Ouganda : Total forme des journalistes pour mieux informer les populations au sujet du pipeline EACOP

Ouganda : Total forme des journalistes pour mieux informer les populations au sujet du pipeline EACOP

(Agence Ecofin) - Depuis la fin de la semaine dernière, la filiale ougandaise de Total a démarré un programme de formation dédié à l’Association des journalistes de la région de Bunyoro (BUSOJA) dans le district de Kakumiro. L’objectif visé est, pour la société pétrolière, de mettre à la disposition des journalistes, les outils techniques nécessaires pour mieux appréhender et rapporter l’information relative au développement du pipeline EACOP et aux activités d’exploitation de pétrole en général.

Cette ligne acheminera le brut extrait dans la région d'Albertine vers le port tanzanien de Tanga. Il faut noter que Bunyoro est l’une des principales régions situées le long du tracé vers la Tanzanie voisine.

« Nous voulons que les journalistes connaissent bien nos activités et couvrent les événements de manière objective et factuelle. Nous ne voulons pas que vous diffusiez de fausses informations au public sur les activités pétrolières et gazières.», a déclaré Chris Ochowun, le responsable des relations publiques de la firme pétrolière.

L’exploitation pétrolière qui démarrera en 2022 est un événement très attendu dans le pays, notamment pour ce qui est de la création d’emplois et de la réduction de la pauvreté dans les bassins de production. Il convient donc que les informations y afférentes soient traitées avec soin, a expliqué Ochowun.

Le pipeline qui aura une longueur de 1 445 km, sera entre autres, doté d’un diamètre de 24 pouces, six stations de pompage et 23 stations de chauffage pour un coût de 3,55 milliards de dollars.

Olivier de Souza


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm