Le Maroc espère conclure un accord avec le FMI sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité, d’ici fin 2018

Le Maroc espère conclure un accord avec le FMI sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité, d’ici fin 2018

(Agence Ecofin) - Le Maroc prévoit de conclure un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), d'ici fin 2018, a annoncé le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun (photo), le 23 octobre.

« Nous avons demandé à souscrire à une nouvelle Ligne de précaution et de liquidité, auprès du Fonds monétaire international », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, indiquant que le montant de cette ligne n’a pas été encore déterminé.

La ligne de précaution et de liquidité est une facilité de crédit du FMI qui permet d'apporter des financements pour répondre aux besoins réels ou potentiels de balance des paiements des pays qui mènent de bonnes politiques économiques. Elle a été conçue pour servir d'assurance ou pour aider à résoudre les crises liées aux chocs économiques internes ou externes. 

Le Maroc dispose, depuis 2011, de cette ligne qui a été renouvelée deux fois sans que l’exécutif n’y ait jamais recours. La dernière LPL a pris fin en juillet dernier.

Rabat avait estimé, début 2018, que le démarrage effectif et sans encombre du nouveau régime de change, le 15 janvier dernier, fait que la ligne de liquidité existante n'est plus nécessaire. Mais le gouverneur de la Banque centrale marocaine, Abdellatif Jouahri, a déclaré en septembre dernier que le royaume chérifien pourrait à nouveau solliciter cette ligne en cas de choc externe majeur, tel que la flambée des prix du pétrole sur le marché international.

Sur un autre plan, le ministre marocain des Finances a confirmé l’émission d’un eurobond début 2019, annoncée précédemment par la Banque centrale, sans dévoiler la taille de cet emprunt.

Selon les prévisions du ministère des Finances, le ratio dette publique / PIB du Maroc devrait atteindre 67,1% en 2019, contre 66,7% en 2018 et 65,1 en 2017.

Lire aussi:

24/05/2016 - Le Maroc va demander au FMI une nouvelle ligne de précaution et de liquidité

29/07/2014 - Le FMI approuve l’octroi d’une ligne de précaution et de liquidité de 5 milliards $ au Maroc

07/02/2013 - Le Maroc conserve une ligne de précaution et de liquidité de 6,2 milliards $ auprès du FMI

19/10/2018 - Maroc: le gouvernement table sur une croissance économique de 3,2% et un déficit budgétaire de 3,3% en 2019

13/10/2018 - Standard & Poor’s dégrade la perspective de la note souveraine du Maroc 


Ecofin Gestion Publique     



Player