ENTETE PUB ECOFIN Gestion

Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Dans son Plan national de développement 2018-2022, le Togo évoque l'utilisation des cryptomonnaies et de la blockchain

  • Date de création: 29 janvier 2019 09:29

(Agence Ecofin) - Alors que des leaders africains du digital (Egypte, Maroc, Algerie, Ghana, etc) ont d’emblée mis au ban l’utilisation des cryptomonnaies sur leur territoire, le Togo ne voue pas aux gémonies la monnaie virtuelle, relève Togo First.

Actuellement troisième place financière de l’UEMOA, le pays compte  « créer les conditions nécessaires pour devenir un hub financier régional, améliorer l’accès au financement de son économie et apporter des innovations en la matière », indique le Plan national de développement (PND). Pour détrôner ses rivaux de l’Union monétaire (Côte d’Ivoire et Sénégal) et devenir la seconde place d’Afrique de l’Ouest derrière le Nigeria, Lomé n’élude pas l’utilisation des instruments innovants notamment la cryptomonnaie. L’ambition semble réalisable mais devrait rencontrer quelques poches de résistance.

Si le PND, qui couvre la période 2018-2022, évoque la monnaie électronique supportée par la Blockchain, les probabilités que cette utilisation soit effective dans les quatre prochaines années restent assez faibles, au regard des relations tendues entre la Banque centrale qui régente le territoire togolais et les monnaies virtuelles.

« La cryptomonnaie, en tant que Banque centrale, nous sommes contre », avait tempêté le gouverneur de la Bceao, l’Ivoirien Koné Tiémoko Meyliet, taxant la monnaie d’incontrôlable et d’irresponsable.

Bien avant cette sortie houleuse, les démêlés avec tout ce qui pourrait faire de l’ombre au CFA, ont démarré au Sénégal, avec le projet e-CFA de la start-up irlandaise e-CurrencyMint Ltd, porté par la Banque régionale de marché (BRM).

En avril 2017, la BCEAO avait désapprouvé la création de la monnaie électronique, évoquant, entre autres, la similitude du nom de la devise avec sa monnaie, le CFA. L’initiative qui devrait germer du Sénégal pour s’étendre à d’autres pays de l’Union venait d’être tuée dans l’œuf.

Si l’ambition togolaise pourrait rencontrer les résistances communautaires,  la Blockchain, technologie qui supporte la plupart des cryptomonnaies actuelles, pourrait quant à elle être implémentée pour apporter des solutions durables dans certains secteurs comme le foncier ou les fintech de transfert d’argent.

Rappelons que Paykap, concepteur de la première cryptomonnaie africaine, est arrivé sur le marché togolais l’an dernier. La fintech a annoncé vouloir se servir des structures de microfinance togolaises pour fournir des solutions mobile de transfert d’argent et de paiement électronique.

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Le marocain BMCE Bank of Africa va augmenter son capital de 199 millions $

L’allemand Bosch va implanter une usine d’appareils électroménagers en Egypte

Fritec, le spécialiste français du matériel frigorifique annoncé sur le marché marocain

Amethis cède l'une des participations héritées au moment de l’acquisition du fonds Capital North Africa Venture II

 
AGRO

Vasari Beverages lève 100 millions $ pour son expansion en Ethiopie

Jumia Food veut partir à la conquête des consommateurs africains à faible revenu

Le Rwanda et le FIDA s’accordent pour mettre en œuvre un projet agricole de 25 millions $

Ghana : la récolte principale de cacao atteint son plus faible niveau depuis trois ans en 2018/2019

 
ELECTRICITE

Madagascar : trois projets solaires seront installés avant la fin de cette année

Zimbabwe : le minier Zimplats pense à l’autonomie énergétique avec la construction d’une centrale solaire de 160 MW

La BAD obtient 40 millions € de la Commission européenne pour accélérer l’électrification en Afrique

Egypte : la NREA envisage d’implanter une centrale éolienne de 200 MW près du golfe de Suez

 
HYDROCARBURES

Egypte : découverte d’un gisement de pétrole dans le puits de développement Rabul-7

Le plus grand producteur italien d’électricité prolonge de huit ans ses achats de gaz algérien

Soudan du Sud : le président Kiir ouvre une enquête sur les opérations de prévente du pétrole brut

Le Zimbabwe espère tirer profit du gaz mozambicain (Emmerson Mnangagwa)

 
MINES

Burkina Faso : les réserves aurifères de la mine Houndé augmentent de 41%

L’australien Arrow Minerals fait son entrée dans le secteur aurifère burkinabé

Le sud-africain Sibanye ne contrôle plus le projet de palladium canadien Marathon

Mali: le gouvernement lance officiellement les travaux de construction de l'Ecole des Mines

 
TELECOM

Vodafone Group annonce une cession d’actifs dans quatre pays subsahariens

Seacom veut étendre ses systèmes de communication en Afrique de l'Est

Juniper Networks va aider l’Egypte à acquérir une ressource humaine plus qualifiée dans les TIC

L’AFD s’engage aux côtés de Smart Africa pour la numérisation du continent

 
FORMATION

L’ONU et la Fondation Nippon offrent des bourses dans le domaine des affaires, du droit ou des sciences maritimes pour l’année 2020

Le gouvernement allemand offre un programme de formation gratuit ciblant les promoteurs africains de startups actives dans la santé

Kenya: un partenariat public-privé pour combler le déficit de compétences en ingénierie

Une institution allemande offre des bourses aux titulaires d’une licence pour des études dans les domaines de la propriété intellectuelle

 
COMM

Sénégal : changement à la tête du service de communication du président Macky Sall

Afrique : la Société Générale lance une application musicale intégrée à son service de Mobile Banking Yup

Ghana : la redevance audiovisuelle bientôt rétablie

Algérie : le groupe Medias Temps Nouveau bientôt vendu ?

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance