Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Acquisition d’Orange Niger : Moctar Thiam et Mohamed Rissa s’engagent à préserver les emplois

Acquisition d’Orange Niger : Moctar Thiam et Mohamed Rissa s’engagent à préserver les emplois
  • Date de création: 17 octobre 2019 18:01

(Agence Ecofin) - En août 2019, Orange Groupe est parvenu à un accord de cession de ses parts dans Orange Niger à ses actionnaires minoritaires que sont Moctar Thiam, actionnaire à travers Green light Communication, et Mohamed Rissa, patron de Rimbo, actionnaire en son nom propre. Bien que le processus soit encore en cours, les deux partenaires, qui ont échangé avec l’Agence Ecofin, ont tout de même tenu à s’exprimer sur la situation d’Orange Niger, leurs ambitions pour l’entreprise et lever toute équivoque sur des rumeurs de licenciement. 

D’après Moctar Thiam, la société Orange Niger traverse des difficultés économiques importantes, depuis plusieurs années, dues au contexte de marché. Le secteur des télécommunications au Niger subit une crise persistante depuis 2015, qui se traduit par le ralentissement voire la baisse globale de la valeur du marché. 

Pour faire face à ces difficultés, il explique que « différentes initiatives ont été mises en œuvre par les actionnaires, parmi celles-ci, la recherche par le Groupe Orange d’un partenaire capable d’accompagner le redressement et le développement de l’entreprise. Mon partenaire et moi avons décidé de participer à ce processus, et avons conclu avec le Groupe Orange un accord pour reprendre l’intégralité de sa participation au capital d’Orange Niger. Nous travaillons actuellement avec le Groupe Orange à la levée de toutes les conditions nous permettant de prendre le contrôle de la Société ». 

Parmi les conditions de reprise évoquées par le patron de Green light Communication, figurent entre autres l’obtention de l’agrément des autorités nigériennes, mais également le rééchelonnement des créances d’Orange par les banques et les principaux créanciers.  

« Nous concentrons nos efforts avec le soutien d’Orange à la levée de ces conditions suspensives, sans lesquelles l’avenir de la société serait compromis. La situation de la société est difficile, mais nous sommes confiants. La contribution globale d’Orange, que ce soit en apports en capital ou en avances en compte courant et abandons de créances, qu’elle s’est engagée à consentir dans le cadre de la cession, établira son investissement global à 200 milliards FCFA, à fonds perdu », précise Moctar Thiam.

orangesiege1 in min

Selon une source proche du dossier nigérien à Orange Groupe, « l’environnement de marché au Niger nous a conduits à prendre cette décision en toute responsabilité.  Toutefois, le départ d’Orange ne veut aucunement dire la fin d’Orange Niger, notre accord avec les repreneurs est très clair sur ce point, et nous mettons tout en œuvre pour accompagner cette transition dans le meilleur intérêt de l’entreprise, et des salariés [...] Nous travaillons avec eux pour lever toutes les conditions suspensives de la cession, nous savons par ailleurs qu’ils se préparent activement à assumer pleinement leurs responsabilités dans le cadre de la reprise. A titre d’exemple, ils s’engagent à apporter des fonds propres à l’entreprise dès la reprise ». 

Du côté des travailleurs, l’annonce du retrait d’Orange Groupe avait suscité des inquiétudes sur la pérennité des emplois et le règlement des droits sociaux. Deux grèves avaient alors été organisées pour faire entendre leur voix. Bien que n’étant pas impliqués dans la gestion opérationnelle de l’entreprise Mohamed Rissa affirme toutefois : « de ce que nous avons pu voir, la direction générale d’Orange Niger a eu le souci permanent d’établir un dialogue social nourri et régulier avec les représentants du personnel et l’ensemble du personnel pour leur transmettre les informations utiles sur la situation économique et financière de l’entreprise. Les dirigeants actuels d’Orange Niger sont très soucieux de la préservation des centaines d’emplois directs de l’entreprise et des dizaines de milliers de Nigériens qui vivent grâce à son activité. Dans nos discussions, leur objectif comme le nôtre est, et demeure, de pérenniser les activités de la société et tous ces emplois ». 

« Nous sommes conscients que la réussite d’Orange Niger s’appuie aussi sur les femmes et les hommes de cette entreprise. D’ailleurs, dans le cadre de notre accord sur la cession par Orange de sa participation, nous avons pris des engagements fermes et précis de maintien des emplois pour une période de deux ans », souligne le patron de Rimbo.

Lire aussi :

31/08/2019 - Niger : déboutés par une décision du tribunal de grande instance, les employés d’Orange suspendent leur grève

23/08/2019 - Niger : Orange va finalement céder ses parts à Rimbo Holding


 
GESTION PUBLIQUE

Angola : 25 millions $ du Japon pour financer la lutte contre les mines anti-personnel

RDC: les USA annoncent une aide de 600 millions $

Le président Obiang Nguema espère voir la CEMAC libérée de son partenaire monétaire

Franc CFA : la CEMAC attachée à la stabilité de sa monnaie, mais ouverte à faire évoluer les accords de coopération monétaire

 
FINANCE

BTP : Sippec inaugure un complexe industriel à 50 millions $ en Côte d’Ivoire

Imperial Logistics Limited a l’intention de céder des actifs de sa chaîne de froid au sud-africain RCL Foods

L’américain Samasource lève 14,8 millions $ pour renforcer son activité de formation en intelligence artificielle en Afrique de l’Est

La société sucrière Tongaat Hulett va se délester de sa filiale namibienne pour réduire une partie de son endettement

 
AGRO

La BAD accorde un prêt de 73,2 millions d’euros au profit des chaînes de valeur agricoles au Congo

Zimbabwe : l’exécutif supprime les restrictions à l’importation pour le maïs et la farine de blé

Cameroun : nouvelle hausse du prix du cacao camerounais à 1250 FCFA le kilogramme

L’Algérie plafonne ses importations de blé tendre à 4 millions de tonnes par an

 
ELECTRICITE

Le Nigeria veut dédier 3 milliards $ à l’apurement des dettes des compagnies électriques

L’Éthiopie confie à l’Allemand Voith l’optimisation de la centrale hydroélectrique Gilgel Gibe II

Afrique du Sud : l’Eskom a besoin de 12 milliards $ pour satisfaire aux normes sur la qualité de l’air

Togo : Eranove signe l’accord de financement de 65,4 milliards de FCFA avec la BOAD et Oragroup pour la centrale électrique de Kékéli

 
HYDROCARBURES

Guinée Équatoriale : sept membres d’équipage d’un ravitailleur affrété par Exxon Mobil ont été kidnappés par des pirates

BP entretient les parties prenantes sénégalaises et mauritaniennes sur la prévention et la gestion des déversements d’hydrocarbures

Sénégal : TGS et GeoPartners démarrent une nouvelle campagne de relevés sismiques 3D en mer

Ces dernières années, la Chine a investi plus de 75 milliards $ dans le secteur pétrolier de la région MENA

 
MINES

Afrique du Sud : Resgen engage Transnet pour le transport du charbon de Boikarabelo

Mali : Kodal obtient deux nouvelles licences d’exploration près de Bougouni

Zambie : Gemfields a déjà vendu 79 millions de dollars d’émeraudes en 2019

Au Niger, le gouvernement renouvelle le permis d'exploitation aurifère de Samira-Libiri

 
TRANSPORT

Au Togo, 680 milliards FCFA ont été injectés de 2010 à 2018, pour la modernisation des infrastructures routières

L'Egypte et l'américain Progress Rail signent un contrat de 466,3 millions USD pour l’achat et la maintenance de 141 locomotives

La Banque mondiale octroie 130 millions USD pour la construction d'une ligne de chemin de fer de 27 km à Maputo

Modèle d’efficacité énergétique en Afrique, l’aéroport international d’Abidjan renouvelle pour la 3e année consécutive son accréditation carbone

 
FORMATION

Le Programme Wealth of Nations ouvre les candidatures pour sa première formation 2020 des journalistes africains sur les finances illicites

Sénégal : bientôt la création d’un centre de formation pour la promotion de la biomasse grâce à un partenariat avec la Chine

L’initiative du gouvernement américain, TechWomen propose une formation aux femmes des domaines scientifiques en Afrique

Au Maroc, 37% des chefs d’entreprises estiment que le système de formation professionnelle ne correspond pas à leur besoin en ressources humaines

 
COMM

Gaumont n’aura plus de salle de cinéma sur le continent africain en 2023

Discop Johannesburg 2019 : une première journée dédiée aux nouveaux contenus et à la monétisation

Match Cameroun-Rwanda : l’Union africaine de radiodiffusion dément les accusations de la CRTV

Prix Orange de l’entrepreneur social 2019 : une couveuse néonatale d’invention camerounaise remporte la palme

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom