Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

COP 21 : la limitation du réchauffement climatique à 2°C ne suffira pas

  • Date de création: 05 juin 2015 19:44

(Agence Ecofin) - Limiter le seuil du réchauffement climatique à 2°C par rapport à l’ère préindustrielle ne sera pas suffisant. C’est ce qui ressort d’un rapport technique de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) publié mardi dernier et fruit d’un dialogue se tenant depuis 2013 entre les négociateurs de la Conference of the Parties (COP) et des dizaines de scientifiques. « Des risques élevés sont projetés, même pour un réchauffement supérieur à 1,5°C. Les Etats auraient intérêt à redéfinir l’objectif à long terme (des 2°C) comme une ligne de défense ou une zone tampon, plutôt qu’une "garantie de sécurité" jusqu’à laquelle tout serait sûr.» peut-on lire dans le rapport.

Selon cette publication, dans un monde plus chaud de 2°C par rapport à l’ère préindustrielle, soit 1,15°C par rapport à la température actuelle, la rapidité du changement serait trop importante pour certaines espèces. L’élévation du niveau de la mer à long terme pourrait même dépasser un mètre et les risques combinés du réchauffement et de l’acidification des océans deviendraient élevés. La production mondiale agricole, même si elle est dotée d’un potentiel d’adaptation, encourrait de hauts risques. Les scientifiques recommandent aux Etats de ne pas dépasser les 1,5°C de réchauffement.

Les petits Etats insulaires directement menacés par le réchauffement plaident également pour la fixation d’un tel seuil à la place de 2°C prévus. Les efforts à faire pour atteindre ce nouvel objectif seraient alors plus importants au lieu de réduire leurs émissions de 40% à 70% d’ici 2050, les émetteurs de gaz à effet de serre devraient la réduire de 80% à 90% sur la même période.

Ce rapport rejoint les réticences de nombreux chercheurs par rapport au seuil de 2°C fixé. En 2011, le climatologue américain James Hansen avait déclaré : « La trajectoire vers 2°C de réchauffement est la promesse d’un désastre.». L’administratrice du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) avait déclaré au journal Le Monde qu’il fallait « viser un objectif plus ambitieux qui permettrait de rester en dessous des 2°C annoncés.».

« Ce rapport ne change rien aux négociations en cours.» rassure la CCNUCC, ajoutant néanmoins que « les 2°C ne doivent pas être vus comme un objectif, mais plutôt comme une ligne de défense dont il faut se tenir aussi loin que possible.». La même organisation a par ailleurs révélé que ce seuil n’était pas le fruit d’une recherche scientifique, mais une décision politique fondée sur des conseils scientifiques.


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Standard & Poor's maintient la note de l’Afrique du Sud dans la catégorie spéculative

L’API Mali, maintenant rattachée à la Primature, confirme son rôle central dans le développement économique du pays

L'Ouganda réhausse ses perspectives de croissance à 6,3% en 2019/2020

Kenya: 10,1 milliards de dollars rapatriés en trois ans dans le cadre d’une amnistie fiscale

 
AGRO

Le Kenya veut porter sa production caféière à 100 000 tonnes, à moyen terme

Maroc : des droits de douane de 135% frapperont les importations de blé tendre, à partir de juin

Côte d’Ivoire : le CCA annonce une suspension des autorisations d’exportation de noix de cajou

Burkina Faso : le gouvernement octroie 11,3 milliards FCFA pour apurer la dette des producteurs de coton

 
ELECTRICITE

Le Mozambique propose d’exporter de l’électricité vers la Zambie et le Zimbabwe

Sénégal : réception des 46 turbines éoliennes du parc éolien de Taïba Ndiaye

Rwanda : BBOXX obtient 8 millions $ en francs rwandais pour étendre sa part de marché

Maroc : le consortium mené par EDF remporte la construction d’une centrale solaire de 800 MW

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria se prépare à rentabiliser le gaz normalement torché par les producteurs  

BW en passe de devenir une entreprise pétrolière E & P

Côte d’Ivoire : le gouvernement attribue quatre blocs d’exploration pétrolière à Total et Eni

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

 
MINES

Zimbabwe : B2Gold s’intéresserait au projet d’or Shamva

Kinross : de nouveaux visages pour une nouvelle ère en Mauritanie

Tanzanie : Strandline lève des fonds pour ses projets Fungoni et Tajiri

Le Ghana en quête d’investisseurs pour exploiter ses ressources de bauxite

 
TELECOM

Namibie: MTC entame le processus d’introduction en bourse le 19 juin 2019

Nigeria: le ministre des Communications plaide pour une banque de développement des TIC

Le Soudan du Sud se dote d’une passerelle internationale pour faire chuter les coûts d’appel vers l’étranger

« Plus de murs », c’est le message de Ken Hu, Vice-Président de Huawei, le 23 mai 2019 lors de la Conférence de Potsdam sur la cybersécurité

 
FORMATION

Insead Business School annonce le lancement de sa bourse en MBA pour les étudiants africains

La Harvard Business School Online ouvre un cours grand public sur les technologies financières

Lambda School lance son programme de formation en ligne, accessible gratuitement aux jeunes développeurs de Côte d’Ivoire

La Banque mondiale propose un cours en ligne grand public sur les partenariats public-privé

 
COMM

BGFIBank Congo sponsor de la course Ponton Color Run édition 2019

Kenya : les autorités travaillent sur une loi qui permettrait de taxer Netflix et tous les services over the top (OTT)

RDC : l’agence de presse Sputnik signe un accord de partenariat avec le radiodiffuseur national congolais

Zimbabwe : les autorités veulent accorder 24 licences pour des chaînes de télévision

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique