Ecofin Telecom

Nigeria: l’Assemblée nationale reproche à la NCC la vente de 9mobile à Teleology Holdings Limited sans son avis

Nigeria: l’Assemblée nationale reproche à la NCC la vente de 9mobile à Teleology Holdings Limited sans son avis

(Agence Ecofin) - Alors que la reprise de 9mobile par Teleology Holdings Limited semblait achevée, le 12 novembre 2018, et l’entreprise mobile sur les rails d’un redéploiement stratégique, un nouveau rebondissement survient dans l’opération engagée depuis le 21 février 2018. Le Comité parlementaire des télécommunications s’oppose en effet à cette acquisition. Le 28 novembre 2018, il a reproché à Umar Danbatta, le vice-président exécutif de la Commission des Communications du Nigeria (NCC) d’avoir autorisé la vente de 9mobile sans l’avis du parlement.   

Saheed Akinade-Fijabi (photo), le président du comité parlementaire en charge des télécommunications, a déclaré : « La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, nous avions demandé que tout le monde se calme et décidé que tout ce qui se passait au sujet de la vente, de la prise en charge ou du transfert d’un permis, soit notifié au comité. Malheureusement, le comité a lu dans les pages des journaux que Teleology avait repris 9mobile. En tant que comité, nous ne connaissons pas Teleology, car ils n'ont jamais comparu devant ce comité ». 

L’inquiétude de Saheed Akinade-Fijabi dans la reprise de 9mobile par Teleology Holdings Limited est surtout portée sur le  sort réservé à la licence télécoms accordée à EMTS qui opérait sous le nom Etisalat, devenu 9mobile. La licence télécoms, selon la loi, est incessible. Face aux députés, Umar Danbatta a expliqué « qu'aucune licence n'a été transférée ». Il a affirmé que « la licence détenue par EMTS, qui a été négociée dans le passé sous le nom d'Etisalat et plus tard, avec l'approbation de la NCC, sous le nom de 9mobile, appartient toujours à EMTS » tout comme le spectre de fréquence. 

La sortie du comité parlementaire intervient après que Teleology Holdings Limited a déjà remboursé aux banques concernées une partie de la dette de 1,2 milliard de dollars US à l’origine du départ d’Etisalat du Nigeria. Pour acquérir 9mobile, la société avait dû verser une caution non remboursable de 50 millions de dollars US et payer ensuite 251 millions de dollars US.


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom