Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Au Togo, une flambée des prix de l’essence frelatée précipite une pénurie temporaire

  • Date de création: 13 septembre 2019 17:18

(Agence Ecofin) - Les stridulations émanant du Nigeria sont remontées jusqu’au marché togolais ce jeudi, suite à un nouveau rebondissement dans la décision du géant de l’est de fermer ses frontières avec le Bénin et le Niger. Après la tomate, cette fois-ci, c’est le marché noir du carburant qui subit de plein fouet les secousses de la « sanction » nigériane, précipitant les Togolais dans les stations d’essence.

Mercredi, le Colonel Hameed Ali, un des patrons de la douane nigériane a indiqué que son pays   maintiendrait ses frontières fermées, jusqu’à ce que ses voisins (pays limitrophes à l’ouest) « finissent par accepter les conditions mises en place pour favoriser les politiques économiques » du Nigeria. La nouvelle orientation de la première économie d’Afrique a été mal ressentie, dans un premier temps, sur les marchés béninois qui desservent le Togo. Dans ce pays voisin où le Kpayo (nom béninois de l’essence de contrebande) représente une part importante de la consommation, le prix a presque doublé depuis le 20 août.

Le Nigeria a en effet été en mesure de « bloquer complètement l'afflux de marchandises illicites », et surtout « d'empêcher l'exportation de produits pétroliers illicites », comme le soulignait le Colonel Hameed Ali.

Une ruée vers les stations d’essence qui se retrouvent submergées par la demande

Si au Togo, l’essence de Contrebande « Boudê », représente encore une proportion relativement moins importante dans la consommation locale, les fluctuations de prix du frelaté ont  cependant « toujours » montré les signaux d’une augmentation prochaine des prix à la pompe. Ainsi, constatant une flambée sur le marché parallèle, une foule immense, anticipant une pénurie de l’or noir, s’est ruée vers les stations-services.

En moins d’une journée, cette hausse a entrainé une situation des plus exceptionnelles : les prix du marché noir ont décollé en flèche, se situant à des niveaux supérieurs à ceux des stations-services restées stables malgré le vent de panique. En effet, au Togo, le carburant est subventionné et son prix est plafonné. Dans la nuit de jeudi, sur le marché parallèle, le litre se négociait à 1000 FCFA, voire 1100 FCFA dans certains quartiers de Lomé, et à près de 2000 FCFA dans certaines localités de l’Intérieur du pays, contre le prix plancher de 564 FCFA dans les stations d’essence légales.

4847 togofirst copy

« J’ai fait la queue pendant au moins une heure de temps avant d’avoir mon carburant », s’offusque un Loméen qui doigte le Nigeria. « Je pense que c’est à cause du Nigéria », a poursuivi l’indigné qui a enfin réussi à se procurer son Super sans plomb.

Le marché noir désormais alimenté par les stations légales ?

La situation semble encourager également la spéculation, et des pratiques douteuses. Ainsi, selon certaines sources, des individus iraient acheter de l’essence en quantité à la pompe, pour la revendre ensuite sur le circuit parallèle, accentuant la pénurie conjoncturelle, alors que l’approvisionnement prévisionnel des stations se fait attendre.

4847 togofirst1 copy

« Les vendeurs de boudê s’approvisionnent maintenant dans les stations. C’est cela qu’ils sont en train de revendre », a soufflé un conducteur de taxi-moto.  

Une fermeture qui impacte les circuits d’approvisionnement « parallèles »

La fermeture de la frontière nigériane pour des raisons de contrebande massive, semble peser de plus en plus sur certains circuits économiques de ses voisins.  Au Togo, si la mesure a d’abord affecté la filière Tomate, au point de pousser le gouvernement à donner un coup de pouce aux producteurs, son impact monte donc d’un cran dans les autres secteurs, et risque d’accentuer la dégradation de la balance commerciale.

Les échanges commerciaux entre les deux pays d’Afrique de l’Ouest sont, en effet, estimés à environ 1,4 milliard $, selon Comtrade, l’agrégateur des flux commerciaux mondiaux des Nations-Unis. Ces échanges  sont notamment dominés par les produits pétroliers dont les importations vers le Togo, pèsent pour environ le milliard de dollars, sans comptabiliser l’essence frelatée qui transite par le Bénin.

Dans la matinée de ce vendredi, la situation semble pour le moment revenir à la normale. Quoi qu’il en soit, Abuja reste déterminé à garder ses portes fermées à ses voisins de l’ouest, du moins, jusqu’à ce qu’ils s’entendent sur les modalités de circulation des denrées dans la sous-région. »

Rappelons, que le Nigeria somme surtout le Bénin d’arrêter de saper son économie en déversant du riz asiatique sur son marché, pour préserver ses « maigres réserves de change » et assurer sa sécurité alimentaire avec son programme national rizicole.

 Fiacre E. Kakpo & Ayi Renaud Dossavi

Lire aussi :

Le Gouvernement rachète des stocks de tomates aux producteurs togolais, victimes de la fermeture des frontières du Nigéria

Togo-Nigéria: Un marché à plus d'1 milliard $


 
FINANCE

Au Maroc, le producteur de fruits Zalar Agri obtient un financement de 24 millions $ de la SFI pour accroître ses exportations

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, ouvre la séance à la Bourse de Londres

L’américain Five Elms Capital investit 30 millions $ au sein de la société sud-africaine Skynamo

La société nigériane Paga finalise l’acquisition du développeur de logiciels Apposit

 
AGRO

Zambie : Mobe Sugar Company envisage l’installation d’une raffinerie de sucre de 166 millions $

« Le Zimbabwe n’est pas menacé de famine » (ministre des Finances)

L’Égypte envisage d’ajouter l’Inde à sa liste de fournisseurs de blé

Mozambique : le Royaume-Uni accorde 40 millions de livres en faveur de l’agriculture

 
ELECTRICITE

Nigeria : le gouvernement envisage sérieusement une refonte de la privatisation du secteur électrique

La BAD a dégagé 600 millions $ pour des investissements dans les énergies renouvelables

Afrique du Sud : le brasseur Anheuser-Busch InBev se dote de minicentrales d’une capacité totale de 8,7 MW

Bénin : une autre centrale de 120 MW bientôt construite à Maria Gléta sous le modèle BOOT

 
HYDROCARBURES

Kenya : Total et Tullow entament le processus de cession partielle de leurs intérêts dans des gisements pétroliers

L’apparition du Coronavirus pourrait affecter la demande pétrolière et réduire de 3 $ le prix du baril

Sénégal : Glencore va commercialiser la part revenant à Far sur le pétrole du champ Sangomar

Angola : l’introduction en bourse de la société publique du pétrole se fera avant 2022

 
MINES

Ghana : après une année 2019 solide, Golden Star s’attend à produire près de 210 000 onces d’or en 2020

Zambie : ERG suspend ses activités à la raffinerie de cobalt et cuivre Chambishi Metals

Afrique du Sud : Orion Minerals cherche un partenaire de coentreprise pour le projet Prieska

Namibie : Weatherly veut fermer la mine de cuivre Tschudi, des centaines d'emplois menacés

 
TELECOM

La Tunisie a signé un accord avec l’Inde pour l’installation d’un centre d’innovation TIC dans le pays

Congo : Léon Juste Ibombo exige des corrections aux manquements constatés sur le réseau de fibre optique Congo-Gabon

Le secteur algérien des télécommunications intéresse l’Agence américaine du commerce

Les services télécoms demeurent perturbés au Malawi suite à un incendie dans les locaux de MTL à Lilongwe

 
TRANSPORT

Au Cameroun, la route a fait 937 morts en 2019, en baisse de 41 % en 8 ans

Maroc : la construction de la 2e autoroute de 519 millions USD, qui relie Rabat et Casablanca, va démarrer cette année

Nigeria : le port en eau profonde de Lekki, mégaprojet de plus de 1,6 milliard USD, commencera ses opérations en 2022

Air Zimbabwe réceptionne son premier Boeing 777-200, mais l'horizon reste incertain

 
ENTREPRENDRE

Afrique du Sud : Aisha Pandor digitalise les services d'entretien ménager

Guinée : Mohamed Sylla fabrique un « séchoir solaire » pour commercialiser les fruits séchés

Bénin : Chaldia Agossou produit des semences écologiques pour développer l’agriculture durable locale

Kenya : Eric Muthomi produit et commercialise la farine de banane

 
MULTIMEDIA

27 accords à 8,4 milliards $ conclus lors du sommet Afrique-Royaume-Uni (vidéo)

Le Nigeria adopte le visa à l’entrée pour les Africains (Vidéo)

#LesEclairagesDEcofin : le Brexit... quelle incidence sur l'Afrique ? (Vidéo)

Le corridor routier Lagos-Abidjan, long de plus de 1 000 km, démarrera d’ici 2 ans (#Lechiffredujour)

 
FORMATION

Erythrée : la Suisse accorde 6 millions de dollars pour soutenir l'enseignement et la formation professionnels

Maroc : accord avec le Royaume-Uni, en marge du Sommet UK-Afrique pour l’ouverture de trois écoles d’ici 2025

Seulement 2% des étudiants africains se spécialisent dans les filières agricoles, alors que le secteur emploie 60% de la population (Banque mondiale)

France université numérique propose un cours en ligne grand public de l’Université de Liège sur les techniques d’irrigation

 
COMM

Algérie : le gouvernement se rapproche de la presse et choisit un canal officiel pour lutter contre les infox

Afrique : le groupe ViacomCBS change de patron sur le continent

L’Union africaine de radiodiffusion veut faire baisser les prix des droits de diffusion des compétitions de la CAF pour les diffuseurs du continent

Afrique subsaharienne : d’après Facebook, DJ Arafat est toujours l’influenceur le plus populaire

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance