Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Cameroun : 307,5 milliards FCFA d’exonérations fiscales à supprimer entre 2019 et 2020

Cameroun :  307,5 milliards FCFA d’exonérations fiscales à supprimer entre 2019 et 2020
  • Date de création: 13 août 2019 14:42

(Agence Ecofin) - Le gouvernement camerounais prévoit de réduire les dépenses fiscales de 307,5 milliards de FCFA durant les années budgétaires 2019 en cours et 2020 prochaine, apprend-on des documents officiels du ministère des Finances. Pour la première année, les principaux domaines concernés sont ceux de l’importation de poissons congelés qui perdront à la fin de l’exercice 71 milliards de FCFA d’avantages fiscaux tant en termes de Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) que des droits de douane et ceux d’incitation à l’investissement (-60 milliards de FCFA).

En 2020, les mesures d’encouragement prévues dans certains secteurs d’activité dont les importations de farine et de riz, devraient être visées avec un total de suppression des dépenses fiscales de l’ordre de 98 milliards de FCFA. Un autre point marquant, c’est que le gouvernement compte rendre effectif la suppression de l’exonération de TVA pour les primes d’assurance-vie. Ce dernier point a fait l’objet d’une incompréhension entre le secteur des assurances et l’administration des impôts dans l’exécution de la loi des finances 2019, notamment sur la question de savoir si la base de restauration de la TVA était les primes brutes ou les primes acquises.

La réduction des avantages fiscaux fait partie des engagements que le gouvernement du Cameroun a pris dans le cadre du programme avec le Fonds monétaire international (FMI). Il faut dire qu’entre 2015 et 2017, les autorités du pays ont décidé d’accorder des avantages fiscaux exceptionnels à certains secteurs pour lutter contre la vie chère, ou pour encourager les investissements.

Les secteurs de l’agriculture, l’élevage et la pêche sont ceux qui ont connu le plus grand nombre de dérogations (165 à la fin 2017). L’amélioration du pouvoir d’achat des ménages a constitué le deuxième grand objectif des dépenses fiscales de l’État. Mais le tableau d’évaluation de ces mesures présente un ensemble de résultats plutôt mitigés. Au total, les impôts non perçus par l’État pour subventionner l’économie ont atteint la somme de 1664,5 milliards de FCFA, entre 2015 et 2018, pour des gains économiques incertains. De plus, ce chiffre est assez minimal, car il ne prend pas en compte un groupe de 75 mesures d’exonérations fiscales accordées aux secteurs de l’industrie extractive, notamment ceux du gaz, du pétrole et de la mine solide. Enfin, les chiffres sur la dépense fiscale n’intègrent pas les 484,17 milliards de FCFA de dette fiscale, que devaient les entreprises à capitaux publics aux services des impôts à la fin 2017 (les chiffres de 2018 n’étant pas encore disponibles).

Les acteurs de la société civile, qui suivent la transparence budgétaire au Cameroun, encouragent l’État à se montrer plus lisible sur les avantages fiscaux accordés notamment aux secteurs pétrolier et minier. Le pays a adhéré à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives et continue d’être conforme, mais l’évaluation de la fiscalité dans ce secteur spécifique est complexe, même pour l’administration des finances, en l’absence de la base fiscale qu’est le contrat minier ou pétrolier.

Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

L'américain Prudential Finance cible le marché égyptien de l'assurance-vie via un investissement en fonds propres

La fintech nigériane Lidya veut aller à la conquête de l'Europe de l'Est avec un objectif de 1,1 milliard $ de micro-crédits

Kenya : des gains en baisse sur les titres du Trésor public poussent les banques commerciales à prêter plus au secteur privé

Togo : GTA Assurances Vie contribue à la scolarisation des enfants en milieu rural défavorisé

 
AGRO

Environ 14 % de la production alimentaire est perdue chaque année dans le monde (FAO)

Burkina Faso : 21 milliards Fcfa pour l’aménagement et la valorisation de la plaine de Léraba

Kenya : démarrage imminent des activités de l’usine de transformation de lait de Kangema

Zimbabwe: la récolte de blé attendue en forte baisse à 60 000 tonnes en 2019/2020

 
ELECTRICITE

Togo : 14 localités rurales électrifiées à l’off-grid solaire avec l’appui du Conseil de l’Entente

Nigeria : 104 transformateurs vandalisés dans l’Etat d’Akwa Ibom en trois mois

Tanzanie : les travaux de construction de la ligne Tabora-Katavi ont été lancés

Zambie : l’Autorité d’électrification rurale célèbre l’achèvement de son premier mini-barrage à Kasanjiku (640 KW)

 
HYDROCARBURES

Eni s’engage pour le développement durable et la décarbonisation au Mozambique

Le Soudan et l'Ethiopie ont convenu de la construction d'un oléoduc qui reliera les deux pays

Soudan du Sud : le gouvernement annonce la rénovation de plusieurs lignes d'oléoducs

ADES empoche un autre contrat de forage en Egypte

 
MINES

Guinée : les produits miniers pourront être expédiés par le Libéria

Mali : African Gold Group lance un programme de forage de 15 000 m à Kobada

Mako Gold veut réaliser 10 000 m de forages en Afrique de l’Ouest

Mozambique : l’américain Urbix aidera Battery Minerals à traiter le graphite de Montepuez

 
TELECOM

Ouganda : l’UCC s’est dotée d’un détecteur de téléphones contrefaits

Mara Phones négocie la commercialisation de ses téléphones au Kenya, en RD Congo et en Angola

La Côte d’Ivoire bientôt dotée d’un dispositif de contrôle des flux de télécommunications électroniques

ZoraBots, spécialiste de solutions robotiques, veut faire du Rwanda sa base d’expansion en Afrique

 
FORMATION

Le Maroc soutiendra la formation des techniciens sénégalais des métiers de l’automobile

Six institutions du Togo et du Sénégal bénéficieront de l’accompagnement d'Erasmus en vue de la formation des ingénieurs

Afrique du Sud : la première école secondaire entièrement en ligne proposera ses premiers cours, à partir de janvier 2020

Le Commonwealth lance 4 sessions de formation en ligne sur le leadership pour les ressortissants de ses pays membres

 
COMM

Sénégal : Reporters sans frontières va aider la presse locale à lutter contre les infox

Zimbabwe : nouvelle passe d’armes juridique en vue entre Econet et l’ancien distributeur de Kwese TV

Nigeria : des problèmes de financement ralentissent la migration vers la télévision numérique

TNT : les autorités ivoiriennes annoncent une couverture nationale de 40 %

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance