Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Dans son Plan national de développement 2018-2022, le Togo évoque l'utilisation des cryptomonnaies et de la blockchain

Dans son Plan national de développement 2018-2022, le Togo évoque l'utilisation des cryptomonnaies et de la blockchain

(Agence Ecofin) - Alors que des leaders africains du digital (Egypte, Maroc, Algerie, Ghana, etc) ont d’emblée mis au ban l’utilisation des cryptomonnaies sur leur territoire, le Togo ne voue pas aux gémonies la monnaie virtuelle, relève Togo First.

Actuellement troisième place financière de l’UEMOA, le pays compte  « créer les conditions nécessaires pour devenir un hub financier régional, améliorer l’accès au financement de son économie et apporter des innovations en la matière », indique le Plan national de développement (PND). Pour détrôner ses rivaux de l’Union monétaire (Côte d’Ivoire et Sénégal) et devenir la seconde place d’Afrique de l’Ouest derrière le Nigeria, Lomé n’élude pas l’utilisation des instruments innovants notamment la cryptomonnaie. L’ambition semble réalisable mais devrait rencontrer quelques poches de résistance.

Si le PND, qui couvre la période 2018-2022, évoque la monnaie électronique supportée par la Blockchain, les probabilités que cette utilisation soit effective dans les quatre prochaines années restent assez faibles, au regard des relations tendues entre la Banque centrale qui régente le territoire togolais et les monnaies virtuelles.

« La cryptomonnaie, en tant que Banque centrale, nous sommes contre », avait tempêté le gouverneur de la Bceao, l’Ivoirien Koné Tiémoko Meyliet, taxant la monnaie d’incontrôlable et d’irresponsable.

Bien avant cette sortie houleuse, les démêlés avec tout ce qui pourrait faire de l’ombre au CFA, ont démarré au Sénégal, avec le projet e-CFA de la start-up irlandaise e-CurrencyMint Ltd, porté par la Banque régionale de marché (BRM).

En avril 2017, la BCEAO avait désapprouvé la création de la monnaie électronique, évoquant, entre autres, la similitude du nom de la devise avec sa monnaie, le CFA. L’initiative qui devrait germer du Sénégal pour s’étendre à d’autres pays de l’Union venait d’être tuée dans l’œuf.

Si l’ambition togolaise pourrait rencontrer les résistances communautaires,  la Blockchain, technologie qui supporte la plupart des cryptomonnaies actuelles, pourrait quant à elle être implémentée pour apporter des solutions durables dans certains secteurs comme le foncier ou les fintech de transfert d’argent.

Rappelons que Paykap, concepteur de la première cryptomonnaie africaine, est arrivé sur le marché togolais l’an dernier. La fintech a annoncé vouloir se servir des structures de microfinance togolaises pour fournir des solutions mobile de transfert d’argent et de paiement électronique.

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Nigeria : Guaranty Trust Bank démarre l'année 2019 avec une trésorerie et des avoirs équivalents en hausse de 198 milliards de Nairas

La firme de capital-investissement CDG Capital Private Equity investit dans un groupe hospitalier marocain

BNP Paribas confirme la vente imminente de ses banques de détail en Tunisie et au Gabon

La banque égyptienne Commercial International Bank ouvre un bureau de représentation en Ethiopie

 
AGRO

Kenya Breweries pourrait accroître le prix de la bière Tusker si la pression fiscale augmente

Maroc : trois barrages seront édifiés dans le Nord afin d'améliorer l’approvisionnement en eau

Afrique du Sud : l’industrie bovine retrouve l’accès à 10 marchés d’exportation

Afrique du Sud : la perspective d’augmentation des droits de douane sur la volaille inquiète

 
ELECTRICITE

Nigeria : PAS Solar a levé 10 millions $ pour électrifier 150 000 ménages  

Afrique du Sud : le Trésor décaisse 355 millions $ pour permettre à l’Eskom de faire face à ses obligations

La Centrafrique obtient 45 millions $ de la Banque mondiale pour une centrale solaire de 25 MW

Zimbabwe : trois producteurs indépendants ambitionnent d’implanter 100 MW de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

L’ALSF accompagne le Rwanda dans la construction d’une centrale de 56 MW avec le méthane du lac Kivu

Angola : Sonangol confirme sa volonté de limiter ses activités à l’amont pétrolier

Soudan du Sud : 3 milliards $ d'investissements nécessaires pour développer le secteur énergétique

Egypte : le ministère des Finances annonce une nouvelle réduction des subventions au carburant et à l'électricité

 
MINES

Guinée : la société guinéenne du patrimoine minier rattachée à la présidence

La BAD soutient la lutte contre le travail des enfants dans les mines de cobalt en RDC

Madagascar : les populations s’opposent au développement du projet Toliara

RDC : Glencore nomme un nouveau PDG pour sa filiale Katanga Mining

 
TELECOM

L’Egypte et la Banque mondiale discutent des stratégies pour accroître la pénétration du haut débit dans le pays

Le zimbabwéen TelOne menacé d’éjection du capital de WIOCC pour défaut de règlement de ses engagements financiers

Ouganda: l’Etat envisage de renoncer au passif financier de 136,4 millions $ d’Uganda Telecom afin d’accélérer sa vente

Huawei prépare Maurice pour la 5G

 
COMM

Côte d’Ivoire : les autorités prévoient d'arrêter l’émission du signal analogique le 17 juin 2020

Contenu local africain : vers la naissance d’un modèle ougandais ?

Afrique subsaharienne : la CAF attribue les droits de diffusion en clair de la CAN 2019 à l’Union africaine de radiodiffusion

Canal+ Afrique ajoute Mezzo à ses bouquets de télévision payante

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance