopération dans l’exploration et l’exploitation du GNL

(Agence Ecofin) - La société publique algérienne des hydrocarbures, Sonatrach s’est dite intéressée par l’exploration dans le bassin bolivien d'Ucayali Madre de Dios en Bolivie et l’exploitation du GNL dans le pays d’Amérique latine. A cet effet, un accord de coopération a été signé le 10 mai dernier entre le gouvernement bolivien et Sonatrach.

C’est ce qu’a rapporté l’agence de presse latino-américaine Prensa latina. La signature de l’accord fait suite à un tête-à-tête à La Paz, entre la partie bolivienne, Mustapha Guitouni et Salah Mekmouche, respectivement ministre algérien de l’Energie et vice-président de la branche E & P de Sonatrach.

« Ils ont exprimé leur intérêt à explorer le bassin d'Ucayali Madre de Dios, à étudier la faisabilité d'un projet de GNL au port d'Ilo. », a déclaré Luis Sanchez, ministre bolivien des Hydrocarbures. Et d’expliquer que la Bolivie envisage de construire une infrastructure au port d'Ilo au Pérou pour y exporter du GNL, du GPL et de l'engrais à base d'urée.

La Bolivie qui est un pays producteur de gaz naturel, membre du Gas Exporting Countries Forum (GECF), veut doper sa production de gaz. En novembre dernier, un accord a été signé avec la compagnie gazière russe Gazprom en vue de développer l'exploitation de deux gisements de gaz : Vitacia et La Ceiba.

Quant à Sonatrach, elle s’inscrit actuellement dans une stratégie d’expansion de ses activités qui l’a déjà conduite à s’intéresser au domaine irakien du gaz naturel et au rachat d’une raffinerie d’ExxonMobil en Italie.

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas