Ecofin Hydrocarbures
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Hydro

Torchage de gaz : un manque à gagner annuel de 82 milliards $ pour les pays producteurs

Torchage de gaz : un manque à gagner annuel de 82 milliards $ pour les pays producteurs
  • Date de création: 01 octobre 2021 17:01

(Agence Ecofin) - La réduction du torchage du gaz naturel est l’un des plus gros défis énergétiques du monde. Malgré les nombreux signalements sur la dangerosité du processus pour l’environnement et le frein qu’il représente pour les efforts de la transition énergétique, on y a de plus en plus recours.

Dans son rapport Gas Flaring-Thematic Research, publié cette semaine, la société britannique d’analyses et de conseils GlobalData a révélé que le torchage du gaz naturel représente chaque année un manque à gagner de 82 milliards de dollars pour les pays producteurs. « Les pays pourraient gagner jusqu’à 82 milliards de dollars, s’ils utilisaient ce gaz au lieu de le brûler », a expliqué le document.

D’après Anna Belova, analyste principale chez GlobalData, l’année dernière, les 12 premiers pays producteurs de gaz ont brûlé à la torche près de 13 milliards de pieds cubes de gaz par jour. En replaçant cette donnée dans son contexte, on se rend compte que ce volume de gaz pourrait facilement alimenter l’ensemble du Japon pendant un an.

L’Algérie, l’Angola, la Libye et le Nigéria comptent parmi les plus gros producteurs de gaz torché du monde. Avec l’Indonésie, l’Iran, l’Irak, la Malaisie, le Mexique, la Russie, le Venezuela et les Etats-Unis, ils ont rejeté en 2020, plus de 87 % de l’ensemble du gaz torché dans le monde. Au Nigéria, par exemple, les rejets des trois dernières années ont été estimés à plus de 2 milliards de dollars.

La valeur du gaz brûlé à la torche, lorsqu’elle est évaluée en fonction des prix intérieurs en Russie ou aux Etats-Unis par exemple, est souvent quatre fois inférieure à ce que le gaz pourrait valoir sur les marchés européens ou asiatiques.

Outre la perte de revenus, le torchage constitue un large problème environnemental. Le méthane qu’il contient est l’un des principaux responsables du réchauffement climatique. Pour les pays producteurs, la problématique fragilise leur engagement à réduire les émissions de CO2 d’ici 2050. Vu qu’ils comptent dans le cadre de l’atteinte de la neutralité carbone, continuer d’exploiter du gaz naturel, il urge qu’ils obligent les opérateurs à récupérer ce gaz.

Il faut rappeler que les producteurs laissent ce gaz s’échapper lors de l’extraction du pétrole, car ils estiment qu’il reviendrait trop cher de capter ce gaz et de le traiter. La situation est encore exacerbée par le faible prix du gaz dans la plupart des pays qui brûlent le plus de gaz. De nombreux pays torchent le gaz en raison du manque d’accès à de meilleurs marchés, combiné aux faibles volumes de gaz produits sur les sites pétroliers individuels, explique le rapport.

« Etant donné que des solutions technologiques existent à de multiples échelles, des pressions réglementaires et des partenaires sont nécessaires pour stimuler des investissements, soutenus par des engagements environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) volontaire de la part des opérateurs pour mettre fin au torchage systématique du gaz à l’échelle mondiale », a ajouté Belova.

Il faut savoir qu’en Arabie Saoudite, on a réussi à combiner plusieurs sites de différents opérateurs pour récupérer le gaz torché et le transformer. Une approche désormais appliquée au Texas, où le gaz est transformé en GNL. En Russie, le gaz récupéré est utilisé comme matière première pour l’industrie pétrochimique.

Olivier de Souza


Olivier DE SOUZA

Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

L’Algérie tente de fédérer les pays africains dans une dynamique anti-terroriste commune

La Côte d'Ivoire s'est dotée d'un nouveau Centre hospitalier régional de plus de 53 millions $ à Aboisso

L'adaptation en Afrique subsaharienne nécessitera un investissement de 30 à 50 milliards $ par an (FMI)

Mali : le gouvernement affirme n'avoir mandaté personne pour négocier avec les leaders de groupes armés terroristes

 
FINANCE

Cameroun : Afriland First Bank intègre à son tour la plateforme de paiements mobiles de Campost

Afrique subsaharienne : Citigroup affiche une stratégie payante sur le marché de la dette, mais...

La fintech nigériane Brass lève 1,7 million $ pour son expansion au Kenya et en Afrique du Sud, d’ici 2022

Togo : la BOAD apporte 20 milliards FCFA au développement de la Plateforme Industrielle d’Adetikopé

 
AGRO

Algérie : l’exécutif prévoit la création de 500 microentreprises dans le secteur halieutique d’ici 2024

Bénin : la filière agrumes veut transformer 50 000 tonnes de fruits d’ici la fin 2023

Egypte : Port-Saïd disposera d’un nouveau silo de stockage de 100 000 tonnes de céréales

Fairtrade augmentera les prix minimums pour la banane à partir de janvier 2022

 
ELECTRICITE

Nigeria : la France alloue 60 millions € aux énergies renouvelables

Sénégal : l’ITFC accorde 116 millions $ à la Senelec pour le développement du secteur de l’énergie

Afrique du Sud : Eskom cherche des partenaires privés qui utiliseront ses terres pour la production d’énergie renouvelable

Le Zimbabwe envisage la gazéification par plasma des déchets municipaux comme source d’énergie alternative

 
MINES

Or, diamant, pollution : 5 informations qu'il ne fallait pas rater dans le secteur minier africain cette semaine

Rio Tinto va consacrer 7,5 milliards $ jusqu’en 2030, à la réduction de son empreinte carbone

Le Brazil Africa Forum 2021, centré sur les ressources naturelles et les actions urgentes pour parvenir à un développement durable.

Agyapa Royalties : le Ghana indique une voie pour mieux valoriser les ressources minières africaines

 
TELECOM

Portabilité : les Togolais pourront bientôt passer de Moov à Togocel, sans changer de numéro

Les Togolais pourront bientôt migrer d'un opérateur télécoms à un autre sans changer de numéro

Comment la politique des fréquences radio peut contribuer à lutter contre le changement climatique

Angola : Africell a investi dans un centre de données qui soutiendra l’ensemble de ses activités télécoms

 
TRANSPORT

Nigeria : le taux d’incidents de piraterie maritime affiche une baisse record de 77% sur les 9 derniers mois

Les compagnies aériennes africaines vont acquérir 1 030 nouveaux avions d’ici à 2040 (Boeing)

Tanzanie : le tchèque ŠKODA fournira les équipements électriques des locomotives commandées à Hyundai Rotem

Bolloré Transport & Logistics nomme Patrick Bitature, président de son CA en Ouganda

 
ENTREPRENDRE

De retour au Niger, Mamadou Sow devient agriculteur

Au Malawi, Martin Masiya s’illustre dans l’énergie solaire en zone rurale

La plateforme de Duhqa révolutionne la chaîne logistique au Kenya

Des étudiants ougandais améliorent la vie des réfugiés grâce à l’agriculture

 
ECHO

King Café, première marque de capsules de café fabriquée au Togo

Les 5 meilleures écoles de commerce africaines pour 2022 - (Quacquarelli Symonds)

Emmanuel Kablan s’illustre dans l’élevage d’aulacodes en Côte d’Ivoire

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Gabon: l’aide à la presse s’élève à 127,5 millions de FCFA en 2021 (+27%)

Ouganda : le gouvernement ordonne aux stations TV de diffuser les émissions de potins seulement entre 22h et 5h

Egypte : JustWatch lance son guide international de streaming dans le pays

PayPal en passe de racheter Pinterest dans le cadre d'une transaction de 45 milliards de dollars

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.