Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Maintien des taux directeurs US : et si l'Afrique du Sud avait été plus avisée que l'Egypte...

Maintien des taux directeurs US : et si l'Afrique du Sud avait été plus avisée que l'Egypte...
  • Date de création: 23 mars 2019 17:00

(Agence Ecofin) - La décision prise par la Federal Reserve américaine de sursoir à une hausse de ses taux directeurs, n'a pas fait l'objet d'une grosse couverture de la part des médias basés en Afrique. Pourtant, deux pays de la région sont directement exposés par cette décision.

Il s'agit principalement de l'Afrique du Sud et de l'Egypte, qui figurent sur la liste des investisseurs relativement importants en obligations émises par le gouvernement américain.

Des données collectées par l'Agence Ecofin indiquent que les deux pays ont agi différemment avec ces investissements au cours de l'année 2018. L’Afrique du Sud a réduit son exposition à la dette de l'oncle Sam de près de 15,1 milliards $ entre janvier et décembre 2018, tandis que, sur la même période, le pays du président Abdel Fatah El Sissi qui a maille à partir avec son propre équilibre extérieur, a augmenté son exposition aux US Bonds de 7,1 milliards $.

La décision de la FED de maintenir des taux d'intervention à leur niveau actuel, avec une faible perspective quant aux nouvelles hausses, indique clairement que les pertes d'opportunités de gains sur ces placements seront importantes pour les détenteurs de ces titres. Il est difficile de dire si l'Afrique du Sud a suivi un mouvement d'ensemble dans le groupe des pays désignés sous l’appellation de BRICS (Brésil, Russie Inde, Chine, Afrique du sud). Mais ce qu'on note, c'est que, Russie en tête avec un désinvestissement de 83,7 milliards $, les autres pays des BRICS qui ont nettement réduit le poids de la dette américaine dans la gestion de leurs réserves de change. On retrouve ainsi la Chine (-44,7 milliards $) et l'Inde (-7,3 milliards $). Seul le Brésil fait route à part, en s’offrant pour plus de 34 milliards $ supplémentaires de titres obligataires du gouvernement américain.

Le rapport 2018/2019 de la banque centrale égyptienne permettra d'avoir une meilleure vue des arbitrages qui ont conduit à ces choix de placements malheureux.

Rappelons que des institutions comme Afrexim Bank et même la Banque Africaine de Développement, encourage de plus en plus les Etats africains à investir sur les obligations qu'elles émettent, afin de mobiliser de la ressource, pour financer le développement du continent.

Selon le rapport annuel 2018 d'Afrexim Bank, le montant total des réserves de changes des pays africains atteignait les 417 milliards $ à la fin 2017 et autorisait pour chaque pays une moyenne de 7,3 mois d'importations.

Idriss Linge 


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Après le scandale des créances douteuses, la filiale au Nigeria du groupe Ecobank pourrait de nouveau devenir une source de défis.

Pour booster le commerce en Afrique, la BAD signe avec Natixis un accord de participation aux risques de 50 millions $

Afrique du Sud : African Rainbow Capital acquiert une participation majoritaire dans le capital d’une entreprise de conseil en actuariat

Kenya: l’homme d’affaires Jimnah Mbaru cède 50 millions d’actions de l’assureur Britam Holdings à Swiss Re

 
AGRO

Thé: les prix mondiaux devraient chuter de 14 % en 2019 (Banque mondiale)

Kenya: le secteur agricole a porté la croissance de l'économie en 2018

  Afrique du Sud : l’industrie de la laine gagnerait à diversifier ses marchés d’écoulement (Agbiz)

Le Malawi pourrait produire 24 000 tonnes de coton en 2019

 
ELECTRICITE

L’AECF lance une compétition de 20 millions $ pour les entreprises fournissant des installations solaires domestiques

Malawi : la construction de la centrale à charbon de Kam’mwamba tient toujours

Tanzanie : le gouvernement verse une avance de 309 millions $ pour le barrage de Stiegler’s Gorge

Egypte : une centrale solaire de 600 MW sera construite à l’Ouest du Nil selon le système des enchères

 
HYDROCARBURES

Algérie : Sonatrach ne prolongera pas son accord d’échange de brut contre produits pétroliers avec Vitol

Mozambique : la vente d’Anadarko à Chevron ne modifiera pas le calendrier des projets de GNL, assure Omar Mitha

Avec une hausse de son profit et de ses marges, Eni a le sourire au terme du premier trimestre de 2019

Nigeria : adoption de loi sur le torchage du gaz naturel

 
MINES

Afrique du Sud : les coupures d’électricité d’Eskom font chuter la production d’Anglo American Platinum

Maroc : les ressources de la mine Boumadine peuvent soutenir une exploitation sur 12 ans (étude)

RDC : Ivanhoe a réuni sa part du capital nécessaire au développement du gisement Kakula  

Botswana : Lucara découvre à Karowe, le deuxième plus gros diamant non taillé de l’histoire

 
TELECOM

HapsMobile, filiale de SoftBank, investit 125 millions $ dans le projet Loon d'Alphabet, déjà lancé au Kenya

Le norvégien Katapult World veut investir 1 milliard $ dans les start-up en Afrique

Nigeria: MTN a changé de statut juridique en prélude à l’introduction d’une partie de ses actions sur le NSE

Orange, engagé dans la transformation numérique en Afrique et au Moyen-Orient, inaugure son premier « Orange Digital Center » en Tunisie

 
COMM

Tunisie : les autorités ferment la chaîne Nessma TV

Nigeria : les sommets annuels du film et de la télévision se tiendront du 3 au 5 septembre à Lagos

Egypte : le régulateur des médias confie l’amélioration de son réseau TNT au groupe allemand Rohde & Schwartz

Ethiopie : le pays accueillera la prochaine édition des célébrations de la Journée mondiale de la presse

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance