Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

CEMAC : la possible amélioration des réserves de change de la sous-région via un accord FMI/République du Congo serait en péril

CEMAC : la possible amélioration des réserves de change de la sous-région via un accord FMI/République du Congo serait en péril
  • Date de création: 24 mai 2019 19:48

(Agence Ecofin) - Dans la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale), de nombreux acteurs de l'économie se réjouissaient déjà de l'accord de restructuration trouvé entre le Congo et son créancier Exim Bank China au sujet d'un montant de dette équivalent à 2,5 milliards $.

Une évolution des choses qui est porteuse de l'espoir, qu'en marge d'un niveau des prix du pétrole moyennement en hausse, comparativement à la récente période des prix bas, le pays pourrait finaliser son accord avec le FMI, avec comme conséquence l'obtention de ressources complémentaires des autres bailleurs de fonds qui permettraient d'améliorer l'encours des réserves de change de la sous-région.

Cet espoir pourrait être vain. En cause, la possibilité pour le FMI de rejeter les propositions de réformes du Congo, tant qu’il n’y aura pas une transparence totale sur l'encours réel de la dette congolaise qui a constitué l'un des gros boulets du programme des réformes économiques, décidé par les chefs d'Etat de la CEMAC, lors de la réunion de crise de décembre 2016 à Yaoundé.

Dans ses discussions avec le FMI, le Congo se fait accompagner par le cabinet français Lazard et c'est ce dernier qui, selon des informations rapportées par Reuters, aurait attiré l'attention du gouvernement de Brazzaville, sur ce risque. Aucune réaction officielle ne vient confirmer cela, mais l'expérience avec le Tchad et l'affaire Glencore montre bien que la face visible de ces négociations dissimule très souvent une grosse partie immergée.

Si on sait en effet qu'un accord a été trouvé avec Exim Bank China, on sait cependant peu de choses sur le contenu total de cet accord. Il en ressort que le pays de Xi Jinping a accepté un remboursement de toute la dette due sur une période de 15 ans, mais à condition qu’un tiers de cette dette soit remboursé avant 2021.

Le Congo, selon Bloomberg, aurait aussi trouvé un accord avec Trafigura, un groupe très controversé de trading de matières premières. Mais il semble que cet accord ne soit pas conforme aux attentes du FMI. Au niveau de l'institution de Bretton Woods, on rejette cette hypothèse en expliquant que le conseil d'administration analyse sereinement la situation. Mais on se rappelle que l'accord avec le Tchad avait été durement obtenu.

Jusqu'ici, seuls trois pays, le Tchad, le Gabon et le Cameroun, ont trouvé un accord avec le FMI, en vue d'apporter une réponse à la baisse des revenus en dollars qui a plombé la sous-région CEMAC. Le cas du Congo a connu une évolution lente et le chapitre actuel est à suivre.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Zone de libre-échange continentale : le Nigeria réitère son attachement à prendre en considération l’intérêt de ses industries

Tchad : 4 millions $ seront consacrés à la résilience de la production agricole et agropastorale

On saura le 2 juillet prochain qui supplantera Bolloré dans la gestion du terminal à conteneurs au port de Douala

Namibie: le gouvernement souhaite attirer 1 milliard $ d'investissements dans le pays, d'ici à 2021

 
AGRO

L’UE exige une consultation avec l’Union douanière d’Afrique australe sur le commerce de volaille

Ghana : le prix d’achat du cacao restera inchangé durant la campagne intermédiaire 2018/2019

Tanzanie : les devises d’exportation de noix de cajou ont chuté à 196,5 millions $ en 2018

Mali : un projet d’inclusion des filières agricoles pour bancariser plus de 440 000 petits producteurs

 
ELECTRICITE

Namibie : Alten Energias inaugure une centrale solaire de 45 MW à Mariental

Réchauffement climatique : Seuls le Maroc et la Gambie ont des plans permettant d’atteindre les objectifs climatiques

Energies renouvelables : 288,9 milliards $ investis en 2018, soit le triple du capital consacré au charbon et au gaz

Ghana : la distribution électrique sera ouverte au secteur privé dès 2023  

 
HYDROCARBURES

Lukoil voit des opportunités de développer des projets de GNL au Cameroun et au Congo

Nigeria : Muhammadu Buhari nomme un nouveau patron à la société publique du pétrole

Les sociétés publiques chinoises du pétrole auront le 4e plus gros CAPEX dans le secteur pétrolier africain entre 2019 et 2023

Engie lance un emprunt obligataire de 1,7 milliard de dollars

 
MINES

Burkina Faso : CIMBURKINA double sa capacité de production en s’offrant un deuxième broyeur

Afrique du Sud: Transnet assurera le transport des produits de United Manganese of Kalahari, grâce à un contrat de 585 millions $

Rwanda : la première raffinerie d’or du pays ouvre ses portes avec une capacité de 6 tonnes par mois

L'Afrique du Sud veut accroître sa part de marché dans le secteur minier de la RDC

 
TELECOM

Globalstar va fournir des services de téléphonie mobile par satellite et terrestre dans cinq pays d’Afrique

Kenya : Joe Mucheru, le secrétaire de cabinet aux TIC, se met le parlement à dos à cause de la privatisation de Telkom

Le Bénin confie à l’A4AI, l’étude sur l’amélioration de l’accès aux communications électroniques et de la poste dans le pays

Egypte : la contribution des TIC au PIB est passée de 15 à 18 % durant les neuf derniers mois 

 
FORMATION

Environnement & Développement Durable ouvre les inscriptions à sa session de formation en ligne sur les Objectifs de développement durable

Future Female et Facebook organisent une série de formations gratuites pour entreprendre sur les réseaux sociaux

L’École de Design de Nantes Atlantique va ouvrir au Bénin un campus spécialisé en design numérique, ouvert à toute l’Afrique

La coopération franco-allemande lance un appel à candidatures pour la formation de Jeunes Entrepreneurs ouest africains

 
COMM

Afrique subsaharienne : Infront Media obtient les droits de diffusion des compétitions du Comité international olympique jusqu’en 2024

Les Marocains de RAPP désignés agence de communication africaine de l’année à l’African Cristal media & advertising summit

Prix africains du Fact-Cheking : Africa Check attend les candidatures jusqu’au 30 juin

La part du digital dans les revenus de l’industrie des médias et du divertissement ne cesse d’augmenter (PwC)

AFFICHE PUB ECOFIN Finance

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique