Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Ghana : la dette extérieure atteint 18 milliards $ et pourrait à terme peser sur la stabilité macroéconomique

  • Date de création: 31 janvier 2019 10:19

(Agence Ecofin) - Fin novembre 2018, le stock de la dette extérieure du Ghana était de 18 milliards $, apprend-on des indicateurs récemment fournis par la banque centrale (Bank of Ghana). Même si l'impact sur le Produit Intérieur Brut (PIB) est descendu très légèrement à 28,9% (contre 29,3% en fin 2017),  il en ressort tout de même des signes d'inquiétudes. 

Malgré le relèvement de la balance commerciale à 1,7 milliard $ à la fin du mois de décembre 2018, on peut noter que la dette extérieure du pays représentait jusqu'à 10 fois ses exportations nettes. Or dans le même temps, la position extérieure du pays s'est légèrement détériorée.

Ses réserves internationales brutes à la fin décembre 2018 s’élevaient à 7 milliards $ et  ne couvraient plus que 3,7 mois d'importations, contre 7,5 milliards $ en décembre 2017, pour 4,3 mois d'importations. Ceci, bien que sa balance commerciale ait été soutenue en 2018 par le secteur pétrolier (qui n'est pas particulièrement créateur d'emplois et de croissance inclusive directe).

Les secteurs économiques traditionnels que sont l'or et le cacao ont généré moins de revenus en devises, avec des contributions respectives aux exportations de 5,4 milliards $ et 2 milliards $, contre 5,7 milliards $ et 2,6 milliards $ à la fin de l'année 2017. Or, ces deux secteurs sont ceux qui emploient le plus de main d'oeuvre. Enfin les revenus du compte de capital (placements et investissements extérieurs) ont presque été divisés par deux, passant de 3 milliards $ à 1,5 milliard $ sur la période concernée.

 Le gouvernement s'est donnée pour ambition de réduire substantiellement sa dette d'ici la fin 2021. Mais en attendant, il devra continuer d'emprunter sur le marché international et a déjà annoncé la possibilité d'y solliciter 3 milliards $. Sa dernière sortie sur le marché international en mai 2018 avait été sur-souscrite 4 fois.

Les investisseurs connaissent déjà bien le pays qui n'a jamais fait défaut sur ses eurobonds en cours sur le marché international. Leurs sentiments sur les sorties de 2019 seront à suivre. Les perspectives de fortes croissances qui avaient stimulé le marché l'année dernière ont été démenties. La croissance du PIB (6,4%) a été en dessous des projections situées vers les 8%.

Un recours plus important sur le marché local (pour des financements de court et de long terme) est désormais envisageable. La banque centrale du pays semble avoir préparé le terrain pour cela. Entre décembre 2017 et janvier 2019, elle a baissé son taux directeur de quatre points de pourcentage, le faisant passer de 20% à 16%.


Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique     




 
FINANCE

Les conseils d’administration de la BRVM et du Dépositaire Central/Banque de Réglement se forment sur la gestion des risques

Biogaran, le premier laboratoire générique français, annonce le lancement de ses activités au Gabon

Tanzanie : annonce de la réouverture des discussions sur un projet d’investissement portuaire de 10 milliards $

Avec la reprise des activités de Diamond Bank CI, NSIA Banque Côte d’Ivoire devient un acteur de référence en Afrique de l’Ouest

 
AGRO

Ethiopie : les autorités enquêtent sur un potentiel détournement de fonds destinés aux sucreries

Tunisie : la BAD organise un séminaire d’achèvement du projet pilote d’utilisation des drones dans le secteur agricole

OCP Africa et l’ITFC signent un mémorandum pour le renforcement de la productivité agricole africaine

L’Angola adhère au Centre régional de contrôle et de surveillance des pêches de la SADC

 
ELECTRICITE

Ghana : l’annulation de la concession de l’ECG fait perdre 190 millions $ de financement à l’Etat

Gambie : 30 % de la population rurale électrifiée grâce aux solutions solaires off-grid d’ici à 2030

Cameroun : 20% des connexions au réseau électrique sont illégales

Mis en cause, l’IPTL s’oppose à la condamnation de la Tanzanie à verser 185 millions $ à la Standard Chartered

 
HYDROCARBURES

Nigeria : Eni démarre la production de gaz et de condensats sur sa dernière découverte Obiafu 41

Angola : Sonangol augmente sa participation dans la plus grande banque privée du Portugal

Egypte : au cours des 5 prochaines années, Dragon Oil va investir 1 milliard de dollars dans le golfe de Suez

CEMAC : les entreprises pétrolières vont devoir appliquer la nouvelle réglementation de change, avertit la BEAC

 
MINES

Sundance Resources espère conclure un nouvel accord avec le Cameroun sur le projet de fer de Mbalam avant juin 2020

De Beers maintient ses prévisions de production, malgré une performance en baisse au troisième trimestre

Mali : Hummingbird en passe d’atteindre son objectif de production annuelle à Yanfolila

Tanzanie : Armadale revoit à la hausse le potentiel du projet de graphite Mahenge Liandu

 
TELECOM

Telkom et Airtel reprochent au gouvernement kenyan un silence qui a accentué le retard de leur fusion

Kenya : l’université Moi injectera 2 millions $ dans l’extension de son usine d’assemblage d’appareils informatiques

La Tanzanie fournira de la connectivité Internet à haut débit au Burundi

Cameroun : MTN, Orange et le consortium Arago-Epi Use se disputent le marché de la digitalisation de la fonction publique

 
FORMATION

US News & World Report classe 52 universités africaines parmi les 1500 meilleures du monde

L’Université virtuelle du Sénégal s’associe à l'Institut Pasteur pour proposer une formation en ligne sur la résistance aux agents antibactériens

Afrique du Sud : l’Université de Stellenbosch lance une formation d'ingénieurs de données, accréditée par le Conseil d'ingénierie

RDC : Kinshasa Digital lance les inscriptions en vue de l’ouverture de sa première école de codage en janvier 2020

 
COMM

Ghana : le régulateur des médias se défend d’empêcher la liberté d’expression

Russie-Afrique : les médias comme nouvel axe de collaboration

Cameroun : les éditeurs de la presse en ligne se regroupent en association

Burundi : les autorités vont-elles sanctionner l’hebdomadaire Iwacu et la radio Isanganiro ?

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance