Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

L’Afrique enregistre la plus forte progression des dépenses militaires à l’échelle mondiale en 2014.

  • Date de création: 14 avril 2015 11:03

(Agence Ecofin) - L’Afrique est la région qui a enregistré la plus forte progression des dépenses militaires au niveau mondial en 2014, selon un rapport publié le 13 avril par l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri). Le centre de recherche suédois a précisé que les dépenses militaires du continent ont atteint 50,2 milliards de dollars en 2014, soit une hausse de 5,9 % par rapport à 2013.

Depuis 2005, les dépenses d’armement du continent ont augmenté de 91%, a-t-on ajouté de même source.

Les dépenses militaires en Afrique du Nord on atteint 20,1 milliards de dollars l’an passé, soit une hausse de 7,6% par rapport à 2013. En Afrique subsaharienne, ces dépenses ont enregistré une croissance de 4,8%, pour s’établir à 30,1 milliards de dollars.

Les deux grands pays africains les plus dépensiers dans ce domaine sont l'Algérie (+12%, à 11,9 milliards de dollars en 2014) et l'Angola (+ 6,7%, à 6,8 milliards de dollars). Ces deux pays, qui consacrent tous deux plus de 5% de leur PIB à l’achat d’armes, ont respectivement triplé et doublé leurs dépenses militaires depuis 2005.

A l’échelle continentale les plus fortes  augmentations des dépenses militaires ont été enregistrées au Congo Brazza (+88%), en Namibie (+47%) et en Zambie (+23%). Le plus fortes baisses des dépenses ont été enregistrées au Malawi (-27%), au Nigeria (-9,3%) et au Ghana (-5,3%).

A l’échelle planétaire, les dépenses militaires ont reculé pour la troisième année consécutive, de 0,4  %, à 1776 milliards de dollars, soit l’équivalent de 2,3 % du PIB mondial.

Ce très léger recul des dépenses militaires mondiales s’explique entièrement par un nouveau recul de celles des Occidentaux. Elles ont diminué de 1,9 % en Europe occidentale, de 1,3 % en Amérique latine et de rien moins que 6,5 % aux Etats-Unis sous l’effet des coupes automatiques instaurées par le Congrès.

Ce qui n’empêche pas Washington de disposer toujours, de loin, du principal budget militaire da la planète (à 610 milliards de dollars), équivalent à plus d’un tiers du total, presque trois fois plus que son dauphin, la Chine. Alors que les dépenses américaines ont stagné, inflation déduite, au cours de la décennie écoulée, celles de Pékin ont augmenté de 167 % au total, dont 9,7 % sur la seule année 2014.

Selon le Sipri, à l’équivalent de 2,1 % du revenu national, les dépenses militaires chinoises sont dans la moyenne mondiale, à l’inverse des Etats-Unis (3,5 %) et, surtout, du pays complétant le podium, la Russie (4,5 %).

Si les dépenses des Occidentaux reculent en raison, souvent, des politiques d’austérité, elles n’en demeurent pas moins bien plus importantes que celles des autres pays. L’Union européenne place ainsi quatre pays dans les douze premiers, avec outre la France (5e) et le Royaume-Uni (6e), l’Allemagne (8e) et l’Italie (12e).

Lire aussi

26/08/2014 - L’allemand Rheinmetall va construire en Algérie une usine de production de véhicules blindés

14/04/2014 - L’Afrique enregistre la plus forte progression des dépenses militaires au niveau mondial en 2013, à 44,9 milliards $

16/11/2012 - L’Algérie passe commande de 1200 blindés militaires à l’allemand Rheinmetall


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Afrique du Sud: les plans de sauvetage des entreprises publiques menacent d'accroître considérablement le déficit budgétaire en 2020

Top 10 des pays africains les plus compétitifs en matière de voyage et de tourisme, selon le World Economic Forum

Le Cameroun a besoin de plus de 5,9 milliards $ pour reconstruire les régions anglophones en crise (RDPC)

Le Togo met en place un organisme de mise en œuvre du Millenium Challenge Account

 
AGRO

Côte d’Ivoire : toute la production nationale de noix de cajou a été écoulée au cours de la campagne 2019, selon le GIE-GEPPA

Afrique du Sud : la province de Mpumalanga veut attirer 277 millions $ dans l’agriculture

Lesotho : l’industrie du mohair reprend ses activités après plus d’un an de blocage

Cameroun : le gouvernement va réduire les importations de blé et de malt qui ont coûté au pays 149 milliards de FCFA en 2018

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud : l’éolien sera la technologie dominante de la prochaine décennie (IRP)

Nigeria : la Banque mondiale alloue 3 milliards $ pour l’extension du réseau de transmission

Sahel : l’Alliance Sahel ambitionne de doubler le taux d’électrification de la région en 3 ans

Côte d’Ivoire : accord d’assistance technique de la SFI pour l’étude de faisabilité de deux centrales solaires de 30 MW

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria première victime du vol de pétrole à travers le monde (Etude)

Shell prévoit de vendre ses actifs d’exploration dans le désert occidental égyptien

En 2020, Total se dotera d’un navire ravitailleur au GNL

Saudi Aramco reporte le lancement de sa première cotation boursière, la plus importante de l’histoire

 
MINES

Mali : la firme Hatch examinera la viabilité d’un traitement en aval de produits de lithium à Goulamina

Ghana : la mine Asanko atteint une production record au troisième trimestre

Tanzanie : l’Etat et Barrick créent une nouvelle entité pour gérer les mines Bulyanhulu, North Mara et Buzwagi

Togo : la Société Générale des Mines exploitera le gisement de manganèse de Nayéga

 
TELECOM

La Tanzanie a reçu 8 millions € de l’Allemagne pour améliorer son système national d’assurance maladie avec les TIC

Liberia : l'Autorité fiscale annonce un audit d'Orange et de Lonestar Cell MTN

Le Congo bientôt doté d’une stratégie nationale d’e-santé

Vodacom Best of the Best Class 2019 : voici les 12 candidats retenus pour cette édition

 
FORMATION

RDC : Kinshasa Digital lance les inscriptions, en vue de l’ouverture de sa première école de codage en janvier 2020

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

Le programme sur la gouvernance et le développement en Afrique ouvre les candidatures pour 2020

 
COMM

Kenya : une série télévisée chinoise arrive sur la télévision publique grâce à un accord entre les deux pays

Nigeria : les autorités veulent mettre fin à l’hégémonie de MultiChoice sur le contenu sportif

Nigeria : lancement prochain du premier rapport analysant l’impact des publicités audiovisuelles

Tunisie : le régulateur de l’audiovisuel lance une brigade anti-infox

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique