Ecofin Hydrocarbures

Anadarko négocie avec des firmes chinoises de la possibilité d’acheter son GNL mozambicain

(Agence Ecofin) - Le 9 janvier, la compagnie américaine Anadarko a indiqué être en train de mener des pourparlers avec de potentiels acheteurs pour sa future production mozambicaine de gaz naturel liquéfié (GNL). Cela représente un pas de plus vers les efforts de la compagnie pour arriver à la décision finale d’investissements.

Parmi la palette de potentiels clients, on compte des compagnies pétrolières publiques et de nouveaux acheteurs indépendants, précise Anadarko. Une accentuation de l’intérêt chinois qui s’explique par l’explosion sur les 10 premiers mois de l’année, d’environ 50% des importations chinoises en 2017, à 38 millions de tonnes. Cela a d’ailleurs fait du pays le deuxième plus gros importateur de GNL du monde derrière le Japon (83,5 millions de tonnes) et devant la Corée du Sud (environ 37 millions de tonnes).

L’intérêt chinois pour le GNL mozambicain vient après ceux du fournisseur japonais d’énergie électrique, Tohoku Electric, en décembre dernier et de la société publique thaïlandaise du pétrole (PTT), deux mois plus tôt.

Si pour la compagnie américaine, la hausse de la consommation en Chine fait de la Chine un marché stratégique à long terme pour son projet de liquéfaction de GNL, des analystes y voient une force de stimulation des décisions d'investissement dans des projets d'exportation de GNL en provenance de la région orientale du continent africain, notamment le Mozambique et la Tanzanie.

Pour atteindre la décision finale d’investissements sur son projet de liquéfaction au Mozambique, Anadarko doit signer des SPA de 8 millions de tonnes par an. Il n’en est qu’à 2,6 millions de tonnes par an.

Le GNL d’Anadarko sera produit avec le gaz naturel extrait de la Zone 1 dont les réserves sont actuellement évaluées à 75 milliards de pieds cubes et ce, dans une usine située à Palma, dans la province de Cabo Delgado.

Anadarko opère le projet avec 26,5% d’intérêt. Les autres membres du consortium sont ENH (15%), Mitsui E & P (20%), ONGC Videsh (16%), Bharat PetroResources (10%), Oil India 4% et PTTEP (8,5%).

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas