Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Standard & Poor's maintient la note de l’Afrique du Sud dans la catégorie spéculative

  • Date de création: 25 novembre 2018 18:15

(Agence Ecofin) - L’agence de notation financière Standard & Poor's (S&P) a maintenu, le 23 novembre, la note souveraine de l’Afrique du Sud dans la catégorie spéculative, invoquant la faiblesse de la croissance économique et l’endettement croissant du pays le plus industrialisé du continent.

S&P a confirmé les notes de la dette souveraine à long terme de la nation arc-en-ciel en devises étrangères et en monnaie locale respectivement à «BB» et «BB +», avec des perspectives stables.

Depuis son entrée en fonction en février dernier, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, s’efforce de relancer la croissance et d’attirer les investisseurs étrangers. Mais ses efforts ont été freinés par les conflits internes qui secouent le Congrès national africain (ANC, parti au pouvoir) ainsi que par de graves contraintes budgétaires consécutives à une décennie de croissance atone.

«Une croissance économique anémique en 2018 et des passifs considérables continuent de peser sur les perspectives budgétaires et le fardeau de la dette de l’Afrique du Sud», a souligné S&P dans un communiqué. «Néanmoins, le nouveau gouvernement poursuit  des réformes économiques qui devraient aider à stimuler l'économie à partir de 2019, malgré les obstacles structurels, la pénurie chronique des compétences et le taux de chômage élevé», a-t-elle ajouté.

L’agence américaine s’attend à ce que la croissance du PIB réel se situe à 0,8% en 2018, avant d’atteindre une moyenne supérieure à 2% durant la période allant de 2019 à 2021, sous l’effet des réformes économiques que l’exécutif est en train de mettre en œuvre.

S&P a cependant indiqué qu’elle pourrait dégrader la note souveraine de l’Afrique du Sud dans le cas d’une poursuite de la dégradation des finances publiques ou d’un affaiblissement sensible de l'Etat de droit ou du droit de propriété, en allusion au projet des expropriations foncières sans compensations porté par l’ANC.

A l'approche des prochaines élections générales en 2019, le président sud-africain a décidé de suivre son parti dans sa volonté de modifier la Constitution pour autoriser l’expropriation sans compensation des terres arables détenues par les fermiers blancs et leur redistribution en faveur de la majorité noire et pauvre du pays. 

Lire aussi

18/06/2018 - Fitch confirme la note de l’Afrique du Sud à «BB+», mais doute de l’effet positif de la politique de Ramaphosa

22/11/2018 - Afrique du Sud : la Banque centrale relève son taux directeur pour la première fois depuis mars 2016

30/10/2018 - Afrique du Sud : le chômage grimpe à 27,5 % au troisième trimestre 2018

16/12/2015 - Moody’s dégrade la perspective de la note souveraine de l'Afrique du Sud  

05/12/2015 - S&P dégrade la perspective de la note souveraine de l'Afrique du Sud


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Des dirigeants de la Bourse de Londres entament un roadshow en Afrique pour séduire les grandes entreprises

Mirae Asset Management : ce groupe sud-coréen de gestion d'actifs devenu un des plus gros investisseurs de fonds indiciels du Nigeria

La société de paiements CarePay International lève 45 millions $ pour financer son expansion au Nigeria et en Tanzanie

RDC : le groupe hospitalier SOS Médecins de Nuit reçoit un investissement supplémentaire du gestionnaire de fonds XSML

 
AGRO

Kenya : le secteur de l’élevage a généré un chiffre d’affaires de 1,4 milliard $ en 2018

Riz : les importations de l'Afrique subsaharienne devraient augmenter de 6,5% en 2019 (Osiriz)

Coca-Cola renonce à la refranchisation de Coca-Cola Beverages Africa

Zimbabwe : Delta Corp se tournera vers ABInBev pour obtenir des intrants pour ses activités

 
ELECTRICITE

Ghana : rééchelonnement des ambitions nationales en matière d’inclusion du renouvelable dans le mix énergétique

Namibie : installation prochaine de la première centrale solaire flottante par Droege Energy  

Nigeria : la Banque mondiale alloue 350 millions $ pour l’électrification rurale

Energie du Mali apure 153 millions $ de sa dette afin d’améliorer l’approvisionnement en électricité

 
HYDROCARBURES

Le Botswana choisit Tlou Energy pour ériger une centrale électrique de 100 MW alimentée au méthane de houille

Panafrican Energy Services et Wire International s’associent pour pénétrer le marché des technologies des puits pétroliers

Nigeria : le gouvernement autorise Axxela à installer une unité de liquéfaction à petite échelle de gaz naturel

Des actionnaires de Shell demandent à la société de modifier sa politique climatique, Shell refuse et obtient du répit

 
MINES

Tanzanie : Acacia Mining condamnée à payer une amende de 2,4 millions $ pour pollution à sa mine North Mara

Cameroun : African Battery Metals lance un nouveau programme d’exploration sur ses licences de cobalt/nickel

Afrique du Sud : Lonmin veut licencier 4 100 travailleurs en fermant des mines de platine

Maroc : la production de plomb a augmenté de 34,2% en 2018

 
TELECOM

Kenya: le gouvernement annonce le déploiement 9 100 km supplémentaires de fibre optique dès juin

Bamboo Capital Partners et l’Alliance Smart Africa s’unissent pour soutenir les start-up TIC d’Afrique

Côte d’Ivoire : MSC Consulting lance un mini bootcamp pour accompagner les start-up dans le cadre de l’Abidjan Fintech Tour 2019

Google met fin à ses relations avec Huawei, suite à la mise de l’entreprise sur liste noire par l’administration Trump

 
COMM

Guinée : le régulateur des médias organise des journées portes ouvertes pour expliquer son rôle au grand public

Rwanda : Kapersky veut ouvrir un bureau dans le pays pour lutter contre la cybercriminalité grandissante

Nigeria : Hotsports Media Group remporte les droits de diffusion en clair et de marketing de la Coupe d’Afrique des nations

Zimbabwe : le cabinet présidentiel valide le nouveau projet de loi sur l’information

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance