Le Kenya confirme sa place de 1er producteur africain d’énergie géothermique et se positionne à la 9e place à l’échelle mondiale

(Agence Ecofin) - En 2018, le Kenya est resté le plus important producteur d’énergie géothermique en Afrique. Le pays se place à la neuvième place sur le plan mondial avec une capacité de production de 700 MW. C’est ce qu’indique le rapport Renewables Global Status 2018.

Il faut dire qu’en 2017, le pays était le 8e producteur mondial d’énergie géothermique avec moins de 620 MW.

La première économie d’Afrique de l’Est dépasse largement le seul autre producteur du continent qui est l’Ethiopie et qui présente une capacité de production de 7 MW.

Au plan global, les Etats-Unis demeurent le producteur numéro 1 avec une capacité géothermique de 2 500 MW. Suivent Les Philippines 1 900 MW, l'Indonésie 1 800 MW, la Turquie 1 100 MW, la Nouvelle-Zélande 1 000 MW, le Mexique 900 MW, l'Italie 800 MW et l’Islande 750 MW.

Il faut noter que dans ce domaine, le Kenya est devant le Japon, l’un des plus gros producteurs et consommateurs d’énergie du monde. Le pays du soleil levant arrive à la dixième position avec 500 MW de capacité de production. Les autres pays producteurs du monde, génèrent ensemble, 950 MW.

Selon Nairobi, d’ici 2030, la production géothermique nationale atteindra 5 GW. Le potentiel dans le pays est immense, notamment dans la vallée du Grand Rift.

La géothermie est largement considérée comme une source d'énergie renouvelable peu coûteuse en raison de ses faibles émissions par rapport aux sources thermiques. Elle est également moins chère que l'énergie thermique lorsqu'elle est utilisée comme une alternative pour suppléer la production d'hydroélectricité pendant la sécheresse.


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité