Burkina Faso : les autorités discutent fiscalité des médias avec les patrons de presse privée

Burkina Faso : les autorités discutent fiscalité des médias avec les patrons de presse privée

(Agence Ecofin) - Au Burkina Faso, le conseil supérieur de la communication (CSC), en collaboration avec la direction générale des impôts, a organisé le 31 janvier dernier, un atelier avec les patrons de presse privée. Le but de la rencontre était de recueillir des suggestions concernant la fixation des redevances fiscales des médias privés, des organisations professionnelles du secteur des médias et des agences de communication.

Il faut savoir que le poids des impôts menace de plus en plus la survie des entreprises de presse. Comme l’a fait remarquer Mathias Tankoano (photo), le président du CSC, peu d’entreprises de presse parviennent à supporter les redevances fiscales et parafiscales.

Pour Rémis Fulgance Dandjinou, le ministre de la communication, il est important de réfléchir sur leur fiscalité et les possibilités que l’Etat peut offrir aux médias.

Les recommandations recueillies seront étudiées par le groupe de travail du CSC qui les relaiera au gouvernement et aux députés.

Servan Ahougnon


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm